Infographies Nombre d'hospitalisations en réanimation, de décès, surmortalité... Découvrez où en est l'épidémie de Covid-19 dans votre département

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 134 min.
Evolution du nombre de patients en réanimation par département (FRANCEINFO)

Nombre d'hospitalisations en réanimation, de décès, de retours à domicile, surmortalité... Découvrez les indicateurs clés de l'épidémie, département par département.

L'épidémie perd du terrain et la carte de France représentant la circulation du Covid-19 est désormais intégralement verte. 

Nombre d'hospitalisations en réanimation, de décès, de retours à domicile, surmortalité... Au-delà du découpage bicolore qui a eu des conséquences sur les modalités du déconfinement, nous vous proposons de faire le point sur l’évolution précise de l’épidémie dans votre département, grâce à notre moteur de recherche.

Ain (01)

Au 28 mai, le département de l'Ain était classé vert par le gouvernement. Cette couleur a été attribuée au regard de trois critères : la circulation active du virus, la tension hospitalière en réanimation et la capacité en tests. La couleur du département détermine certaines modalités du déconfinement depuis le 11 mai, comme l'ouverture ou non des collèges, des parcs et jardins.

Dans ce département, 49 personnes étaient toujours hospitalisées au 1er juillet, dont 0 en réanimation, en lien avec le Covid-19. Ce nombre était à son maximum le 8 avril, avec 34 patients en réanimation. Ramené à la population, le nombre de personnes en réanimation dans ce département est très inférieur à la moyenne nationale. Cette donnée est particulièrement intéressante car elle "reflète la cinétique de l'épidémie et son impact le plus préoccupant", selon Jérôme Salomon, directeur général de la santé.

Nombre de malades du Covid-19 en réanimation pour 100 000 habitants. (FRANCEINFO)

Le nombre total de décès liés au coronavirus dans les hôpitaux de ce département s’élève à 103 depuis le début de l’épidémie, soit 15,7 décès pour 100 000 habitants. À titre de comparaison, la moyenne nationale est de 28,9 décès à l'hôpital liés au Covid-19 pour 100 000 habitants. Dans le même temps, 427 personnes sont retournées à domicile dans le département.

Enfin, le nombre de décès totaux, toutes causes confondues, sur la période du 1er mars au 20 avril 2020 dans le département de l'Ain représente une surmortalité de 25% par rapport à 2019, selon l'Insee. Au niveau national, cette surmortalité est de 27%.

Revenir à la liste des départements

Aisne (02)

Au 28 mai, le département de l'Aisne était classé vert par le gouvernement. Cette couleur a été attribuée au regard de trois critères : la circulation active du virus, la tension hospitalière en réanimation et la capacité en tests. La couleur du département détermine certaines modalités du déconfinement depuis le 11 mai, comme l'ouverture ou non des collèges, des parcs et jardins.

Dans ce département, 99 personnes étaient toujours hospitalisées au 1er juillet, dont 5 en réanimation, en lien avec le Covid-19. Ce nombre était à son maximum le 20 avril, avec 47 patients en réanimation. Ramené à la population, le nombre de personnes en réanimation dans ce département est inférieur à la moyenne nationale. Cette donnée est particulièrement intéressante car elle "reflète la cinétique de l'épidémie et son impact le plus préoccupant", selon Jérôme Salomon, directeur général de la santé.

Nombre de malades du Covid-19 en réanimation pour 100 000 habitants. (FRANCEINFO)

Le nombre total de décès liés au coronavirus dans les hôpitaux de ce département s’élève à 274 depuis le début de l’épidémie, soit 51,9 décès pour 100 000 habitants. À titre de comparaison, la moyenne nationale est de 28,9 décès à l'hôpital liés au Covid-19 pour 100 000 habitants. Dans le même temps, 1025 personnes sont retournées à domicile dans le département.

Enfin, le nombre de décès totaux, toutes causes confondues, sur la période du 1er mars au 20 avril 2020 dans le département de l'Aisne représente une surmortalité de 51% par rapport à 2019, selon l'Insee. Au niveau national, cette surmortalité est de 27%.

Revenir à la liste des départements

Allier (03)

Au 28 mai, le département de l'Allier était classé vert par le gouvernement. Cette couleur a été attribuée au regard de trois critères : la circulation active du virus, la tension hospitalière en réanimation et la capacité en tests. La couleur du département détermine certaines modalités du déconfinement depuis le 11 mai, comme l'ouverture ou non des collèges, des parcs et jardins.

Dans ce département, 7 personnes étaient toujours hospitalisées au 1er juillet, dont 1 en réanimation, en lien avec le Covid-19. Ce nombre était à son maximum le 11 avril, avec 22 patients en réanimation. Ramené à la population, le nombre de personnes en réanimation dans ce département est très inférieur à la moyenne nationale. Cette donnée est particulièrement intéressante car elle "reflète la cinétique de l'épidémie et son impact le plus préoccupant", selon Jérôme Salomon, directeur général de la santé.

Nombre de malades du Covid-19 en réanimation pour 100 000 habitants. (FRANCEINFO)

Le nombre total de décès liés au coronavirus dans les hôpitaux de ce département s’élève à 41 depuis le début de l’épidémie, soit 12,1 décès pour 100 000 habitants. À titre de comparaison, la moyenne nationale est de 28,9 décès à l'hôpital liés au Covid-19 pour 100 000 habitants. Dans le même temps, 196 personnes sont retournées à domicile dans le département.

Enfin, le nombre de décès totaux, toutes causes confondues, sur la période du 1er mars au 20 avril 2020 dans le département de l'Allier représente une sous-mortalité de -2% par rapport à 2019, selon l'Insee. Au niveau national, cette surmortalité est de 27%.

Revenir à la liste des départements

Alpes-de-Haute-Provence (04)

Au 28 mai, le département des Alpes-de-Haute-Provence était classé vert par le gouvernement. Cette couleur a été attribuée au regard de trois critères : la circulation active du virus, la tension hospitalière en réanimation et la capacité en tests. La couleur du département détermine certaines modalités du déconfinement depuis le 11 mai, comme l'ouverture ou non des collèges, des parcs et jardins.

Dans ce département, 4 personnes étaient toujours hospitalisées au 1er juillet, dont 0 en réanimation, en lien avec le Covid-19. Ce nombre était à son maximum le 5 avril, avec 7 patients en réanimation. Ramené à la population, le nombre de personnes en réanimation dans ce département est très inférieur à la moyenne nationale. Cette donnée est particulièrement intéressante car elle "reflète la cinétique de l'épidémie et son impact le plus préoccupant", selon Jérôme Salomon, directeur général de la santé.

Nombre de malades du Covid-19 en réanimation pour 100 000 habitants. (FRANCEINFO)

Le nombre total de décès liés au coronavirus dans les hôpitaux de ce département s’élève à 13 depuis le début de l’épidémie, soit 7,9 décès pour 100 000 habitants. À titre de comparaison, la moyenne nationale est de 28,9 décès à l'hôpital liés au Covid-19 pour 100 000 habitants. Dans le même temps, 129 personnes sont retournées à domicile dans le département.

Enfin, le nombre de décès totaux, toutes causes confondues, sur la période du 1er mars au 20 avril 2020 dans le département des Alpes-de-Haute-Provence représente une sous-mortalité de -2% par rapport à 2019, selon l'Insee. Au niveau national, cette surmortalité est de 27%.

Revenir à la liste des départements

Hautes-Alpes (05)

Au 28 mai, le département des Hautes-Alpes était classé vert par le gouvernement. Cette couleur a été attribuée au regard de trois critères : la circulation active du virus, la tension hospitalière en réanimation et la capacité en tests. La couleur du département détermine certaines modalités du déconfinement depuis le 11 mai, comme l'ouverture ou non des collèges, des parcs et jardins.

Dans ce département, 7 personnes étaient toujours hospitalisées au 1er juillet, dont 0 en réanimation, en lien avec le Covid-19. Ce nombre était à son maximum le 7 avril, avec 17 patients en réanimation. Ramené à la population, le nombre de personnes en réanimation dans ce département est très inférieur à la moyenne nationale. Cette donnée est particulièrement intéressante car elle "reflète la cinétique de l'épidémie et son impact le plus préoccupant", selon Jérôme Salomon, directeur général de la santé.

Nombre de malades du Covid-19 en réanimation pour 100 000 habitants. (FRANCEINFO)

Le nombre total de décès liés au coronavirus dans les hôpitaux de ce département s’élève à 18 depuis le début de l’épidémie, soit 12,7 décès pour 100 000 habitants. À titre de comparaison, la moyenne nationale est de 28,9 décès à l'hôpital liés au Covid-19 pour 100 000 habitants. Dans le même temps, 129 personnes sont retournées à domicile dans le département.

Enfin, le nombre de décès totaux, toutes causes confondues, sur la période du 1er mars au 20 avril 2020 dans le département des Hautes-Alpes représente une sous-mortalité de -6% par rapport à 2019, selon l'Insee. Au niveau national, cette surmortalité est de 27%.

Revenir à la liste des départements

Alpes-Maritimes (06)

Au 28 mai, le département des Alpes-Maritimes était classé vert par le gouvernement. Cette couleur a été attribuée au regard de trois critères : la circulation active du virus, la tension hospitalière en réanimation et la capacité en tests. La couleur du département détermine certaines modalités du déconfinement depuis le 11 mai, comme l'ouverture ou non des collèges, des parcs et jardins.

