Restrictions, fêtes de familles et coronavirus : le casse-tête de Noël

Selon l’Organisation mondiale de la santé (OMG), ne pas avoir de réunion de famille reste la meilleure option.

FRANCE 3

Dans le monde, les pays envisagent différents scénarios pour éviter que le relâchement des fêtes de fin d'année ne se transforme en troisième vague. En Allemagne, les régions proposent de limiter les rassemblement à dix personnes, issues de plusieurs foyers. Les enfants ne seraient pas comptabilisés. Faut-il un contrat moral comme au Québec ? Demander aux citoyens de limiter les contacts une semaine avant et après les fêtes pour ne pas contaminer les plus fragiles ? Une idée que partage le professeur Renaud Piarroux, chef du service parasitologie de la Pitié-Salpêtrière (Paris). "Il faudra aménager un rythme un peu ermite avant de retourner voir les personnes les plus âgées de la famille".

L'option Tous anti-Covid

Autre idée bien française, cette fois : conditionner certains déplacements à l’utilisation de l’application Tous anti-Covid en utilisant un code QR : scanner le code QR avant d’entrer dans un commerce, prendre le métro… qui permettrait la surveillance de la circulation du virus. Puis, en Grande-Bretagne, une idée originale : fêter Noël dans la rue. Un réveillon au grand air.

Le JT
Les autres sujets du JT
Des passants, rue Daguerre, à Paris, le 7 novembre 2020. 
Des passants, rue Daguerre, à Paris, le 7 novembre 2020.  (LUCAS BOIRAT / HANS LUCAS / AFP)