VRAI OU FAKE Les idées claires : Le "Big Pharma" fait-il main basse sur les remèdes au Covid- 19 ?

En pleine pandémie de coronavirus Covid-19, un cartel d'industries pharmaceutiques a-t-il mis la main sur les remèdes au virus ? C'est la question au cœur des idées claires, notre programme hebdomadaire produit par franceinfo et France Culture destiné à lutter contre les désordres de l'information, des fake news aux idées reçues.

FRANCEINFO / RADIO FRANCE

Le "big pharma", un supposé cartel mondial de laboratoires pharmaceutiques, a-il main basse sur les remèdes contre le Covid-19 pour pouvoir en proposer un beaucoup plus cher ? La suspicion enfle, ici et là, sur les réseaux sociaux.

>> Coronavirus : retrouvez toutes les informations dans notre direct

"Si on avait une molécule, répond Hervé Chneweiss, neurobiologiste et président du comité d'éthique de l'Inserm, que ce soit un comprimé d'aspirine ou d'hydroxychloroquine, qui permettait réellement de traiter la maladie, comme on sait la produire en grande quantité et à bas prix, on sauterait sur l'occasion (et peut-être que les essais cliniques conclueront à cela), on serait heureux de l'utiliser..."

Si un remède était trouvé, les gouvernement suspendraient son brevet

"Il faut se rendre compte que si les molécules très chères dont certains parlent, étaient actives, note le président du comité d'éthique de l'Inserm, il se passerait la même chose que ce qu'il s'est passé pour la tri-thérapie dans le domaine du VIH-Sida : immédiatement, les gouvernements, pour protéger leur population, prendraient une licence d'office, qui est autorisée par les différents accords commerciaux internationaux et suspendraient le brevet."

C'est sans compter qu'au moins 90% de la recherche, souligne le neurobiologiste, est menée par les laboratoires académiques et non plus par les laboratoires privés, qui l'ont délaissée.

>> Écoutez et abonnez-vous au podcast.

90% de la recherche est menée par les laboratoires académiques et non plus par les laboratoires privés, qui l\'ont délaissée.
90% de la recherche est menée par les laboratoires académiques et non plus par les laboratoires privés, qui l'ont délaissée. (FRANCEINFO / RADIO FRANCE)