Dans ce département, 35 personnes étaient toujours hospitalisées au 1er juillet, dont 1 en réanimation, en lien avec le Covid-19. Ce nombre était à son maximum le 8 avril, avec 87 patients en réanimation. Ramené à la population, le nombre de personnes en réanimation dans ce département est très inférieur à la moyenne nationale. Cette donnée est particulièrement intéressante car elle "reflète la cinétique de l'épidémie et son impact le plus préoccupant", selon Jérôme Salomon, directeur général de la santé.

Nombre de malades du Covid-19 en réanimation pour 100 000 habitants. (FRANCEINFO)

Le nombre total de décès liés au coronavirus dans les hôpitaux de ce département s’élève à 188 depuis le début de l’épidémie, soit 17,4 décès pour 100 000 habitants. À titre de comparaison, la moyenne nationale est de 28,9 décès à l'hôpital liés au Covid-19 pour 100 000 habitants. Dans le même temps, 741 personnes sont retournées à domicile dans le département.

Enfin, le nombre de décès totaux, toutes causes confondues, sur la période du 1er mars au 20 avril 2020 dans le département des Alpes-Maritimes représente une surmortalité de 11% par rapport à 2019, selon l'Insee. Au niveau national, cette surmortalité est de 27%.

Revenir à la liste des départements

Ardèche (07)

Au 28 mai, le département de l'Ardèche était classé vert par le gouvernement. Cette couleur a été attribuée au regard de trois critères : la circulation active du virus, la tension hospitalière en réanimation et la capacité en tests. La couleur du département détermine certaines modalités du déconfinement depuis le 11 mai, comme l'ouverture ou non des collèges, des parcs et jardins.

Dans ce département, 1 personnes étaient toujours hospitalisées au 1er juillet, dont 1 en réanimation, en lien avec le Covid-19. Ce nombre était à son maximum le 21 avril, avec 26 patients en réanimation. Ramené à la population, le nombre de personnes en réanimation dans ce département est très inférieur à la moyenne nationale. Cette donnée est particulièrement intéressante car elle "reflète la cinétique de l'épidémie et son impact le plus préoccupant", selon Jérôme Salomon, directeur général de la santé.

Nombre de malades du Covid-19 en réanimation pour 100 000 habitants. (FRANCEINFO)

Le nombre total de décès liés au coronavirus dans les hôpitaux de ce département s’élève à 108 depuis le début de l’épidémie, soit 33 décès pour 100 000 habitants. À titre de comparaison, la moyenne nationale est de 28,9 décès à l'hôpital liés au Covid-19 pour 100 000 habitants. Dans le même temps, 439 personnes sont retournées à domicile dans le département.

Enfin, le nombre de décès totaux, toutes causes confondues, sur la période du 1er mars au 20 avril 2020 dans le département de l'Ardèche représente une surmortalité de 29% par rapport à 2019, selon l'Insee. Au niveau national, cette surmortalité est de 27%.

Revenir à la liste des départements

Ardennes (08)

Au 28 mai, le département des Ardennes était classé vert par le gouvernement. Cette couleur a été attribuée au regard de trois critères : la circulation active du virus, la tension hospitalière en réanimation et la capacité en tests. La couleur du département détermine certaines modalités du déconfinement depuis le 11 mai, comme l'ouverture ou non des collèges, des parcs et jardins.

Dans ce département, 8 personnes étaient toujours hospitalisées au 1er juillet, dont 2 en réanimation, en lien avec le Covid-19. Ce nombre était à son maximum le 15 avril, avec 18 patients en réanimation. Ramené à la population, le nombre de personnes en réanimation dans ce département est inférieur à la moyenne nationale. Cette donnée est particulièrement intéressante car elle "reflète la cinétique de l'épidémie et son impact le plus préoccupant", selon Jérôme Salomon, directeur général de la santé.

Nombre de malades du Covid-19 en réanimation pour 100 000 habitants. (FRANCEINFO)

Le nombre total de décès liés au coronavirus dans les hôpitaux de ce département s’élève à 60 depuis le début de l’épidémie, soit 22,2 décès pour 100 000 habitants. À titre de comparaison, la moyenne nationale est de 28,9 décès à l'hôpital liés au Covid-19 pour 100 000 habitants. Dans le même temps, 208 personnes sont retournées à domicile dans le département.

Enfin, le nombre de décès totaux, toutes causes confondues, sur la période du 1er mars au 20 avril 2020 dans le département des Ardennes représente une surmortalité de 17% par rapport à 2019, selon l'Insee. Au niveau national, cette surmortalité est de 27%.

Revenir à la liste des départements

Ariège (09)

Au 28 mai, le département de l'Ariège était classé vert par le gouvernement. Cette couleur a été attribuée au regard de trois critères : la circulation active du virus, la tension hospitalière en réanimation et la capacité en tests. La couleur du département détermine certaines modalités du déconfinement depuis le 11 mai, comme l'ouverture ou non des collèges, des parcs et jardins.

Dans ce département, 1 personnes étaient toujours hospitalisées au 1er juillet, dont 1 en réanimation, en lien avec le Covid-19. Ce nombre était à son maximum le 3 avril, avec 6 patients en réanimation. Ramené à la population, le nombre de personnes en réanimation dans ce département est inférieur à la moyenne nationale. Cette donnée est particulièrement intéressante car elle "reflète la cinétique de l'épidémie et son impact le plus préoccupant", selon Jérôme Salomon, directeur général de la santé.

Nombre de malades du Covid-19 en réanimation pour 100 000 habitants. (FRANCEINFO)

Le nombre total de décès liés au coronavirus dans les hôpitaux de ce département s’élève à 2 depuis le début de l’épidémie, soit 1,3 décès pour 100 000 habitants. À titre de comparaison, la moyenne nationale est de 28,9 décès à l'hôpital liés au Covid-19 pour 100 000 habitants. Dans le même temps, 33 personnes sont retournées à domicile dans le département.

Enfin, le nombre de décès totaux, toutes causes confondues, sur la période du 1er mars au 20 avril 2020 dans le département de l'Ariège représente une sous-mortalité de -6% par rapport à 2019, selon l'Insee. Au niveau national, cette surmortalité est de 27%.

Revenir à la liste des départements

Aube (10)

Au 28 mai, le département de l'Aube était classé vert par le gouvernement. Cette couleur a été attribuée au regard de trois critères : la circulation active du virus, la tension hospitalière en réanimation et la capacité en tests. La couleur du département détermine certaines modalités du déconfinement depuis le 11 mai, comme l'ouverture ou non des collèges, des parcs et jardins.

Dans ce département, 24 personnes étaient toujours hospitalisées au 1er juillet, dont 1 en réanimation, en lien avec le Covid-19. Ce nombre était à son maximum le 20 avril, avec 27 patients en réanimation. Ramené à la population, le nombre de personnes en réanimation dans ce département est très inférieur à la moyenne nationale. Cette donnée est particulièrement intéressante car elle "reflète la cinétique de l'épidémie et son impact le plus préoccupant", selon Jérôme Salomon, directeur général de la santé.

Nombre de malades du Covid-19 en réanimation pour 100 000 habitants. (FRANCEINFO)

Le nombre total de décès liés au coronavirus dans les hôpitaux de ce département s’élève à 136 depuis le début de l’épidémie, soit 43,9 décès pour 100 000 habitants. À titre de comparaison, la moyenne nationale est de 28,9 décès à l'hôpital liés au Covid-19 pour 100 000 habitants. Dans le même temps, 620 personnes sont retournées à domicile dans le département.

Enfin, le nombre de décès totaux, toutes causes confondues, sur la période du 1er mars au 20 avril 2020 dans le département de l'Aube représente une surmortalité de 14% par rapport à 2019, selon l'Insee. Au niveau national, cette surmortalité est de 27%.

Revenir à la liste des départements

Aude (11)

Au 28 mai, le département de l'Aude était classé vert par le gouvernement. Cette couleur a été attribuée au regard de trois critères : la circulation active du virus, la tension hospitalière en réanimation et la capacité en tests. La couleur du département détermine certaines modalités du déconfinement depuis le 11 mai, comme l'ouverture ou non des collèges, des parcs et jardins.

Dans ce département, 2 personnes étaient toujours hospitalisées au 1er juillet, dont 0 en réanimation, en lien avec le Covid-19. Ce nombre était à son maximum le 4 avril, avec 20 patients en réanimation. Ramené à la population, le nombre de personnes en réanimation dans ce département est très inférieur à la moyenne nationale. Cette donnée est particulièrement intéressante car elle "reflète la cinétique de l'épidémie et son impact le plus préoccupant", selon Jérôme Salomon, directeur général de la santé.

Nombre de malades du Covid-19 en réanimation pour 100 000 habitants. (FRANCEINFO)

Le nombre total de décès liés au coronavirus dans les hôpitaux de ce département s’élève à 59 depuis le début de l’épidémie, soit 15,6 décès pour 100 000 habitants. À titre de comparaison, la moyenne nationale est de 28,9 décès à l'hôpital liés au Covid-19 pour 100 000 habitants. Dans le même temps, 234 personnes sont retournées à domicile dans le département.

Enfin, le nombre de décès totaux, toutes causes confondues, sur la période du 1er mars au 20 avril 2020 dans le département de l'Aude représente une surmortalité de 9% par rapport à 2019, selon l'Insee. Au niveau national, cette surmortalité est de 27%.

Revenir à la liste des départements

Aveyron (12)

Au 28 mai, le département de l'Aveyron était classé vert par le gouvernement. Cette couleur a été attribuée au regard de trois critères : la circulation active du virus, la tension hospitalière en réanimation et la capacité en tests. La couleur du département détermine certaines modalités du déconfinement depuis le 11 mai, comme l'ouverture ou non des collèges, des parcs et jardins.

