Délinquance : le masque, un atout pour les voleurs

Les vols sont parfois facilités par le port du masque, et les forces de l’ordre ont ainsi de plus en plus de mal à identifier les délinquants, notamment dans les transports.

Jean Castex a affirmé mercredi 26 août que la lutte contre les violences faisait partie de ses priorités. Il a annoncé la création de 250 postes de magistrats et greffiers cette année, et 550 l’an prochain. Il souhaite que des juges de proximité puissent agir vite pour sanctionner toute incivilité. Une annonce qui intervient notamment alors que les vols sont facilités par le port du masque.

De nouvelles méthodes de repérage

Des vols avec violence sont régulièrement filmés par les caméras du métro ces derniers jours, avec un point commun : tous les agresseurs sont masqués. L’affluence des métros a diminué, -40% en juillet, mais les vols à l’arraché ont baissé de 15% seulement. Les policiers qui sécurisent les transports l’admettent : les règles sanitaires rendent plus difficiles les arrestations. Néanmoins, ils se sont adaptés et ont choisi d’autres angles d’attaque pour repérer les agresseurs. 

Le JT
Les autres sujets du JT
Le port du masque est obligatoire dans les rues de Locronan (Finistère), comme ici le 10 août 2020.
Le port du masque est obligatoire dans les rues de Locronan (Finistère), comme ici le 10 août 2020. (FRED TANNEAU / AFP)