Frontières : fin de la galère pour les travailleurs

Fermées à cause du corona virus, les frontières entre la France et les trois quarts des Etats membres de l’Union Européenne, ont rouvert lundi 15 juin. Un retour à la libre circulation, à l’intérieur du vieux continent, attendu par les nombreux travailleurs frontaliers.

Depuis lundi 15 juin, minuit, la France a rouvert ses frontières, avec ses voisins de l'espace Schengen, sauf pour l'Espagne. Les Français, peuvent se rendre librement en Allemagne, qui a levé les restrictions de passage. Une réouverture qui signifie la fin des contrôles systématiques, pour les travailleurs transfrontaliers, après 3 mois de fermeture " On montrait systématiquement le papier qui justifiait le passage vers l'Allemagne, il y a avait deux, trois douaniers allemands " explique Sophie Naas, une travailleuse frontalière à Huningue, dans le Haut-Rhin.

La Suisse, est également librement accessible. La frontière s'est aussi déverrouillée, entre l'hexagone et la confédération helvétique. 34 points de passage ont rouvert pour les travailleurs frontaliers et les familles.

Maintien des contrôles à la frontière franco-espagnole

Sur la frontière avec l'Espagne, les barrières restent en place. Madrid ne lèvera les restrictions de circulation, que le 21 juin. Alors que l’épidémie est sous contrôle dans le pays, les autorités espagnoles craignent que la réouverture des frontières n’entraîne de nouveaux foyers de contagion. Par mesure de réciprocité, la France applique la même politique.

Ces réouvertures, interviennent presque 35 ans, jour pour jour, après les accords de Schengen. Ils avaient initié la libre circulation des personnes en Europe.

(FRANCE 3)