Dans ce département, 1 personnes étaient toujours hospitalisées au 1er juillet, dont 0 en réanimation, en lien avec le Covid-19. Ce nombre était à son maximum le 4 avril, avec 11 patients en réanimation. Ramené à la population, le nombre de personnes en réanimation dans ce département est très inférieur à la moyenne nationale. Cette donnée est particulièrement intéressante car elle "reflète la cinétique de l'épidémie et son impact le plus préoccupant", selon Jérôme Salomon, directeur général de la santé.

Nombre de malades du Covid-19 en réanimation pour 100 000 habitants. (FRANCEINFO)

Le nombre total de décès liés au coronavirus dans les hôpitaux de ce département s’élève à 24 depuis le début de l’épidémie, soit 8,6 décès pour 100 000 habitants. À titre de comparaison, la moyenne nationale est de 28,9 décès à l'hôpital liés au Covid-19 pour 100 000 habitants. Dans le même temps, 143 personnes sont retournées à domicile dans le département.

Enfin, le nombre de décès totaux, toutes causes confondues, sur la période du 1er mars au 20 avril 2020 dans le département de l'Aveyron représente une surmortalité de 18% par rapport à 2019, selon l'Insee. Au niveau national, cette surmortalité est de 27%.

Revenir à la liste des départements

Bouches-du-Rhône (13)

Au 28 mai, le département des Bouches-du-Rhône était classé vert par le gouvernement. Cette couleur a été attribuée au regard de trois critères : la circulation active du virus, la tension hospitalière en réanimation et la capacité en tests. La couleur du département détermine certaines modalités du déconfinement depuis le 11 mai, comme l'ouverture ou non des collèges, des parcs et jardins.

Dans ce département, 348 personnes étaient toujours hospitalisées au 1er juillet, dont 20 en réanimation, en lien avec le Covid-19. Ce nombre était à son maximum le 13 avril, avec 270 patients en réanimation. Ramené à la population, le nombre de personnes en réanimation dans ce département est inférieur à la moyenne nationale. Cette donnée est particulièrement intéressante car elle "reflète la cinétique de l'épidémie et son impact le plus préoccupant", selon Jérôme Salomon, directeur général de la santé.

Nombre de malades du Covid-19 en réanimation pour 100 000 habitants. (FRANCEINFO)

Le nombre total de décès liés au coronavirus dans les hôpitaux de ce département s’élève à 558 depuis le début de l’épidémie, soit 27,1 décès pour 100 000 habitants. À titre de comparaison, la moyenne nationale est de 28,9 décès à l'hôpital liés au Covid-19 pour 100 000 habitants. Dans le même temps, 3240 personnes sont retournées à domicile dans le département.

Enfin, le nombre de décès totaux, toutes causes confondues, sur la période du 1er mars au 20 avril 2020 dans le département des Bouches-du-Rhône représente une surmortalité de 3% par rapport à 2019, selon l'Insee. Au niveau national, cette surmortalité est de 27%.

Revenir à la liste des départements

Calvados (14)

Au 28 mai, le département du Calvados était classé vert par le gouvernement. Cette couleur a été attribuée au regard de trois critères : la circulation active du virus, la tension hospitalière en réanimation et la capacité en tests. La couleur du département détermine certaines modalités du déconfinement depuis le 11 mai, comme l'ouverture ou non des collèges, des parcs et jardins.

Dans ce département, 21 personnes étaient toujours hospitalisées au 1er juillet, dont 1 en réanimation, en lien avec le Covid-19. Ce nombre était à son maximum le 10 avril, avec 59 patients en réanimation. Ramené à la population, le nombre de personnes en réanimation dans ce département est très inférieur à la moyenne nationale. Cette donnée est particulièrement intéressante car elle "reflète la cinétique de l'épidémie et son impact le plus préoccupant", selon Jérôme Salomon, directeur général de la santé.

Nombre de malades du Covid-19 en réanimation pour 100 000 habitants. (FRANCEINFO)

Le nombre total de décès liés au coronavirus dans les hôpitaux de ce département s’élève à 83 depuis le début de l’épidémie, soit 12 décès pour 100 000 habitants. À titre de comparaison, la moyenne nationale est de 28,9 décès à l'hôpital liés au Covid-19 pour 100 000 habitants. Dans le même temps, 319 personnes sont retournées à domicile dans le département.

Enfin, le nombre de décès totaux, toutes causes confondues, sur la période du 1er mars au 20 avril 2020 dans le département du Calvados représente une surmortalité de 3% par rapport à 2019, selon l'Insee. Au niveau national, cette surmortalité est de 27%.

Revenir à la liste des départements

Cantal (15)

Au 28 mai, le département du Cantal était classé vert par le gouvernement. Cette couleur a été attribuée au regard de trois critères : la circulation active du virus, la tension hospitalière en réanimation et la capacité en tests. La couleur du département détermine certaines modalités du déconfinement depuis le 11 mai, comme l'ouverture ou non des collèges, des parcs et jardins.

Dans ce département, 8 personnes étaient toujours hospitalisées au 1er juillet, dont 0 en réanimation, en lien avec le Covid-19. Ce nombre était à son maximum le 14 avril, avec 9 patients en réanimation. Ramené à la population, le nombre de personnes en réanimation dans ce département est très inférieur à la moyenne nationale. Cette donnée est particulièrement intéressante car elle "reflète la cinétique de l'épidémie et son impact le plus préoccupant", selon Jérôme Salomon, directeur général de la santé.

Nombre de malades du Covid-19 en réanimation pour 100 000 habitants. (FRANCEINFO)

Le nombre total de décès liés au coronavirus dans les hôpitaux de ce département s’élève à 9 depuis le début de l’épidémie, soit 6,3 décès pour 100 000 habitants. À titre de comparaison, la moyenne nationale est de 28,9 décès à l'hôpital liés au Covid-19 pour 100 000 habitants. Dans le même temps, 49 personnes sont retournées à domicile dans le département.

Enfin, le nombre de décès totaux, toutes causes confondues, sur la période du 1er mars au 20 avril 2020 dans le département du Cantal représente une sous-mortalité de -9% par rapport à 2019, selon l'Insee. Au niveau national, cette surmortalité est de 27%.

Revenir à la liste des départements

Charente (16)

Au 28 mai, le département de la Charente était classé vert par le gouvernement. Cette couleur a été attribuée au regard de trois critères : la circulation active du virus, la tension hospitalière en réanimation et la capacité en tests. La couleur du département détermine certaines modalités du déconfinement depuis le 11 mai, comme l'ouverture ou non des collèges, des parcs et jardins.

Dans ce département, 2 personnes étaient toujours hospitalisées au 1er juillet, dont 1 en réanimation, en lien avec le Covid-19. Ce nombre était à son maximum le 2 avril, avec 8 patients en réanimation. Ramené à la population, le nombre de personnes en réanimation dans ce département est très inférieur à la moyenne nationale. Cette donnée est particulièrement intéressante car elle "reflète la cinétique de l'épidémie et son impact le plus préoccupant", selon Jérôme Salomon, directeur général de la santé.

Nombre de malades du Covid-19 en réanimation pour 100 000 habitants. (FRANCEINFO)

Le nombre total de décès liés au coronavirus dans les hôpitaux de ce département s’élève à 13 depuis le début de l’épidémie, soit 3,7 décès pour 100 000 habitants. À titre de comparaison, la moyenne nationale est de 28,9 décès à l'hôpital liés au Covid-19 pour 100 000 habitants. Dans le même temps, 57 personnes sont retournées à domicile dans le département.

Enfin, le nombre de décès totaux, toutes causes confondues, sur la période du 1er mars au 20 avril 2020 dans le département de la Charente représente une sous-mortalité de -2% par rapport à 2019, selon l'Insee. Au niveau national, cette surmortalité est de 27%.

Revenir à la liste des départements

Charente-Maritime (17)

Au 28 mai, le département de la Charente-Maritime était classé vert par le gouvernement. Cette couleur a été attribuée au regard de trois critères : la circulation active du virus, la tension hospitalière en réanimation et la capacité en tests. La couleur du département détermine certaines modalités du déconfinement depuis le 11 mai, comme l'ouverture ou non des collèges, des parcs et jardins.

Dans ce département, 8 personnes étaient toujours hospitalisées au 1er juillet, dont 0 en réanimation, en lien avec le Covid-19. Ce nombre était à son maximum le 7 avril, avec 26 patients en réanimation. Ramené à la population, le nombre de personnes en réanimation dans ce département est très inférieur à la moyenne nationale. Cette donnée est particulièrement intéressante car elle "reflète la cinétique de l'épidémie et son impact le plus préoccupant", selon Jérôme Salomon, directeur général de la santé.

Nombre de malades du Covid-19 en réanimation pour 100 000 habitants. (FRANCEINFO)

Le nombre total de décès liés au coronavirus dans les hôpitaux de ce département s’élève à 51 depuis le début de l’épidémie, soit 7,7 décès pour 100 000 habitants. À titre de comparaison, la moyenne nationale est de 28,9 décès à l'hôpital liés au Covid-19 pour 100 000 habitants. Dans le même temps, 144 personnes sont retournées à domicile dans le département.

Enfin, le nombre de décès totaux, toutes causes confondues, sur la période du 1er mars au 20 avril 2020 dans le département de la Charente-Maritime représente une surmortalité de 3% par rapport à 2019, selon l'Insee. Au niveau national, cette surmortalité est de 27%.

