L'Eurozapping : les manifestations se multiplient en Europe

Comme chaque soir, la rédaction du 23h de franceinfo fait un tour de l'actualité européenne. C'est l'Eurozapping.

À Madrid, des manifestants protestent contre le confinement. Aux cris de "liberté", ils fustigent la politique du gouvernement face à la crise du coronavirus. Ils demandent la démission du président socialiste, Pedro Sanchez en manifestant sans respecter les gestes barrières. "Cette attitude est irresponsable et indécente après tous les efforts fournis par les citoyens. Ils pourraient être réduits à néant", lance Jose Manuel Franco, délégué du gouvernement régional de Madrid (PSOE). Le mouvement est soutenu par le parti conservateur PP au nom de la liberté d'expression et parmi eux l'extrême droite.

Un évêque interpellé au Monténégro

Au Monténégro, le confinement met le feu aux poudres. Une soixantaine de personnes ont été arrêtées. Les fidèles orthodoxes exigent la libération de leur évêque interpellé pour avoir organisé une procession illégale pendant le confinement. Malgré les appels au calme, les manifestations se sont propagées dans tout le pays. Les Italiens manifestent aussi mais respectent la distanciation sociale. "Où sont les fonds promis ?" Les Italiens n'en finissent plus d'attendre l'argent qui devrait leur permettre de survivre. Certains en sont réduits à vendre les bijoux de famille pour payer les factures. A Pompéi en revanche, le site a rouvert et a renouvelé son offre.

Le JT
Les autres sujets du JT
Une femme porte un masque dans la rue, le 4 mai 2020, à Madrid (Espagne).
Une femme porte un masque dans la rue, le 4 mai 2020, à Madrid (Espagne). (BURAK AKBULUT / ANADOLU AGENCY / AFP)