"Nous sommes fatigués, étouffés" : à Nice, les habitants appréhendent les nouvelles restrictions

De nouvelles mesures sont attendues localement, alors que la situation sanitaire liée au Covid-19 se dégrade dans le département des Alpes-Maritimes.

Article rédigé par
Mathilde Vinceneux - franceinfo
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min.
Vue de la plage à Nice, le 21 février 2021. (MATHILDE VINCENEUX / RADIO FRANCE)

Entre les allées du marché à Nice, la situation sanitaire liée au Covid-19 et les possibles nouvelles restrictions sont sur toutes les lèvres. Les professionnels, revendeurs, producteurs redoutent un confinement le week-end : "Disons que s'ils ferment le week-end, je ne sais pas comment on va travailler", craint une marchande. "Il faut que je paie l'employé, les charges, donc ça ne sert à rien. Si vraiment on ferme le week-end, c'est comme si on était fermé toute la semaine", ajoute un autre vendeur. Des mesures supplémentaires sont attendues dans les prochaines heures, pour contrer la forte propagation du virus dans le département des Alpes-Maritimes.

>> Covid-19 : suivez la situation en direct

Devant les étals, les Niçois ont du mal à garder le moral, alors que les vacances viennent tout juste de commencer. "Sincèrement, en tant que citoyens, nous sommes fatigués, étouffés, confie Jérôme, avec ses deux fils. Mais Adam, 14 ans, a une analyse bien tranchée de la situation : "Je trouve que le couvre-feu, c'est inutile et qu'il faut peut-être refaire un confinement dur comme le premier, parce que ça avait bien baissé les cas. Comme ça au moins après, on peut être libre."

"Il faut mieux souffrir pendant un certain moment plutôt que souffrir à long terme."

Adam, 14 ans

à franceinfo

Autre source d'inquiétude, la possible arrivée de touristes sur la Côte d'Azur pour profiter du beau temps et de la plage. Ce n'est pas le moment pour Gabriel, retraité : "Ils ont peut -être le virus, et ils vont nous le ramener ? Il vaut mieux rester chacun dans son coin." Tous attendent avec angoisse les annonces à venir.

Les touristes loin d'être les bienvenus

Parmi ces nouvelles mesures de restrictions, deux sont privilégiées : un confinement le week-end donc, en plus du couvre-feu la semaine et un confinement ciblé sur le littoral du département, là où se concentrent les grandes villes, la métropole de Nice notamment.

Autre mesure qui pourrait être décidée : une "fermeture" du département, c'est-à-dire l'interdiction d’entrée dans les Alpes-Maritimes, sauf motif impérieux. Les vacances scolaires ont justement commencé samedi. Le risque est donc de voir arriver beaucoup de touristes, qui veulent profiter de la Côte d’Azur sous avec cette météo printanière.

D'autres pistes enfin sont évoquées pour freiner l’épidémie : une généralisation de l’obligation du port du masque et un renforcement des contrôles, en plus de l’arrivée de nouvelles doses de vaccins : 3 500 doses du vaccin Pfizer d’ici lundi, notamment. Des tests salivaires dans les écoles dès la rentrée scolaire, dans 15 jours donc, c’est ce qu’a annoncé le ministre de la Santé Olivier Véran lors de sa visite samedi à Nice.

Les réactions des Niçois à la perspective de nouvelles restrictions sanitaires : reportage de Mathilde Vinceneux
--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.