Revenir à la liste des départements

Cher (18)

Au 28 mai, le département du Cher était classé vert par le gouvernement. Cette couleur a été attribuée au regard de trois critères : la circulation active du virus, la tension hospitalière en réanimation et la capacité en tests. La couleur du département détermine certaines modalités du déconfinement depuis le 11 mai, comme l'ouverture ou non des collèges, des parcs et jardins.

Dans ce département, 33 personnes étaient toujours hospitalisées au 1er juillet, dont 0 en réanimation, en lien avec le Covid-19. Ce nombre était à son maximum le 7 avril, avec 17 patients en réanimation. Ramené à la population, le nombre de personnes en réanimation dans ce département est très inférieur à la moyenne nationale. Cette donnée est particulièrement intéressante car elle "reflète la cinétique de l'épidémie et son impact le plus préoccupant", selon Jérôme Salomon, directeur général de la santé.

Nombre de malades du Covid-19 en réanimation pour 100 000 habitants. (FRANCEINFO)

Le nombre total de décès liés au coronavirus dans les hôpitaux de ce département s’élève à 82 depuis le début de l’épidémie, soit 27,7 décès pour 100 000 habitants. À titre de comparaison, la moyenne nationale est de 28,9 décès à l'hôpital liés au Covid-19 pour 100 000 habitants. Dans le même temps, 170 personnes sont retournées à domicile dans le département.

Enfin, le nombre de décès totaux, toutes causes confondues, sur la période du 1er mars au 20 avril 2020 dans le département du Cher représente une surmortalité de 16% par rapport à 2019, selon l'Insee. Au niveau national, cette surmortalité est de 27%.

Revenir à la liste des départements

Corrèze (19)

Au 28 mai, le département de la Corrèze était classé vert par le gouvernement. Cette couleur a été attribuée au regard de trois critères : la circulation active du virus, la tension hospitalière en réanimation et la capacité en tests. La couleur du département détermine certaines modalités du déconfinement depuis le 11 mai, comme l'ouverture ou non des collèges, des parcs et jardins.

Dans ce département, 0 personnes étaient toujours hospitalisées au 1er juillet, dont 0 en réanimation, en lien avec le Covid-19. Ce nombre était à son maximum le 20 avril, avec 13 patients en réanimation. Ramené à la population, le nombre de personnes en réanimation dans ce département est très inférieur à la moyenne nationale. Cette donnée est particulièrement intéressante car elle "reflète la cinétique de l'épidémie et son impact le plus préoccupant", selon Jérôme Salomon, directeur général de la santé.

Nombre de malades du Covid-19 en réanimation pour 100 000 habitants. (FRANCEINFO)

Le nombre total de décès liés au coronavirus dans les hôpitaux de ce département s’élève à 37 depuis le début de l’épidémie, soit 15,4 décès pour 100 000 habitants. À titre de comparaison, la moyenne nationale est de 28,9 décès à l'hôpital liés au Covid-19 pour 100 000 habitants. Dans le même temps, 159 personnes sont retournées à domicile dans le département.

Enfin, le nombre de décès totaux, toutes causes confondues, sur la période du 1er mars au 20 avril 2020 dans le département de la Corrèze représente une surmortalité de 3% par rapport à 2019, selon l'Insee. Au niveau national, cette surmortalité est de 27%.

Revenir à la liste des départements

Côte-d'Or (21)

Au 28 mai, le département de la Côte-d'Or était classé vert par le gouvernement. Cette couleur a été attribuée au regard de trois critères : la circulation active du virus, la tension hospitalière en réanimation et la capacité en tests. La couleur du département détermine certaines modalités du déconfinement depuis le 11 mai, comme l'ouverture ou non des collèges, des parcs et jardins.

Dans ce département, 18 personnes étaient toujours hospitalisées au 1er juillet, dont 1 en réanimation, en lien avec le Covid-19. Ce nombre était à son maximum le 16 avril, avec 81 patients en réanimation. Ramené à la population, le nombre de personnes en réanimation dans ce département est très inférieur à la moyenne nationale. Cette donnée est particulièrement intéressante car elle "reflète la cinétique de l'épidémie et son impact le plus préoccupant", selon Jérôme Salomon, directeur général de la santé.

Nombre de malades du Covid-19 en réanimation pour 100 000 habitants. (FRANCEINFO)

Le nombre total de décès liés au coronavirus dans les hôpitaux de ce département s’élève à 248 depuis le début de l’épidémie, soit 46,5 décès pour 100 000 habitants. À titre de comparaison, la moyenne nationale est de 28,9 décès à l'hôpital liés au Covid-19 pour 100 000 habitants. Dans le même temps, 928 personnes sont retournées à domicile dans le département.

Enfin, le nombre de décès totaux, toutes causes confondues, sur la période du 1er mars au 20 avril 2020 dans le département de la Côte-d'Or représente une surmortalité de 36% par rapport à 2019, selon l'Insee. Au niveau national, cette surmortalité est de 27%.

Revenir à la liste des départements

Côtes-d'Armor (22)

Au 28 mai, le département des Côtes-d'Armor était classé vert par le gouvernement. Cette couleur a été attribuée au regard de trois critères : la circulation active du virus, la tension hospitalière en réanimation et la capacité en tests. La couleur du département détermine certaines modalités du déconfinement depuis le 11 mai, comme l'ouverture ou non des collèges, des parcs et jardins.

Dans ce département, 13 personnes étaient toujours hospitalisées au 1er juillet, dont 0 en réanimation, en lien avec le Covid-19. Ce nombre était à son maximum le 6 avril, avec 17 patients en réanimation. Ramené à la population, le nombre de personnes en réanimation dans ce département est très inférieur à la moyenne nationale. Cette donnée est particulièrement intéressante car elle "reflète la cinétique de l'épidémie et son impact le plus préoccupant", selon Jérôme Salomon, directeur général de la santé.

Nombre de malades du Covid-19 en réanimation pour 100 000 habitants. (FRANCEINFO)

Le nombre total de décès liés au coronavirus dans les hôpitaux de ce département s’élève à 38 depuis le début de l’épidémie, soit 6,4 décès pour 100 000 habitants. À titre de comparaison, la moyenne nationale est de 28,9 décès à l'hôpital liés au Covid-19 pour 100 000 habitants. Dans le même temps, 209 personnes sont retournées à domicile dans le département.

Enfin, le nombre de décès totaux, toutes causes confondues, sur la période du 1er mars au 20 avril 2020 dans le département des Côtes-d'Armor représente une surmortalité de 3% par rapport à 2019, selon l'Insee. Au niveau national, cette surmortalité est de 27%.

Revenir à la liste des départements

Creuse (23)

Au 28 mai, le département de la Creuse était classé vert par le gouvernement. Cette couleur a été attribuée au regard de trois critères : la circulation active du virus, la tension hospitalière en réanimation et la capacité en tests. La couleur du département détermine certaines modalités du déconfinement depuis le 11 mai, comme l'ouverture ou non des collèges, des parcs et jardins.

Dans ce département, 3 personnes étaient toujours hospitalisées au 1er juillet, dont 1 en réanimation, en lien avec le Covid-19. Ce nombre était à son maximum le 13 avril, avec 15 patients en réanimation. Ramené à la population, le nombre de personnes en réanimation dans ce département est inférieur à la moyenne nationale. Cette donnée est particulièrement intéressante car elle "reflète la cinétique de l'épidémie et son impact le plus préoccupant", selon Jérôme Salomon, directeur général de la santé.

Nombre de malades du Covid-19 en réanimation pour 100 000 habitants. (FRANCEINFO)

Le nombre total de décès liés au coronavirus dans les hôpitaux de ce département s’élève à 13 depuis le début de l’épidémie, soit 11,2 décès pour 100 000 habitants. À titre de comparaison, la moyenne nationale est de 28,9 décès à l'hôpital liés au Covid-19 pour 100 000 habitants. Dans le même temps, 75 personnes sont retournées à domicile dans le département.

Enfin, le nombre de décès totaux, toutes causes confondues, sur la période du 1er mars au 20 avril 2020 dans le département de la Creuse représente une surmortalité de 13% par rapport à 2019, selon l'Insee. Au niveau national, cette surmortalité est de 27%.

Revenir à la liste des départements

Dordogne (24)

Au 28 mai, le département de la Dordogne était classé vert par le gouvernement. Cette couleur a été attribuée au regard de trois critères : la circulation active du virus, la tension hospitalière en réanimation et la capacité en tests. La couleur du département détermine certaines modalités du déconfinement depuis le 11 mai, comme l'ouverture ou non des collèges, des parcs et jardins.

Dans ce département, 1 personnes étaient toujours hospitalisées au 1er juillet, dont 0 en réanimation, en lien avec le Covid-19. Ce nombre était à son maximum le 14 avril, avec 7 patients en réanimation. Ramené à la population, le nombre de personnes en réanimation dans ce département est très inférieur à la moyenne nationale. Cette donnée est particulièrement intéressante car elle "reflète la cinétique de l'épidémie et son impact le plus préoccupant", selon Jérôme Salomon, directeur général de la santé.

Nombre de malades du Covid-19 en réanimation pour 100 000 habitants. (FRANCEINFO)

Le nombre total de décès liés au coronavirus dans les hôpitaux de ce département s’élève à 14 depuis le début de l’épidémie, soit 3,2 décès pour 100 000 habitants. À titre de comparaison, la moyenne nationale est de 28,9 décès à l'hôpital liés au Covid-19 pour 100 000 habitants. Dans le même temps, 97 personnes sont retournées à domicile dans le département.

