Cinéma : dès l'ouverture, le public s'est rué vers les salles obscures

Publié Mis à jour
Cinéma : dès l'ouverture, le public s'est rué vers les salles obscures
FRANCE 3
Article rédigé par
N. Hayter, R. Asencio, A. Bajon, S. Thiébaut, R. Gardeux, E. Jarlot - France 3
France Télévisions

Les salles de cinéma ont pu, à l'instar d'autres lieux culturels, rouvrir leurs portes, mercredi 19 mai. Un événement attendu avec impatience par de nombreux cinéphiles.

La file d'attente était très longue, mercredi 19 mai au petit matin, devant un grand cinéma de Paris. Sevrés de salles obscures pendant de longs mois pour cause de pandémie, ces spectateurs ne voulaient rater la réouverture des lieux sous aucun prétexte. "Même si nous avons continué de regarder des films chez nous, ce n'est tout de même pas pareil que de venir ici", estime un client. "C'est une journée fantastique pour moi. Je pense même que je vais rester durant toute la journée", savoure un autre cinéphile.

Séances jusqu'à 20h30

Dans ce multiplex parisien, 13 films sont à l'affiche au moment de la réouverture. En raison de la jauge réduite (30 %) et du couvre-feu à 21 heures, les gérants doivent toutefois s'organiser. "Toutes les séances vont se terminer vers 20h30, ce qui permettra aux spectateurs d'avoir le temps de rentrer chez eux", raconte Elisha Karmitz, le directeur général du Groupe MK2. À l'affiche du film Mandibules, réalisé par Quentin Dupieux, Adèle Exarchopoulos était elle aussi présente. "Je suis trop contente de retrouver des humains", a affirmé l'actrice.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Déconfinement

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.