"La caractéristique du café c'est d'être bien peuplé" : les cafés vont rouvrir lundi dans de nombreuses régions d'Italie

L'Italie accélère son déconfinement. D'après les médias nationaux, toute une série de petits et grands commerces, notamment les cafés, doivent rouvrir lundi selon les régions, alors que leur réouverture avait initialement été annoncée pour le 1er juin. Reportage à Rome.

Un café pris à emporter à Lanciano, en Italie, le 8 mai 2020.
Un café pris à emporter à Lanciano, en Italie, le 8 mai 2020. (FEDERICA ROSELLI / NURPHOTO)

Ce qui frappe en entrant dans le petit café Sant’Eustachio à Rome, c'est d'abord l'odeur - le café est torréfié sur place - mais c'est aussi le vide, Pier Luigi est un peu seul. "C’est la première fois que je viens en 60 jours, c’est un plaisir, explique-t-il. La caractéristique du café c’est d’être bien peuplé. C’est un peu dommage de ne pas pouvoir apprécier le café avec d’autres personnes."

>> Suivez les dernières informations sur le déconfinement en France et dans le monde dans notre direct

En Italie, les cafés vont rouvrir lundi 18 mai dans de nombreuses régions, comme pour une série de petits et grands commerces, selon les médias nationaux, dont la réouverture avait initialement été annoncée pour le 1er juin. Le gouvernement accélère le déconfinement de l'Italie, avec des mesures volontairement vagues, laissant à chacune des 20 régions du pays une marge de manoeuvre.

"Pour nous le café c'est fondamental"

Le café est ici une institution et s'il était permis de le prendre "à emporter", c'est enfin la libération qui s'annonce pour des millions d'Italiens. Pas une chaise sur la terrasse dans le café romain, quelque tables alignées pour poser son "caffé" mais c'est déjà ça pour Paolo, qui travaille au Sénat juste à côté : "Le café en Italie c'est le must, pour nous le café c'est fondamental." 

Pendant deux mois j'ai utilisé la cafetière à la maison, mais bien sûr le café au bar c'est tout autre chose !Paolo, habitant de Romeà franceinfo

Pas de quoi rassurer encore Raimondo Ricci, le propriétaire du café, qui a même du mal à croire au retour des clients au bar mais à distance lundi prochain. "Les touristes : il n'y en aura pas pendant des mois. Même les gens qui travaillent au Sénat, dans les banques ou les bureaux, 70% sont en télétravail et les habitants dans le centre historique ne sont pas nombreux."

Alors pour l'instant Raimondo Ricci laisse ses douze employés au chômage technique, et c'est sa fille qui est à la caisse.

Les cafés vont pouvoir rouvrir lundi dans de nombreuses régions d'Italie - Le reporta de Bruce de Galzain
--'--
--'--