Manifestation anti-pass : "J'ai eu peur que ce soit la fin", témoigne le député LREM Romain Grau après son agression

Le parlementaire a porté plainte dimanche après avoir été agréssé devant sa permanence lors d'une manifestation conte le pass vaccinal samedi.

Article rédigé par
avec France Bleu Roussillon - franceinfo
Radio France
Publié
Temps de lecture : 1 min.
 (RAYMOND ROIG / AFP)

"Je ne déménagerai pas ma permanence", a lancé lundi 24 janvier sur France Bleu Roussillon, le député LREM Romain Grau, deux jours après son agression devant sa permanence à Perpignan, en marge d'une manifestation contre le pass sanitaire. Le parlementaire a porté plainte dimanche.

"Je ne baisserai pas pavillon face à ces voyous."

Romain Grau, député LREM

à franceinfo

Même si "j'ai eu peur pour moi et pour mes collaborateurs, admet l'élu. J'ai eu peur que ce soit la fin."

>> Agression d'élus par des anti-pass : "Si vous n'êtes pas d'accord, mettez-nous dehors avec un bulletin de vote, pas avec de l'agressivité", clame un député LREM

"Ces manifestants ont cassé la porte de ma permanence pour me faire sortir, ils voulaient me déloger. Je n'avais pas d'autre choix que de sortir", relate le député. Il y a eu "des provocations hallucinantes de violence", a-t-il ajouté. "Cela a renforcé ma détermination et si je reculais ce serait donner raison à ces gens-là, car ce sont des voyous", a martelé l'élu des Pyrénées-Orientales.

C'est la deuxième fois ces dernières années que le député catalan est pris pour cible dans sa permanence. Ses locaux avaient déjà été endommagés pendant une manifestation de "gilets jaunes" en juillet 2019.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Covid-19

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.