Moselle : la préfecture n’annonce pas de nouvelles mesures dans le département, très touché par les variants du virus

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 1 min.
Moselle : très touchée par le variant sud-africain du Covid-19, la préfecture n’annonce pas de nouvelles mesures
franceinfo
Article rédigé par
A. Bourse, J. Nény, C. Beauvalet, France 3 régions - franceinfo
France Télévisions

La Moselle connaît une flambée des cas de Covid-19, liée notamment à la circulation du variant sud-africain. Mais la préfecture a choisi de ne pas reconfiner ni de fermer les écoles, samedi 13 février.

La situation est toujours préoccupante en Moselle où le variant sud-africain continue à se propager. La préfecture du département a néanmoins décidé de temporiser et n’a pas annoncé de nouvelles restrictions. "Il n’y aura pas de nouvelles mesures à ce stade, les mesures actuelles suffisent", juge le préfet, Laurent Touvet. Les élus locaux demandaient la fermeture des écoles. "J’espère qu’on ne va pas regretter cette décision dans les prochains jours, un lycée de plus de 2 200 élèves vient de fermer dans la ville", s’inquiète Pierre Cuny, maire divers-centre de Thionville (Moselle).

Une campagne de vaccination accrue en Moselle

Face à l’inquiétude, la campagne de tests a été accentuée dans le département. 2 000 vaccinations ont également lieu samedi 13 et dimanche 14 février en Moselle dans les 10 centres départementaux. Enfin, dans le Nord, à Dunkerque, c’est davantage le variant britannique qui inquiète. La préfecture a modifié les horaires d’ouverture des écoles et a généralisé le port du masque dans tout l’espace public.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.