Enfin, le nombre de décès totaux, toutes causes confondues, sur la période du 1er mars au 20 avril 2020 dans le département de la Dordogne représente une sous-mortalité de -10% par rapport à 2019, selon l'Insee. Au niveau national, cette surmortalité est de 27%.

Revenir à la liste des départements

Doubs (25)

Au 28 mai, le département du Doubs était classé vert par le gouvernement. Cette couleur a été attribuée au regard de trois critères : la circulation active du virus, la tension hospitalière en réanimation et la capacité en tests. La couleur du département détermine certaines modalités du déconfinement depuis le 11 mai, comme l'ouverture ou non des collèges, des parcs et jardins.

Dans ce département, 17 personnes étaient toujours hospitalisées au 1er juillet, dont 2 en réanimation, en lien avec le Covid-19. Ce nombre était à son maximum le 8 avril, avec 81 patients en réanimation. Ramené à la population, le nombre de personnes en réanimation dans ce département est très inférieur à la moyenne nationale. Cette donnée est particulièrement intéressante car elle "reflète la cinétique de l'épidémie et son impact le plus préoccupant", selon Jérôme Salomon, directeur général de la santé.

Nombre de malades du Covid-19 en réanimation pour 100 000 habitants. (FRANCEINFO)

Le nombre total de décès liés au coronavirus dans les hôpitaux de ce département s’élève à 151 depuis le début de l’épidémie, soit 28 décès pour 100 000 habitants. À titre de comparaison, la moyenne nationale est de 28,9 décès à l'hôpital liés au Covid-19 pour 100 000 habitants. Dans le même temps, 623 personnes sont retournées à domicile dans le département.

Enfin, le nombre de décès totaux, toutes causes confondues, sur la période du 1er mars au 20 avril 2020 dans le département du Doubs représente une surmortalité de 58% par rapport à 2019, selon l'Insee. Au niveau national, cette surmortalité est de 27%.

Revenir à la liste des départements

Drôme (26)

Au 28 mai, le département de la Drôme était classé vert par le gouvernement. Cette couleur a été attribuée au regard de trois critères : la circulation active du virus, la tension hospitalière en réanimation et la capacité en tests. La couleur du département détermine certaines modalités du déconfinement depuis le 11 mai, comme l'ouverture ou non des collèges, des parcs et jardins.

Dans ce département, 25 personnes étaient toujours hospitalisées au 1er juillet, dont 1 en réanimation, en lien avec le Covid-19. Ce nombre était à son maximum le 6 avril, avec 71 patients en réanimation. Ramené à la population, le nombre de personnes en réanimation dans ce département est très inférieur à la moyenne nationale. Cette donnée est particulièrement intéressante car elle "reflète la cinétique de l'épidémie et son impact le plus préoccupant", selon Jérôme Salomon, directeur général de la santé.

Nombre de malades du Covid-19 en réanimation pour 100 000 habitants. (FRANCEINFO)

Le nombre total de décès liés au coronavirus dans les hôpitaux de ce département s’élève à 129 depuis le début de l’épidémie, soit 24,8 décès pour 100 000 habitants. À titre de comparaison, la moyenne nationale est de 28,9 décès à l'hôpital liés au Covid-19 pour 100 000 habitants. Dans le même temps, 506 personnes sont retournées à domicile dans le département.

Enfin, le nombre de décès totaux, toutes causes confondues, sur la période du 1er mars au 20 avril 2020 dans le département de la Drôme représente une surmortalité de 19% par rapport à 2019, selon l'Insee. Au niveau national, cette surmortalité est de 27%.

Revenir à la liste des départements

Eure (27)

Au 28 mai, le département de l'Eure était classé vert par le gouvernement. Cette couleur a été attribuée au regard de trois critères : la circulation active du virus, la tension hospitalière en réanimation et la capacité en tests. La couleur du département détermine certaines modalités du déconfinement depuis le 11 mai, comme l'ouverture ou non des collèges, des parcs et jardins.

Dans ce département, 38 personnes étaient toujours hospitalisées au 1er juillet, dont 0 en réanimation, en lien avec le Covid-19. Ce nombre était à son maximum le 31 mars, avec 15 patients en réanimation. Ramené à la population, le nombre de personnes en réanimation dans ce département est très inférieur à la moyenne nationale. Cette donnée est particulièrement intéressante car elle "reflète la cinétique de l'épidémie et son impact le plus préoccupant", selon Jérôme Salomon, directeur général de la santé.

Nombre de malades du Covid-19 en réanimation pour 100 000 habitants. (FRANCEINFO)

Le nombre total de décès liés au coronavirus dans les hôpitaux de ce département s’élève à 84 depuis le début de l’épidémie, soit 13,5 décès pour 100 000 habitants. À titre de comparaison, la moyenne nationale est de 28,9 décès à l'hôpital liés au Covid-19 pour 100 000 habitants. Dans le même temps, 234 personnes sont retournées à domicile dans le département.

Enfin, le nombre de décès totaux, toutes causes confondues, sur la période du 1er mars au 20 avril 2020 dans le département de l'Eure représente une surmortalité de 24% par rapport à 2019, selon l'Insee. Au niveau national, cette surmortalité est de 27%.

Revenir à la liste des départements

Eure-et-Loir (28)

Au 28 mai, le département de l'Eure-et-Loir était classé vert par le gouvernement. Cette couleur a été attribuée au regard de trois critères : la circulation active du virus, la tension hospitalière en réanimation et la capacité en tests. La couleur du département détermine certaines modalités du déconfinement depuis le 11 mai, comme l'ouverture ou non des collèges, des parcs et jardins.

Dans ce département, 92 personnes étaient toujours hospitalisées au 1er juillet, dont 8 en réanimation, en lien avec le Covid-19. Ce nombre était à son maximum le 8 avril, avec 31 patients en réanimation. Ramené à la population, le nombre de personnes en réanimation dans ce département est supérieur à la moyenne nationale. Cette donnée est particulièrement intéressante car elle "reflète la cinétique de l'épidémie et son impact le plus préoccupant", selon Jérôme Salomon, directeur général de la santé.

Nombre de malades du Covid-19 en réanimation pour 100 000 habitants. (FRANCEINFO)

Le nombre total de décès liés au coronavirus dans les hôpitaux de ce département s’élève à 135 depuis le début de l’épidémie, soit 31,2 décès pour 100 000 habitants. À titre de comparaison, la moyenne nationale est de 28,9 décès à l'hôpital liés au Covid-19 pour 100 000 habitants. Dans le même temps, 518 personnes sont retournées à domicile dans le département.

Enfin, le nombre de décès totaux, toutes causes confondues, sur la période du 1er mars au 20 avril 2020 dans le département de l'Eure-et-Loir représente une surmortalité de 35% par rapport à 2019, selon l'Insee. Au niveau national, cette surmortalité est de 27%.

Revenir à la liste des départements

Finistère (29)

Au 28 mai, le département du Finistère était classé vert par le gouvernement. Cette couleur a été attribuée au regard de trois critères : la circulation active du virus, la tension hospitalière en réanimation et la capacité en tests. La couleur du département détermine certaines modalités du déconfinement depuis le 11 mai, comme l'ouverture ou non des collèges, des parcs et jardins.

Dans ce département, 13 personnes étaient toujours hospitalisées au 1er juillet, dont 0 en réanimation, en lien avec le Covid-19. Ce nombre était à son maximum le 8 avril, avec 43 patients en réanimation. Ramené à la population, le nombre de personnes en réanimation dans ce département est très inférieur à la moyenne nationale. Cette donnée est particulièrement intéressante car elle "reflète la cinétique de l'épidémie et son impact le plus préoccupant", selon Jérôme Salomon, directeur général de la santé.

Nombre de malades du Covid-19 en réanimation pour 100 000 habitants. (FRANCEINFO)

Le nombre total de décès liés au coronavirus dans les hôpitaux de ce département s’élève à 43 depuis le début de l’épidémie, soit 4,7 décès pour 100 000 habitants. À titre de comparaison, la moyenne nationale est de 28,9 décès à l'hôpital liés au Covid-19 pour 100 000 habitants. Dans le même temps, 175 personnes sont retournées à domicile dans le département.

Enfin, le nombre de décès totaux, toutes causes confondues, sur la période du 1er mars au 20 avril 2020 dans le département du Finistère représente une surmortalité de 6% par rapport à 2019, selon l'Insee. Au niveau national, cette surmortalité est de 27%.

Revenir à la liste des départements

Corse-du-Sud (2A)

Au 28 mai, le département de la Corse-du-Sud était classé vert par le gouvernement. Cette couleur a été attribuée au regard de trois critères : la circulation active du virus, la tension hospitalière en réanimation et la capacité en tests. La couleur du département détermine certaines modalités du déconfinement depuis le 11 mai, comme l'ouverture ou non des collèges, des parcs et jardins.

Dans ce département, 13 personnes étaient toujours hospitalisées au 1er juillet, dont 0 en réanimation, en lien avec le Covid-19. Ce nombre était à son maximum le 1 avril, avec 24 patients en réanimation. Ramené à la population, le nombre de personnes en réanimation dans ce département est très inférieur à la moyenne nationale. Cette donnée est particulièrement intéressante car elle "reflète la cinétique de l'épidémie et son impact le plus préoccupant", selon Jérôme Salomon, directeur général de la santé.

Nombre de malades du Covid-19 en réanimation pour 100 000 habitants. (FRANCEINFO)

Le nombre total de décès liés au coronavirus dans les hôpitaux de ce département s’élève à 48 depuis le début de l’épidémie, soit 29,6 décès pour 100 000 habitants. À titre de comparaison, la moyenne nationale est de 28,9 décès à l'hôpital liés au Covid-19 pour 100 000 habitants. Dans le même temps, 136 personnes sont retournées à domicile dans le département.

