"Mieux vaut une règle plus souple à laquelle on adhère" : contrairement à la France, la Belgique assouplit les restrictions liées au Covid-19

La Première ministre Sophie Wilmès a notamment annoncé que le masque ne sera bientôt plus obligatoire partout et tout le temps dans les grandes villes.

Article rédigé par
Angélique Bouin - franceinfo
Radio France
Publié
Temps de lecture : 1 min.
La Première ministre belge Sophie Wilmès pendant une conférence de presse à l'issue d'une réunion avec les membres du Conseil national de sécurité, le 23 septembre 2020. (OLIVIER HOSLET / POOL / EPA POOL)

La Belgique à rebrousse-poil de la France. Malgré des chiffres de contamination en hausse de plus de 60% par rapport à la semaine dernière, le gouvernement a annoncé mercredi 23 septembre un assouplissement de certaines mesures liées au Covid-19, à l'opposé des mesures décidées en France. Les Belges qui devaient respecter des règles assez sévères depuis cet été vont retrouver certaines libertés.

Bulle sociale élargie

À partir du 1er octobre, le port du masque ne sera plus obligatoire partout et tout le temps dans les grandes villes comme Bruxelles. Cela n’avait, pour beaucoup, pas de sens de le porter dans les rues désertes. Il reste néanmoins obligatoire dans les zones très fréquentées. Autre assouplissement : la bulle sociale est élargie. Depuis cet été, chaque foyer belge ne pouvait fréquenter sans masque et sans distanciation que cinq personnes, toujours les mêmes, par mois. Une restriction très difficile à appliquer. Désormais c’est cinq personnes par membre du foyer. Vingt, donc, pour une famille de quatre. "Il faut assouplir cette règle, s'est justifiée Sophie Wilmès, la Première ministre. Il vaut mieux une règle plus souple à laquelle on adhère qu'une règle trop stricte à laquelle on n'adhère pas."

La quatorzaine devient septaine

Les rassemblements de plus de dix restent interdits en privé mais les mariages qui n’étaient plus possibles à plus de dix peuvent reprendre s'ils sont organisés par un professionnel. En revanche, les fêtes se feront toujours sans soirées dansantes, encore proscrites dans le pays.

Les autorités autorisent de nouveau le shopping en famille sans limitation de durée. La quarantaine est réduite de quatorze à sept jours pour les asymptomatiques. Les voyages non essentiels vers les zones rouges (comme Paris ou Lille) ne sont plus interdits mais simplement déconseillés. Terminé donc les amendes au pied du Thalys.

Covid-19 : la Belgique assouplit ses règles sanitaire. Ecoutez les explications d'Angélique Bouin
écouter
 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.