Normandie : un éboueur licencié se donne la mort

Après la crise, le soutien aux éboueurs avait été grand de la part de la population. Mais alors qu'en Normandie des riverains tenaient à en soutenir certains en buvant un verre avec eux, un employé a été licencié.

Ils ont mis un ruban noir, accroché aux rétroviseurs des camions, en hommage à leur collègue Stéphane Patry, qui a mis fin à ses jours après avoir été licencié pour faute. Alors qu'il était en tournée fin mai, Stéphane Patry, conducteur de camion à benne, accepte de boire une bière offerte par un habitant. Il est ensuite testé positif lors d'un contrôle d'alcoolémie réalisé par la police.

"Ça fait très mal"

Il est licencié le 4 juin et se suicide le lendemain. Pour la famille, cette sanction jugée disproportionnée a poussé un père à se donner la mort. "Même si je garde mon calme, je peux vous dire que ça me fait très mal, ça me blesse", explique Lucas Patry, le fils de l'éboueur. La famille a décidé de porter plainte contre l'entreprise. Selon ses collègues, Stéphane Patry, éboueur depuis vingt-cinq ans, était un salarié très investi. Les syndicats ont saisi l’inspection du travail.

Le JT
Les autres sujets du JT
Eboueur, un travail où la pénibilité existe.
Eboueur, un travail où la pénibilité existe. (PHILIPPE HUGUEN / AFP)