Enfin, le nombre de décès totaux, toutes causes confondues, sur la période du 1er mars au 20 avril 2020 dans le département de la Corse-du-Sud représente une surmortalité de 34% par rapport à 2019, selon l'Insee. Au niveau national, cette surmortalité est de 27%.

Revenir à la liste des départements

Haute-Corse (2B)

Au 28 mai, le département de la Haute-Corse était classé vert par le gouvernement. Cette couleur a été attribuée au regard de trois critères : la circulation active du virus, la tension hospitalière en réanimation et la capacité en tests. La couleur du département détermine certaines modalités du déconfinement depuis le 11 mai, comme l'ouverture ou non des collèges, des parcs et jardins.

Dans ce département, 1 personnes étaient toujours hospitalisées au 1er juillet, dont 1 en réanimation, en lien avec le Covid-19. Ce nombre était à son maximum le 12 mai, avec 5 patients en réanimation. Ramené à la population, le nombre de personnes en réanimation dans ce département est inférieur à la moyenne nationale. Cette donnée est particulièrement intéressante car elle "reflète la cinétique de l'épidémie et son impact le plus préoccupant", selon Jérôme Salomon, directeur général de la santé.

Nombre de malades du Covid-19 en réanimation pour 100 000 habitants. (FRANCEINFO)

Le nombre total de décès liés au coronavirus dans les hôpitaux de ce département s’élève à 11 depuis le début de l’épidémie, soit 6 décès pour 100 000 habitants. À titre de comparaison, la moyenne nationale est de 28,9 décès à l'hôpital liés au Covid-19 pour 100 000 habitants. Dans le même temps, 108 personnes sont retournées à domicile dans le département.

Enfin, le nombre de décès totaux, toutes causes confondues, sur la période du 1er mars au 20 avril 2020 dans le département de la Haute-Corse représente une sous-mortalité de -15% par rapport à 2019, selon l'Insee. Au niveau national, cette surmortalité est de 27%.

Revenir à la liste des départements

Gard (30)

Au 28 mai, le département du Gard était classé vert par le gouvernement. Cette couleur a été attribuée au regard de trois critères : la circulation active du virus, la tension hospitalière en réanimation et la capacité en tests. La couleur du département détermine certaines modalités du déconfinement depuis le 11 mai, comme l'ouverture ou non des collèges, des parcs et jardins.

Dans ce département, 16 personnes étaient toujours hospitalisées au 1er juillet, dont 1 en réanimation, en lien avec le Covid-19. Ce nombre était à son maximum le 7 avril, avec 43 patients en réanimation. Ramené à la population, le nombre de personnes en réanimation dans ce département est très inférieur à la moyenne nationale. Cette donnée est particulièrement intéressante car elle "reflète la cinétique de l'épidémie et son impact le plus préoccupant", selon Jérôme Salomon, directeur général de la santé.

Nombre de malades du Covid-19 en réanimation pour 100 000 habitants. (FRANCEINFO)

Le nombre total de décès liés au coronavirus dans les hôpitaux de ce département s’élève à 97 depuis le début de l’épidémie, soit 12,8 décès pour 100 000 habitants. À titre de comparaison, la moyenne nationale est de 28,9 décès à l'hôpital liés au Covid-19 pour 100 000 habitants. Dans le même temps, 349 personnes sont retournées à domicile dans le département.

Enfin, le nombre de décès totaux, toutes causes confondues, sur la période du 1er mars au 20 avril 2020 dans le département du Gard représente une surmortalité de 12% par rapport à 2019, selon l'Insee. Au niveau national, cette surmortalité est de 27%.

Revenir à la liste des départements

Haute-Garonne (31)

Au 28 mai, le département de la Haute-Garonne était classé vert par le gouvernement. Cette couleur a été attribuée au regard de trois critères : la circulation active du virus, la tension hospitalière en réanimation et la capacité en tests. La couleur du département détermine certaines modalités du déconfinement depuis le 11 mai, comme l'ouverture ou non des collèges, des parcs et jardins.

Dans ce département, 28 personnes étaient toujours hospitalisées au 1er juillet, dont 5 en réanimation, en lien avec le Covid-19. Ce nombre était à son maximum le 8 avril, avec 108 patients en réanimation. Ramené à la population, le nombre de personnes en réanimation dans ce département est très inférieur à la moyenne nationale. Cette donnée est particulièrement intéressante car elle "reflète la cinétique de l'épidémie et son impact le plus préoccupant", selon Jérôme Salomon, directeur général de la santé.

Nombre de malades du Covid-19 en réanimation pour 100 000 habitants. (FRANCEINFO)

Le nombre total de décès liés au coronavirus dans les hôpitaux de ce département s’élève à 73 depuis le début de l’épidémie, soit 5,2 décès pour 100 000 habitants. À titre de comparaison, la moyenne nationale est de 28,9 décès à l'hôpital liés au Covid-19 pour 100 000 habitants. Dans le même temps, 650 personnes sont retournées à domicile dans le département.

Enfin, le nombre de décès totaux, toutes causes confondues, sur la période du 1er mars au 20 avril 2020 dans le département de la Haute-Garonne représente une surmortalité de 2% par rapport à 2019, selon l'Insee. Au niveau national, cette surmortalité est de 27%.

Revenir à la liste des départements

Gers (32)

Au 28 mai, le département du Gers était classé vert par le gouvernement. Cette couleur a été attribuée au regard de trois critères : la circulation active du virus, la tension hospitalière en réanimation et la capacité en tests. La couleur du département détermine certaines modalités du déconfinement depuis le 11 mai, comme l'ouverture ou non des collèges, des parcs et jardins.

Dans ce département, 2 personnes étaient toujours hospitalisées au 1er juillet, dont 1 en réanimation, en lien avec le Covid-19. Ce nombre était à son maximum le 26 avril, avec 6 patients en réanimation. Ramené à la population, le nombre de personnes en réanimation dans ce département est inférieur à la moyenne nationale. Cette donnée est particulièrement intéressante car elle "reflète la cinétique de l'épidémie et son impact le plus préoccupant", selon Jérôme Salomon, directeur général de la santé.

Nombre de malades du Covid-19 en réanimation pour 100 000 habitants. (FRANCEINFO)

Le nombre total de décès liés au coronavirus dans les hôpitaux de ce département s’élève à 23 depuis le début de l’épidémie, soit 12,1 décès pour 100 000 habitants. À titre de comparaison, la moyenne nationale est de 28,9 décès à l'hôpital liés au Covid-19 pour 100 000 habitants. Dans le même temps, 87 personnes sont retournées à domicile dans le département.

Enfin, le nombre de décès totaux, toutes causes confondues, sur la période du 1er mars au 20 avril 2020 dans le département du Gers représente une surmortalité de 1% par rapport à 2019, selon l'Insee. Au niveau national, cette surmortalité est de 27%.

Revenir à la liste des départements

Gironde (33)

Au 28 mai, le département de la Gironde était classé vert par le gouvernement. Cette couleur a été attribuée au regard de trois critères : la circulation active du virus, la tension hospitalière en réanimation et la capacité en tests. La couleur du département détermine certaines modalités du déconfinement depuis le 11 mai, comme l'ouverture ou non des collèges, des parcs et jardins.

Dans ce département, 47 personnes étaient toujours hospitalisées au 1er juillet, dont 9 en réanimation, en lien avec le Covid-19. Ce nombre était à son maximum le 13 avril, avec 103 patients en réanimation. Ramené à la population, le nombre de personnes en réanimation dans ce département est inférieur à la moyenne nationale. Cette donnée est particulièrement intéressante car elle "reflète la cinétique de l'épidémie et son impact le plus préoccupant", selon Jérôme Salomon, directeur général de la santé.

Nombre de malades du Covid-19 en réanimation pour 100 000 habitants. (FRANCEINFO)

Le nombre total de décès liés au coronavirus dans les hôpitaux de ce département s’élève à 155 depuis le début de l’épidémie, soit 9,2 décès pour 100 000 habitants. À titre de comparaison, la moyenne nationale est de 28,9 décès à l'hôpital liés au Covid-19 pour 100 000 habitants. Dans le même temps, 938 personnes sont retournées à domicile dans le département.

Enfin, le nombre de décès totaux, toutes causes confondues, sur la période du 1er mars au 20 avril 2020 dans le département de la Gironde représente une sous-mortalité de -1% par rapport à 2019, selon l'Insee. Au niveau national, cette surmortalité est de 27%.

Revenir à la liste des départements

Hérault (34)

Au 28 mai, le département de l'Hérault était classé vert par le gouvernement. Cette couleur a été attribuée au regard de trois critères : la circulation active du virus, la tension hospitalière en réanimation et la capacité en tests. La couleur du département détermine certaines modalités du déconfinement depuis le 11 mai, comme l'ouverture ou non des collèges, des parcs et jardins.

Dans ce département, 8 personnes étaient toujours hospitalisées au 1er juillet, dont 0 en réanimation, en lien avec le Covid-19. Ce nombre était à son maximum le 3 avril, avec 80 patients en réanimation. Ramené à la population, le nombre de personnes en réanimation dans ce département est très inférieur à la moyenne nationale. Cette donnée est particulièrement intéressante car elle "reflète la cinétique de l'épidémie et son impact le plus préoccupant", selon Jérôme Salomon, directeur général de la santé.

