Déconfinement : l’agacement des Français face au nouveau couvre-feu

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 2 min.
Nouveau couvre-feu : l’agacement des Français
Article rédigé par
S. Soubane, L. Audebert, B. Veran, F.Simoes, P. Lagaune, M.Sourd, FR3 Côte-d'Azur, L.Dulois - France 3
France Télévisions

Jeudi 10 décembre, l'annonce du durcissement du couvre-feu dès le mardi 15 décembre et du maintien de la fermeture des lieux de culture jusqu’en janvier 2021 a fait réagir les Français. 

Parmi les annonces du Premier ministre Jean Castex, jeudi 10 décembre, figure le nouveau couvre-feu, fixé à 20 heures au lieu de 21 heures, dès mardi 15 décembre. Cette mesure, maintenue le soir du Nouvel An, a fait particulièrement réagir. "Il y a un couvre-feu le 31, mais pas le 24 ; je ne comprends rien", s’agace une Parisienne. "Couvre-feu ou pas, les gens sont imprudents, ça ne changera rien", estime une autre. "Il faut continuer et faire encore un petit effort, ça serait dommage de refaire les erreurs qu’on a pu faire cet été", relativise une passante interrogée.

Les lieux de culture fermés jusqu’en janvier, un coup dur

Autre annonce, conséquence des chiffres toujours élevés de l’épidémie : les lieux de culture resteront fermés jusqu’en 2021. "Quand on prend les transports, on est 15 000 dans un wagon. Je ne comprends pas pourquoi on ne peut pas être 20 ou 30 dans un cinéma", déplore une jeune femme. Des mesures difficiles à accepter, mais nécessaires, selon les experts. Elles resteront en vigueur au moins jusqu’au 7 janvier prochain.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.