Cet article date de plus de deux ans.

Déconfinement : cinémas, terrasses, restaurants... Les Français face au bonheur des plaisirs retrouvés

Publié Mis à jour
Déconfinement : cinémas, terrasses, restaurants... Les Français face au bonheur des plaisirs retrouvés
Déconfinement : cinémas, terrasses, restaurants... Les Français face au bonheur des plaisirs retrouvés Déconfinement : cinémas, terrasses, restaurants... Les Français face au bonheur des plaisirs retrouvés (France 2)
Article rédigé par France 2 - C. Gillard, M. Coste, S. Garat, France 3 Provence-Alpes, Réunion La 1ère, M. Latour
France Télévisions
France 2

Des salles de cinéma aux terrasses des restaurants, de nombreux lieux fermés à cause de la situation sanitaire ont pu à nouveau accueillir du public, mercredi 19 mai. Les Français étaient ravis de pouvoir regoûter à des plaisirs dont ils ont été privés pendant de longs mois.

Il n'était que 6 heures du matin, mercredi 19 mai, mais il y avait déjà foule devant un cinéma de Saint-Étienne (Loire). Les spectateurs trépignaient d'impatience à l'idée de pouvoir retourner dans les salles obscures, qui ont enfin rouvert après une longue fermeture engendrée par la crise sanitaire. "J'étais aussi excitée qu'un jour de Noël", assure une spectatrice. "Nous sommes contents que les lieux culturels rouvrent", a affirmé un autre client.

Le plaisir d'un petit-déjeuner en terrasse

Au même moment, sur l'île de La Réunion, des Français ont pu profiter d'un petit-déjeuner en terrasse, une grande première depuis longtemps. À Marseille (Bouches-du-Rhône), l'esprit du monde d'après semble s'être emparé de deux restaurateurs, concurrents par le passé, mais qui ont décidé de travailler main dans la main pour profiter au mieux de cette réouverture. "Le Covid-19 nous a appris qu'on ne pouvait pas rester seuls dans notre coin, et qu'il valait mieux collaborer", reconnaît l'un des co-gérants. Des galeries Lafayette (Paris) au Mont-Saint-Michel (Manche), le retour des visiteurs était aussi attendu.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.