Covid-19 : la possibilité d'une vaccination obligatoire des soignants divise dans les Ehpad

Le gouvernement réfléchit à rendre les injections obligatoires pour les soignants, notamment parmi les salariés d'Ehpad où le taux de vaccination est d'à peine 60%.

Article rédigé par
Radio France
Publié
Temps de lecture : 2 min.
Une infirmière d'Ehpad se fait vacciner en avril 2021.  (GUILLAUME BONNEFONT / MAXPPP)

"Au regard de ma profession, ça me semblait une évidence", de faire le vaccin contre le Covid-19 explique Nathalie, infirmière en Ehpad à Illzach dans le Haut-Rhin depuis trois ans. Pourtant, seulement 57 % des salariés dans les Ehpad sont vaccinés. Et face au risque d’une quatrième vague, la question de l'obligation vaccinale chez les soignants se fait de plus en plus pressante. Dimanche 4 juillet, une centaine de médecins ont signé une tribune pour réclamer la vaccination obligatoire dans les hôpitaux et les Ehpad d'ici septembre.

La vaccination plafonne chez les soignants 

Dans cet Ehpad alsacien, Nathalie n'a pas hésité à recevoir son injection "pour protéger les résidents, mais aussi les gens qu'elle "peut croiser à l'extérieur". Même son de cloche pour Hakima, aide-soignante dans une unité de vie protégée pour les personnes atteintes de la maladie d’Alzheimer. Selon elle, tout se passe très bien avec ceux qui ont un fait un choix différent. "Ce n'est vraiment pas du tout un sujet tabou, explique-t-elle. Quand on pose la question à l'un ou l'autre : 'Est-ce que tu t'es fait vacciner ?', il n'y a vraiment pas de contraintes derrière."

Ceux qui ne sont pas vaccinés comme Danielle et Aurélie assument leur décision et expliquent pourquoi. "Je ne fais pas confiance au gouvernement et à ces vaccins qui sont arrivés, à mon avis, très vite", avance la première. "Je ne vois pas l'utilité de me faire vacciner, poursuit la seconde. On me dit que c'est pour protéger les autres, mais si les autres sont vaccinés, ils sont déjà protégés."

"L'idée ce n'est pas de construire deux clans entre les vaccinés d'un côté et les non-vaccinés de l'autre parce qu'il n'y aurait rien de pire pour créer une ambiance délétère au sein d'un établissement."

Hélène Trnavac, directrice d'un Ehpad dans le Haut-Rhin

à franceinfo

Si la vaccination devenait obligatoire pour les soignants, Aurélie s'y plierait. "J'irais de force. Mais clairement je ne préfèrerais pas, je le prendrais mal. Les soignants n'ont pas le choix, mais tous les autres ont le choix. Il y a quelque chose qui ne va pas", selon elle. 

Dans ces conditions, la tâche sera difficile, estime la directrice, Hélène Trnavac, plutôt favorable à la vaccination obligatoire des soignants. Cependant, elle admet que le faire accepter à la moitié de son personnel ne sera pas une mince affaire. "Pour tout vous dire : le bazar, on le vit depuis 15 mois. Devoir obliger le personnel à se vacciner, ça ne va faire que rajouter une difficulté de plus par rapport à toutes celles qu'on connaît depuis 15 mois."

Dans cet Ehpad alsacien, comme dans beaucoup d'autres, il faudra faire preuve de pédagogie pour faire passer la pilule de la vaccination obligatoire. 

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Vaccin contre le Covid-19

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.