Déconfinement : pour les discothèques, "c'est compliqué de ne pas avoir de perspective", s'agace le président d'une organisation patronale

Publié
Durée de la vidéo : 2 min.
Discothèques fermées : "C'est compliqué de pas savoir où on va aller", s'agace le président de l'Union des Métiers et des Industries de l'Hôtellerie
Article rédigé par
France Télévisions

Franck Delvau, président de l'Union des métiers et des industries de l'hôtellerie (Umih) Ile-de-France, était, vendredi 30 avril, l'invité du JT de franceinfo canal 27. Il a évoqué les discothèques, absentes du calendrier de déconfinement annoncé par Emmanuel Macron.

Les boîtes de nuit sont fermées depuis le début de la crise épidémique du Covid-19… et elles vont le rester. Ces établissements sont les grands absents du plan de déconfinement en quatre étapes présenté par Emmanuel Macron dans une interview à la presse régionale. "Nous avons plus de 200 discothèques à Paris et en Ile-de-France qui attendent une date. C'est compliqué de ne pas avoir de perspective, de ne pas savoir où on va", a lancé, vendredi 30 avril au JT de franceinfo canal 27, Franck Delvau, patron de l'Umih Ile-de-France. 

"Au-delà des discothèques, il faut voir la situation des nombreux bars de nuit à Paris, qui ne pourront pas rouvrir au 19 mai ou très peu, avec un chiffre d'affaires dégradé. Pour eux, un couvre-feu à 21 heures fait qu'ils ne pourront pas fonctionner", a ajouté le dirigeant. 

Le 9 juin, cafés et restaurants vont pouvoir accueillir du public en intérieur, tout comme les salles de sport. "Concernant les discothèques, il n'y a pas de date de réouverture précise", a regretté le représentant.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Déconfinement

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.