Coronavirus : les tests vont être systématisés dans les aéroports pour les voyageurs venant de pays classés rouge, annonce le gouvernement

Les personnes ayant déjà fait un test dans leur pays d'origine devront être en mesure d'en faire la preuve à l'aéroport, a déclaré le porte-parole du gouvernement, Gabriel Attal, sur BFMTV.

Des voyageurs à l\'aéroport de Nice, le 8 juillet 2020.
Des voyageurs à l'aéroport de Nice, le 8 juillet 2020. (MAXPPP)

Le dispositif doit être mis en place dans les prochains jours. Le porte-parole du gouvernement a annoncé sur BFMTV la systématisation des tests de détection du coronavirus dans les aéroports, pour les voyageurs arrivant de pays en zone rouge, c’est-à-dire où le virus circule le plus. "Dans les pays où le virus ne circule pas plus qu'en France, il n'y a pas de raison d'avoir des mesures supplémentaires, même si tout le monde adoptera la vigilance quand il arrivera sur le territoire national", a-t-il déclaré.

"Une quarantaine de personnes, je crois, vont se relayer en permanence dans nos aéroports. On va pouvoir dans les premiers jours faire 2000 tests PCR par jour", a-t-il précisé. "Les personnes qui auront fait un test dans leur pays d'origine n'auront pas à le refaire en France, elles devront fournir une preuve de ce test."

Depuis le 15 juin, il est de nouveau possible de voyager à l'intérieur de l'Union européenne (dans 27 pays, ainsi qu'au Royaume-Uni). Cependant, chaque pays a pu maintenir des restrictions ou imposer des mesures pour contrôler ou tenter de prévenir l'épidémie de Covid-19 sur son sol. Concernant les voyages en dehors de l’Union européenne, ils sont possibles depuis le 1er juillet, mais seulement dans les pays où l'épidémie est maîtrisée, comme le Canada, la Géorgie, le Japon, le Monténégro, le Maroc ou la Nouvelle-Zélande.