Covid-19 : dans les entreprises, le pass sanitaire va devenir un sésame

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 2 min.
Covid-19 : dans les entreprises, le pass sanitaire va devenir un sésame
franceinfo
Article rédigé par
France Télévisions

Pour certaines branches professionnelles, le pass sanitaire deviendra obligatoire afin de travailler, à partir du 30 août.

Dans certains secteurs, les salariés en contact avec le public devront avoir un pass sanitaire pour travailler, à partir du 30 août et jusqu'au 15 novembre. Cela concerne les restaurants, les musées, les cinémas, ou les transports sur de longues distances. Un vrai casse-tête dans ces entreprises. Eloise Guillot travaille dans une salle de sport et ne souhaite pas se faire vacciner. "Jusqu'au 1er octobre, heureusement, les tests sont gratuits, donc je pourrai toujours venir travailler, mais après la question se pose, est-ce que je vais perdre mon travail ?" se demande-t-elle.

Trouver une autre fonction

À défaut de pass sanitaire, la jeune femme peut être suspendue sans salaire. Son patron devra la remplacer. Les salariés réfractaires peuvent cependant occuper une autre fonction à l'écart du public. "Ça dépend des secteurs d'activité, dans une très petite entreprise, dans un hôtel, un café, un restaurant, vous n'avez pas beaucoup de possibilité de reclassement en dehors du contact avec la clientèle", note Yves Veyrier, le secrétaire général de Force ouvrière.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.