Nombre de malades du Covid-19 en réanimation pour 100 000 habitants. (FRANCEINFO)

Le nombre total de décès liés au coronavirus dans les hôpitaux de ce département s’élève à 121 depuis le début de l’épidémie, soit 10,3 décès pour 100 000 habitants. À titre de comparaison, la moyenne nationale est de 28,9 décès à l'hôpital liés au Covid-19 pour 100 000 habitants. Dans le même temps, 700 personnes sont retournées à domicile dans le département.

Enfin, le nombre de décès totaux, toutes causes confondues, sur la période du 1er mars au 20 avril 2020 dans le département de l'Hérault représente une surmortalité de 10% par rapport à 2019, selon l'Insee. Au niveau national, cette surmortalité est de 27%.

Revenir à la liste des départements

Ille-et-Vilaine (35)

Au 28 mai, le département de l'Ille-et-Vilaine était classé vert par le gouvernement. Cette couleur a été attribuée au regard de trois critères : la circulation active du virus, la tension hospitalière en réanimation et la capacité en tests. La couleur du département détermine certaines modalités du déconfinement depuis le 11 mai, comme l'ouverture ou non des collèges, des parcs et jardins.

Dans ce département, 37 personnes étaient toujours hospitalisées au 1er juillet, dont 2 en réanimation, en lien avec le Covid-19. Ce nombre était à son maximum le 6 avril, avec 49 patients en réanimation. Ramené à la population, le nombre de personnes en réanimation dans ce département est très inférieur à la moyenne nationale. Cette donnée est particulièrement intéressante car elle "reflète la cinétique de l'épidémie et son impact le plus préoccupant", selon Jérôme Salomon, directeur général de la santé.

Nombre de malades du Covid-19 en réanimation pour 100 000 habitants. (FRANCEINFO)

Le nombre total de décès liés au coronavirus dans les hôpitaux de ce département s’élève à 86 depuis le début de l’épidémie, soit 7,9 décès pour 100 000 habitants. À titre de comparaison, la moyenne nationale est de 28,9 décès à l'hôpital liés au Covid-19 pour 100 000 habitants. Dans le même temps, 464 personnes sont retournées à domicile dans le département.

Enfin, le nombre de décès totaux, toutes causes confondues, sur la période du 1er mars au 20 avril 2020 dans le département de l'Ille-et-Vilaine représente une surmortalité de 7% par rapport à 2019, selon l'Insee. Au niveau national, cette surmortalité est de 27%.

Revenir à la liste des départements

Indre (36)

Au 28 mai, le département de l'Indre était classé vert par le gouvernement. Cette couleur a été attribuée au regard de trois critères : la circulation active du virus, la tension hospitalière en réanimation et la capacité en tests. La couleur du département détermine certaines modalités du déconfinement depuis le 11 mai, comme l'ouverture ou non des collèges, des parcs et jardins.

Dans ce département, 81 personnes étaient toujours hospitalisées au 1er juillet, dont 2 en réanimation, en lien avec le Covid-19. Ce nombre était à son maximum le 9 avril, avec 11 patients en réanimation. Ramené à la population, le nombre de personnes en réanimation dans ce département est inférieur à la moyenne nationale. Cette donnée est particulièrement intéressante car elle "reflète la cinétique de l'épidémie et son impact le plus préoccupant", selon Jérôme Salomon, directeur général de la santé.

Nombre de malades du Covid-19 en réanimation pour 100 000 habitants. (FRANCEINFO)

Le nombre total de décès liés au coronavirus dans les hôpitaux de ce département s’élève à 79 depuis le début de l’épidémie, soit 36,4 décès pour 100 000 habitants. À titre de comparaison, la moyenne nationale est de 28,9 décès à l'hôpital liés au Covid-19 pour 100 000 habitants. Dans le même temps, 110 personnes sont retournées à domicile dans le département.

Enfin, le nombre de décès totaux, toutes causes confondues, sur la période du 1er mars au 20 avril 2020 dans le département de l'Indre représente une surmortalité de 33% par rapport à 2019, selon l'Insee. Au niveau national, cette surmortalité est de 27%.

Revenir à la liste des départements

Indre-et-Loire (37)

Au 28 mai, le département de l'Indre-et-Loire était classé vert par le gouvernement. Cette couleur a été attribuée au regard de trois critères : la circulation active du virus, la tension hospitalière en réanimation et la capacité en tests. La couleur du département détermine certaines modalités du déconfinement depuis le 11 mai, comme l'ouverture ou non des collèges, des parcs et jardins.

Dans ce département, 62 personnes étaient toujours hospitalisées au 1er juillet, dont 2 en réanimation, en lien avec le Covid-19. Ce nombre était à son maximum le 11 avril, avec 64 patients en réanimation. Ramené à la population, le nombre de personnes en réanimation dans ce département est très inférieur à la moyenne nationale. Cette donnée est particulièrement intéressante car elle "reflète la cinétique de l'épidémie et son impact le plus préoccupant", selon Jérôme Salomon, directeur général de la santé.

Nombre de malades du Covid-19 en réanimation pour 100 000 habitants. (FRANCEINFO)

Le nombre total de décès liés au coronavirus dans les hôpitaux de ce département s’élève à 85 depuis le début de l’épidémie, soit 13,9 décès pour 100 000 habitants. À titre de comparaison, la moyenne nationale est de 28,9 décès à l'hôpital liés au Covid-19 pour 100 000 habitants. Dans le même temps, 319 personnes sont retournées à domicile dans le département.

Enfin, le nombre de décès totaux, toutes causes confondues, sur la période du 1er mars au 20 avril 2020 dans le département de l'Indre-et-Loire représente une surmortalité de 8% par rapport à 2019, selon l'Insee. Au niveau national, cette surmortalité est de 27%.

Revenir à la liste des départements

Isère (38)

Au 28 mai, le département de l'Isère était classé vert par le gouvernement. Cette couleur a été attribuée au regard de trois critères : la circulation active du virus, la tension hospitalière en réanimation et la capacité en tests. La couleur du département détermine certaines modalités du déconfinement depuis le 11 mai, comme l'ouverture ou non des collèges, des parcs et jardins.

Dans ce département, 35 personnes étaient toujours hospitalisées au 1er juillet, dont 2 en réanimation, en lien avec le Covid-19. Ce nombre était à son maximum le 7 avril, avec 66 patients en réanimation. Ramené à la population, le nombre de personnes en réanimation dans ce département est très inférieur à la moyenne nationale. Cette donnée est particulièrement intéressante car elle "reflète la cinétique de l'épidémie et son impact le plus préoccupant", selon Jérôme Salomon, directeur général de la santé.

Nombre de malades du Covid-19 en réanimation pour 100 000 habitants. (FRANCEINFO)

Le nombre total de décès liés au coronavirus dans les hôpitaux de ce département s’élève à 153 depuis le début de l’épidémie, soit 12,1 décès pour 100 000 habitants. À titre de comparaison, la moyenne nationale est de 28,9 décès à l'hôpital liés au Covid-19 pour 100 000 habitants. Dans le même temps, 686 personnes sont retournées à domicile dans le département.

Enfin, le nombre de décès totaux, toutes causes confondues, sur la période du 1er mars au 20 avril 2020 dans le département de l'Isère représente une surmortalité de 10% par rapport à 2019, selon l'Insee. Au niveau national, cette surmortalité est de 27%.

Revenir à la liste des départements

Jura (39)

Au 28 mai, le département du Jura était classé vert par le gouvernement. Cette couleur a été attribuée au regard de trois critères : la circulation active du virus, la tension hospitalière en réanimation et la capacité en tests. La couleur du département détermine certaines modalités du déconfinement depuis le 11 mai, comme l'ouverture ou non des collèges, des parcs et jardins.

Dans ce département, 15 personnes étaient toujours hospitalisées au 1er juillet, dont 1 en réanimation, en lien avec le Covid-19. Ce nombre était à son maximum le 15 avril, avec 18 patients en réanimation. Ramené à la population, le nombre de personnes en réanimation dans ce département est très inférieur à la moyenne nationale. Cette donnée est particulièrement intéressante car elle "reflète la cinétique de l'épidémie et son impact le plus préoccupant", selon Jérôme Salomon, directeur général de la santé.

Nombre de malades du Covid-19 en réanimation pour 100 000 habitants. (FRANCEINFO)

Le nombre total de décès liés au coronavirus dans les hôpitaux de ce département s’élève à 60 depuis le début de l’épidémie, soit 23,3 décès pour 100 000 habitants. À titre de comparaison, la moyenne nationale est de 28,9 décès à l'hôpital liés au Covid-19 pour 100 000 habitants. Dans le même temps, 304 personnes sont retournées à domicile dans le département.

Enfin, le nombre de décès totaux, toutes causes confondues, sur la période du 1er mars au 20 avril 2020 dans le département du Jura représente une surmortalité de 8% par rapport à 2019, selon l'Insee. Au niveau national, cette surmortalité est de 27%.

Revenir à la liste des départements

Landes (40)

Au 28 mai, le département des Landes était classé vert par le gouvernement. Cette couleur a été attribuée au regard de trois critères : la circulation active du virus, la tension hospitalière en réanimation et la capacité en tests. La couleur du département détermine certaines modalités du déconfinement depuis le 11 mai, comme l'ouverture ou non des collèges, des parcs et jardins.

Dans ce département, 6 personnes étaient toujours hospitalisées au 1er juillet, dont 1 en réanimation, en lien avec le Covid-19. Ce nombre était à son maximum le 9 avril, avec 14 patients en réanimation. Ramené à la population, le nombre de personnes en réanimation dans ce département est très inférieur à la moyenne nationale. Cette donnée est particulièrement intéressante car elle "reflète la cinétique de l'épidémie et son impact le plus préoccupant", selon Jérôme Salomon, directeur général de la santé.

