Le vrai du faux, France info

Effets du confinement, arrêts de travail pour garde d'enfant... Nos réponses à vos questions sur le coronavirus

Tous les jours la cellule vrai du faux de franceinfo tente de répondre à vos questions que vous nous posez avec le #OnVousRépond. 

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
Une rue vide dans le quartier Montparnasse à Paris durant le confinement. 
Une rue vide dans le quartier Montparnasse à Paris durant le confinement.  (NATHANAEL CHARBONNIER / RADIOFRANCE)

Après 14 jours de confinement contre l'épidémie de coronavirus, une question commence à se poser : quand en verra-t-on les bénéfices ? Il va falloir attendre encore un peu selon les médecins. "Les premiers effets devraient être visibles d’ici la fin de cette semaine", a assuré samedi 28 mars l'épidémiologiste Arnaud Fontanet qui fait partie du Conseil scientifique. Même point de vue pour Jérôme Salomon, le directeur général de la Santé : "Si les mesures de confinement et les gestes barrières ont été respectés, nous devrions observer une réduction du nombre de personnes entrant en réanimation d'ici la fin de semaine", a-t-il ajouté dimanche soir. Le virologue Bruno Lina, membre du Conseil scientifique, estime que le confinement devrait produire des résultats "dans les 15 jours" qui viennent.

>> Suivez notre direct sur l'épidémie de coronavirus

Le marqueur le plus important pour pouvoir juger l'efficacité du confinement, ce n’est pas le nombre de malades car il est impossible d’être exhaustif puisque tout le monde n’est pas testé. Le Conseil scientifique va donc utiliser un autre indicateur : le nombre de patients admis en réanimation. Leur nombre n’a cessé de grimper depuis le début du confinement car de nombreuses personnes étaient déjà en période d’incubation, ou même légèrement malades, avant de s’isoler à la maison. 

Mais après deux semaines à rester chez soi, et donc à contaminer le moins de monde possible, les médecins espèrent que le flux de patients admis en réanimation va finir par baisser. Ça ne voudra pas dire que l’épidémie est derrière nous mais simplement qu’elle ralentit.

Les arrêts de travail pour garde d'enfants prolongés

Depuis le début du confinement et la fermeture des écoles, près de 850 000 parents d’enfants de moins de 16 ans qui ne peuvent pas télétravailler bénéficient d’un arrêt de travail. Il peut durer jusqu’à 21 jours, il est donc encore valable cette semaine. L'Assurance maladie précise que ces arrêts de travail pourront être renouvelés autant de fois que nécessaire. Il suffit de se rapprocher de son employeur pour qu’il déclare la situation auprès de l’Assurance maladie. Un service en ligne dédié a d’ailleurs été créé sur le site ameli.fr. Pour rappel, un seul parent à la fois peut bénéficier d’un arrêt de travail pour garder les enfants. 

Une rue vide dans le quartier Montparnasse à Paris durant le confinement. 
Une rue vide dans le quartier Montparnasse à Paris durant le confinement.  (NATHANAEL CHARBONNIER / RADIOFRANCE)