VRAI OU FAKE Non, le Covid-19 n'a pas été "inventé" et breveté par l'Institut Pasteur, comme le prétend une vidéo conspirationniste

Le brevet mentionné dans cette vidéo, déposé en 2004, concerne la recherche sur le SARS-CoV-1, responsable de l'épidémie de Sras en 2002 et 2003, et non le virus qui provoque l'épidémie actuelle.

Un laboratoire du centre national de référence des virus respiratoires de l\'Institut Pasteur, le 28 janvier 2020 à Paris.
Un laboratoire du centre national de référence des virus respiratoires de l'Institut Pasteur, le 28 janvier 2020 à Paris. (THOMAS SAMSON / AFP)

La vidéo, mise en ligne mardi 17 mars, a été visionnée des millions de fois en seulement une journée. Elle circule sur Facebook, YouTube et les autres réseaux sociaux. Un homme y affirme que le coronavirus responsable de l'épidémie actuelle a été inventé et breveté par l'Institut Pasteur il y a des années et que la maladie a donc été créée par des chercheurs français. Il prétend fournir des preuves en brandissant divers documents face à la caméra. De nombreux internautes ayant vu cette séquence ont demandé à franceinfo de vérifier ces affirmations.

>> Suivez les dernières informations concernant l'épidémie de Covid-19 et le confinement dans notre direct

Le brevet "EP 1 694 829 B1" mentionné dans la vidéo existe bel et bien. Il est consultable en ligne (fichier PDF). Il a été déposé fin 2004 à l'Office européen des brevets par une équipe de recherche travaillant pour l'Institut Pasteur, le CNRS et l'université Paris VII. Contrairement à ce qu'avance la vidéo, il ne concerne pas le SARS-CoV-2, le coronavirus à l'origine de l'épidémie actuelle de Covid-19, apparue à Wuhan en Chine et décrit pour la première fois dans des publications scientifiques comme The Lancet à la fin du mois de janvier.

Le brevet porte sur la découverte d'un autre virus…

Ce brevet a en réalité été déposé sur une souche d'un autre membre de cette grande famille de virus à couronne : le SARS-CoV-1, qui a provoqué l'épidémie planétaire de Sras, le fameux syndrome respiratoire aigu sévère entre 2002 et 2003, faisant plus de 8 000 malades et 700 morts, selon le décompte de l'Organisation mondiale de la santé

La vidéo fait également une mauvaise interprétation du terme "inventeur" figurant à plusieurs reprises dans le brevet. En langage scientifique, "invention" signifie en fait "découverte". L'inventeur est donc un découvreur. Ce que les chercheurs de l'Institut Pasteur, de l'Inserm et de l'Université Paris VII ont découvert, c'est un virus : le SARS-CoV-1, entraînant le Sras. Le brevet précise d'ailleurs que la souche virale a été prélevée sur un patient souffrant de cette maladie, soigné à l'hôpital français d'Hanoï au Vietnam.

Il protège un candidat-vaccin contre le Sras

Un brevet sert à protéger légalement une découverte. Dans le cas de cette souche virale, il a permis aux scientifiques de mieux l'étudier en laboratoire, dans le but d'en tirer un nouveau candidat vaccin contre le Sras. 

La vidéo conspirationniste qui circule actuellement sur le web est totalement fausse.Institut Pasteurdans un communiqué

L'Institut Pasteur a démenti les allégations faites dans cette vidéo complotiste. L'organisme n'a évidemment "pas inventé le Covid-19, ni le virus à son origine, le Sars-CoV-2". Il a en revanche "inventé un candidat-vaccin, en 2004, contre un précédent coronavirus, appelé SARS-CoV-1", confirme-t-il. Et d'insister : "Le brevet de 2004 décrit la découverte du virus, puis l'invention d'une stratégie vaccinale contre ce virus, et NON l'invention du virus lui-même."

"Ce candidat-vaccin contre SARS-CoV-1 n'a pas été expérimenté chez l'homme car, quand il était prêt, l'épidémie était heureusement terminée, et il n'y avait plus de patients sur lesquels proposer de le tester", rappelle le laboratoire de recherche médicale. Mais "le savoir-faire développé en 2003 contre SARS-CoV-1, et le candidat-vaccin breveté en 2004, sont actuellement appliqués par les scientifiques concernés pour un projet en cours de vaccin potentiel contre SARS-CoV-2"

La sélection de franceinfo sur le coronavirus

Eclairage. Vaccins, chloroquine, remdesivir... Où en sont les recherches pour trouver des remèdes contre le coronavirus ?

• Pratique. VIDÉO. #OnVousRépond : enterrements, attestation, confinement... Edouard Philippe a répondu à vos questions sur le coronavirus

• Désintox. Boissons chaudes, soleil, tests à faire soi-même... Nous avons passé au crible les pseudo-conseils envoyés par un message viral

• Infographie. L'épidémie en France suit toujours une trajectoire similaire à celle de l'Italie (à huit jours d'écart)