Emploi : un effort pour l’apprentissage

L’exécutif se veut au chevet de l’économie et optimiste malgré la chute de ces dernières semaines, comme l’a martelé le ministre de l’Économie. Le gouvernement a rencontré les partenaires sociaux. Décryptage avec Hugo Capelli du service politique de France Télévisions.

Un exécutif à la manœuvre et des mesures pour l’apprentissage. "C’est un effort sans précédent pour l’emploi des jeunes et notamment en ce qui concerne l’apprentissage. Exemple, il ne coûtera rien ou quasiment à une entreprise qui va employer un jeune en alternance s’il a moins de 21 ans et seulement 175 euros s’il a entre 21 et 25 ans. Le dispositif est élargi à toutes les entreprises et les étudiants jusqu’à la licence professionnelle, de quoi rassurer les milliers de jeunes qui vont rentrer sur le marché du travail", explique notre journaliste.

Préparer l’acte 3

"En revanche, pas d’annonce en ce qui concerne la réforme de l’assurance chômage et son avenir. Elle ne fait pas l’unanimité, les organisations syndicales demandent son annulation. Le ministère l’a assuré : les choses sont très très ouvertes. On en saura plus cet été", détaille Hugo Capelli. Emmanuel Macron, après les organisations syndicales, rencontrera les associations d’élus. Le président est à l’écoute pour tenter de lancer l’après collectivement, et préparer l’acte 3 du quinquennat en prenant l’avis des uns et des autres. "Emmanuel Macron semble vouloir aller plus loin", avance Hugo Capelli.

Le JT
Les autres sujets du JT
Centre d\'apprentissage des métiers du bâtiment de Caen (Calvados).
Centre d'apprentissage des métiers du bâtiment de Caen (Calvados). (MYCHELE DANIAU / AFP)