Nouveau monde, France info

Nouveau monde. Faut-il continuer à utiliser l'application Zoom ?

L'application de communication vidéo Zoom, très populaire depuis le début du confinement, poserait de nombreux problèmes de sécurité. 

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
Une conversation à plusieurs sur l\'application Zoom. Photo d\'illustration.
Une conversation à plusieurs sur l'application Zoom. Photo d'illustration. (GUILLAUME BONNEFONT / MAXPPP)

Des failles de sécurité qui permettent de prendre le contrôle des ordinateurs à distance, des intrus qui s’invitent dans les conversations ou encore des centaines de milliers d’identifiants piratés. Les problèmes se multiplient pour Zoom, cette application qui permet de communiquer en visio – par ordinateur, smartphone ou tablette – avec des milliers de personnes à la fois. 

L’application est passé de 10 millions d’utilisateurs fin 2019 à 200 millions aujourd’hui suite au confinement. Malheureusement, avec le succès viennent les ennuis. Les pirates du monde entier s’intéressent aujourd'hui à Zoom dont le code informatique ne serait pas assez sécurisé. Zoom a d'ailleurs été bannie par plusieurs administrations (États-Unis, Allemagne) et par des entreprises (Google, Nasa, Space X). 

Des précautions à prendre

L’entreprise fait beaucoup d’efforts aujourd'hui pour sécuriser l’application. Il y a eu des mises à jour. La première précaution est donc d'effectuer les mises à jour proposées, sur son ordinateur ou son smartphone. Ensuite, certains problèmes viennent des utilisateurs eux-mêmes. Récemment, les identifiants de 500 000 comptes Zoom ont été découverts sur internet. En fait, il s’agirait des identifiants et mots de passe de personnes qui utilisent toujours les mêmes partout. 

Concernant le zoom bombing, c'est-à-dire le fait que des intrus s’invitent dans les conversations, plusieurs précautions sont à prendre également : ne pas diffuser les liens de connexion sur les réseaux sociaux, activer des mots de passe pour les sessions vidéo et les communiquer aux invités un par un et activer la fonction "salle d’attente" qui permet de filtrer les gens lorsqu’ils se connectent. 

Des applications alternatives

Il existe d’autres applications de visioconférence :
- Teams de Microsoft
- Skype, de Microsoft également
- WhatsApp, de Facebook
- L’application française Jitsi, qui met en avant la sécurité et la protection des conversations

Une conversation à plusieurs sur l\'application Zoom. Photo d\'illustration.
Une conversation à plusieurs sur l'application Zoom. Photo d'illustration. (GUILLAUME BONNEFONT / MAXPPP)