Réouverture des magasins non essentiels : "Libéré, délivré", le directeur général de King Jouet en mode "Reine des Neiges"

"L’état d’esprit ce matin est très positif", se réjouit Philippe Gueydon, co-président de la FCJPE, la Fédération des commerces spécialistes des jouets et des produits de l’enfant, qui espère encore l'autorisation d'ouvrir le dimanche.

Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min.
Philippe Gueydon, directeur général du groupe King Jouet, le 31 mai 2018. (PHOTO MARIE GUINGOIS / MAXPPP)

La réouverture des magasins non essentiels dès samedi est une excellente nouvelle pour le secteur du jouet, "toute la profession est soulagée", réagit sur franceinfo mercredi 25 novembre, au lendemain de l'allocution télévisée du chef de l'État Philippe Gueydon, directeur général du groupe King Jouet et co-président de la FCJPE, la Fédération des commerces spécialistes des jouets et des produits de l’enfant. "On va tout faire pour réussir ce mois de décembre", annonce-t-il, ajoutant espérer des ouvertures également le dimanche pour "arriver à lisser le flux dans nos points de ventes".

franceinfo : Est-ce que ces annonces veulent dire que Noël est sauvé pour vous ?

Philippe Gueydon : L’état d’esprit ce matin est en tout cas très positif. Je me permettrais même de plagier la chanson phare de La Reine des Neiges : "Libérée, délivrée" ! Toute la profession est en tout cas soulagée d'avoir maintenant un cap et on va tout faire pour réussir ce mois de décembre. Déjà, comprendre dans le détail ce que va être le protocole sanitaire renforcé. La jauge d’un client tous les 8m2, c’est un élément qu’on accepte. Et puis, l'autre élément qu'on attend, c'est la réouverture du dimanche. Parce que pour réussir cette réouverture des magasins, cette première étape, il faut arriver à lisser le flux dans nos points de ventes, et cela passe par des ouvertures 7/7. Mais là aussi on attend la confirmation de la part des pouvoirs publics.

Est-ce que vous craignez la cohue ce samedi ?

Alors, c’est un peu schizophrénique. On souhaite qu’il y ait du monde, parce que bien entendu on souhaite faire un bon mois de décembre. On ne rattrapera pas novembre, soyons réalistes. Par contre on souhaite aussi respecter de manière scrupuleuse ce nouveau protocole sanitaire renforcé. Donc nous allons devoir jouer entre les deux, de manière à respecter la jauge, tout en essayant d’accueillir le maximum de clients.

Est-ce que tout est prêt dans vos magasins pour la réouverture dès samedi matin ?

On va avoir un système qui permettra de compter cette fameuse jauge.

Les clients auront à l’entrée des cartonnettes, qu’ils devront rendre à la sortie. Ces cartonnettes seront du nombre exact de ce que permets la jauge.

Philippe Gueydon, directeur général du groupe King Jouet

à franceinfo

Et puis dans nos magasins King Jouet, on a fait appel à 300 saisonniers ce mois de décembre. Donc il fallait quand même anticiper ces derniers jours, pour commencer à les appeler, faire leurs contrats. Il y a aussi toute la partie d’approvisionnement marchandise. Depuis quelques jours on se dit qu’on va probablement manquer de quelques jouets phares. Il y aura probablement des ruptures, comme chaque année autour du 10 ou 15 décembre avec des ruptures sur quelques références. Ça sera un peu plus cette année. Mais essayons de positiver, on aura l’essentiel des jouets et les enfants seront satisfaits, ils trouveront au pied du sapin ce qu’ils ont demandé au père Noël.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.