Coronavirus : les parts d'ombre de la maladie

Publié
Durée de la vidéo : 1 min.
Coronavirus : les parts d'ombre de la maladie
France 2
Article rédigé par
C. Sinz, S.Ricottier, L.Bignalet, F. Fontaine - France 2
France Télévisions

Les hôpitaux ne semblent pas être inquiétés par la hausse du nombre de cas de coronavirus, car ils connaissent mieux le virus. Beaucoup de questions restent néanmoins sans réponse.

Depuis l'apparition du coronavirus il y a neuf mois, la communauté scientifique a beaucoup appris. Pourtant, de nombreuses zones d'ombre subsistent. Par exemple, la durée de l'immunité est inconnue. Elle pourrait être liée au degré de gravité de la maladie.

Seulement quatre cas de réinfection dans le monde

"Ce que l'on observe, c'est que les gens qui ont fait des formes sévères gardent leurs anticorps à des titres plus élevés et plus longtemps, alors que des gens qui ont fait des formes mineures peuvent, sur une période de deux, trois à six mois, perdre ces anticorps", explique le professeur Arnaud Fontanet, directeur de l'unité d'épidémiologie de l'institut Pasteur. À ce jour, on dénombre seulement quatre cas dans le monde de personnes guéries qui ont été réinfectées.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Déconfinement

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.