Des obsèques difficiles pour les victimes du coronavirus

Les familles des personnes décédées en raison du coronavirus n’ont pas toujours la possibilité d’organiser des obsèques dignes de ce nom. Les mesures de protection sont toujours aussi compliquées.

FRANCEINFO

Le deuil devient de plus en plus difficile pour l’entourage des victimes liées à l’épidémie de coronavirus en France. Placé dans un sac étanche et désinfecté, le corps de la personne est ensuite récupéré par les pompes funèbres qui le placent immédiatement dans un cercueil fermé. La famille n’a donc plus l’occasion de revoir le défunt.

Des obsèques encadrées

En plus de ne plus pouvoir revoir le corps de la personne décédée, tout son entourage n’a pas forcément accès aux obsèques. Le ministère de l’Intérieur autorise deux personnes maximum à se recueillir dans les chambres funéraires. Une situation compliquée également pour les sociétés de pompes funèbres. Elles souffrent elles aussi du manque de matériel pour se protéger lors de leurs interventions où elles côtoient le virus de près. Certaines ont même fermé leurs portes comme à Thionville en Moselle.

Le JT
Les autres sujets du JT
Un employé des pompes funèbres sort le cercueil d\'une victime du Covid-19, le 5 avril 2020, à l\'hôpital de Mulhouse (Haut-Rhin).
Un employé des pompes funèbres sort le cercueil d'une victime du Covid-19, le 5 avril 2020, à l'hôpital de Mulhouse (Haut-Rhin). (SEBASTIEN BOZON / AFP)