Nombre de malades du Covid-19 en réanimation pour 100 000 habitants. (FRANCEINFO)

Le nombre total de décès liés au coronavirus dans les hôpitaux de ce département s’élève à 13 depuis le début de l’épidémie, soit 3,2 décès pour 100 000 habitants. À titre de comparaison, la moyenne nationale est de 28,9 décès à l'hôpital liés au Covid-19 pour 100 000 habitants. Dans le même temps, 72 personnes sont retournées à domicile dans le département.

Enfin, le nombre de décès totaux, toutes causes confondues, sur la période du 1er mars au 20 avril 2020 dans le département des Landes représente une surmortalité de 6% par rapport à 2019, selon l'Insee. Au niveau national, cette surmortalité est de 27%.

Revenir à la liste des départements

Loir-et-Cher (41)

Au 28 mai, le département du Loir-et-Cher était classé vert par le gouvernement. Cette couleur a été attribuée au regard de trois critères : la circulation active du virus, la tension hospitalière en réanimation et la capacité en tests. La couleur du département détermine certaines modalités du déconfinement depuis le 11 mai, comme l'ouverture ou non des collèges, des parcs et jardins.

Dans ce département, 86 personnes étaient toujours hospitalisées au 1er juillet, dont 0 en réanimation, en lien avec le Covid-19. Ce nombre était à son maximum le 20 avril, avec 19 patients en réanimation. Ramené à la population, le nombre de personnes en réanimation dans ce département est très inférieur à la moyenne nationale. Cette donnée est particulièrement intéressante car elle "reflète la cinétique de l'épidémie et son impact le plus préoccupant", selon Jérôme Salomon, directeur général de la santé.

Nombre de malades du Covid-19 en réanimation pour 100 000 habitants. (FRANCEINFO)

Le nombre total de décès liés au coronavirus dans les hôpitaux de ce département s’élève à 63 depuis le début de l’épidémie, soit 19,2 décès pour 100 000 habitants. À titre de comparaison, la moyenne nationale est de 28,9 décès à l'hôpital liés au Covid-19 pour 100 000 habitants. Dans le même temps, 236 personnes sont retournées à domicile dans le département.

Enfin, le nombre de décès totaux, toutes causes confondues, sur la période du 1er mars au 20 avril 2020 dans le département du Loir-et-Cher représente une surmortalité de 16% par rapport à 2019, selon l'Insee. Au niveau national, cette surmortalité est de 27%.

Revenir à la liste des départements

Loire (42)

Au 28 mai, le département de la Loire était classé vert par le gouvernement. Cette couleur a été attribuée au regard de trois critères : la circulation active du virus, la tension hospitalière en réanimation et la capacité en tests. La couleur du département détermine certaines modalités du déconfinement depuis le 11 mai, comme l'ouverture ou non des collèges, des parcs et jardins.

Dans ce département, 84 personnes étaient toujours hospitalisées au 1er juillet, dont 3 en réanimation, en lien avec le Covid-19. Ce nombre était à son maximum le 6 avril, avec 107 patients en réanimation. Ramené à la population, le nombre de personnes en réanimation dans ce département est très inférieur à la moyenne nationale. Cette donnée est particulièrement intéressante car elle "reflète la cinétique de l'épidémie et son impact le plus préoccupant", selon Jérôme Salomon, directeur général de la santé.

Nombre de malades du Covid-19 en réanimation pour 100 000 habitants. (FRANCEINFO)

Le nombre total de décès liés au coronavirus dans les hôpitaux de ce département s’élève à 247 depuis le début de l’épidémie, soit 32,2 décès pour 100 000 habitants. À titre de comparaison, la moyenne nationale est de 28,9 décès à l'hôpital liés au Covid-19 pour 100 000 habitants. Dans le même temps, 958 personnes sont retournées à domicile dans le département.

Enfin, le nombre de décès totaux, toutes causes confondues, sur la période du 1er mars au 20 avril 2020 dans le département de la Loire représente une surmortalité de 17% par rapport à 2019, selon l'Insee. Au niveau national, cette surmortalité est de 27%.

Revenir à la liste des départements

Haute-Loire (43)

Au 28 mai, le département de la Haute-Loire était classé vert par le gouvernement. Cette couleur a été attribuée au regard de trois critères : la circulation active du virus, la tension hospitalière en réanimation et la capacité en tests. La couleur du département détermine certaines modalités du déconfinement depuis le 11 mai, comme l'ouverture ou non des collèges, des parcs et jardins.

Dans ce département, 2 personnes étaient toujours hospitalisées au 1er juillet, dont 0 en réanimation, en lien avec le Covid-19. Ce nombre était à son maximum le 12 avril, avec 7 patients en réanimation. Ramené à la population, le nombre de personnes en réanimation dans ce département est très inférieur à la moyenne nationale. Cette donnée est particulièrement intéressante car elle "reflète la cinétique de l'épidémie et son impact le plus préoccupant", selon Jérôme Salomon, directeur général de la santé.

Nombre de malades du Covid-19 en réanimation pour 100 000 habitants. (FRANCEINFO)

Le nombre total de décès liés au coronavirus dans les hôpitaux de ce département s’élève à 18 depuis le début de l’épidémie, soit 7,9 décès pour 100 000 habitants. À titre de comparaison, la moyenne nationale est de 28,9 décès à l'hôpital liés au Covid-19 pour 100 000 habitants. Dans le même temps, 105 personnes sont retournées à domicile dans le département.

Enfin, le nombre de décès totaux, toutes causes confondues, sur la période du 1er mars au 20 avril 2020 dans le département de la Haute-Loire représente une sous-mortalité de -7% par rapport à 2019, selon l'Insee. Au niveau national, cette surmortalité est de 27%.

Revenir à la liste des départements

Loire-Atlantique (44)

Au 28 mai, le département de la Loire-Atlantique était classé vert par le gouvernement. Cette couleur a été attribuée au regard de trois critères : la circulation active du virus, la tension hospitalière en réanimation et la capacité en tests. La couleur du département détermine certaines modalités du déconfinement depuis le 11 mai, comme l'ouverture ou non des collèges, des parcs et jardins.

Dans ce département, 37 personnes étaient toujours hospitalisées au 1er juillet, dont 2 en réanimation, en lien avec le Covid-19. Ce nombre était à son maximum le 10 avril, avec 70 patients en réanimation. Ramené à la population, le nombre de personnes en réanimation dans ce département est très inférieur à la moyenne nationale. Cette donnée est particulièrement intéressante car elle "reflète la cinétique de l'épidémie et son impact le plus préoccupant", selon Jérôme Salomon, directeur général de la santé.

Nombre de malades du Covid-19 en réanimation pour 100 000 habitants. (FRANCEINFO)

Le nombre total de décès liés au coronavirus dans les hôpitaux de ce département s’élève à 159 depuis le début de l’épidémie, soit 11 décès pour 100 000 habitants. À titre de comparaison, la moyenne nationale est de 28,9 décès à l'hôpital liés au Covid-19 pour 100 000 habitants. Dans le même temps, 696 personnes sont retournées à domicile dans le département.

Enfin, le nombre de décès totaux, toutes causes confondues, sur la période du 1er mars au 20 avril 2020 dans le département de la Loire-Atlantique représente une surmortalité de 8% par rapport à 2019, selon l'Insee. Au niveau national, cette surmortalité est de 27%.

Revenir à la liste des départements

Loiret (45)

Au 28 mai, le département du Loiret était classé vert par le gouvernement. Cette couleur a été attribuée au regard de trois critères : la circulation active du virus, la tension hospitalière en réanimation et la capacité en tests. La couleur du département détermine certaines modalités du déconfinement depuis le 11 mai, comme l'ouverture ou non des collèges, des parcs et jardins.

Dans ce département, 62 personnes étaient toujours hospitalisées au 1er juillet, dont 4 en réanimation, en lien avec le Covid-19. Ce nombre était à son maximum le 8 avril, avec 80 patients en réanimation. Ramené à la population, le nombre de personnes en réanimation dans ce département est inférieur à la moyenne nationale. Cette donnée est particulièrement intéressante car elle "reflète la cinétique de l'épidémie et son impact le plus préoccupant", selon Jérôme Salomon, directeur général de la santé.

Nombre de malades du Covid-19 en réanimation pour 100 000 habitants. (FRANCEINFO)

Le nombre total de décès liés au coronavirus dans les hôpitaux de ce département s’élève à 103 depuis le début de l’épidémie, soit 14,8 décès pour 100 000 habitants. À titre de comparaison, la moyenne nationale est de 28,9 décès à l'hôpital liés au Covid-19 pour 100 000 habitants. Dans le même temps, 596 personnes sont retournées à domicile dans le département.

Enfin, le nombre de décès totaux, toutes causes confondues, sur la période du 1er mars au 20 avril 2020 dans le département du Loiret représente une surmortalité de 10% par rapport à 2019, selon l'Insee. Au niveau national, cette surmortalité est de 27%.

Revenir à la liste des départements

Lot (46)

Au 28 mai, le département du Lot était classé vert par le gouvernement. Cette couleur a été attribuée au regard de trois critères : la circulation active du virus, la tension hospitalière en réanimation et la capacité en tests. La couleur du département détermine certaines modalités du déconfinement depuis le 11 mai, comme l'ouverture ou non des collèges, des parcs et jardins.

Dans ce département, 1 personnes étaient toujours hospitalisées au 1er juillet, dont 0 en réanimation, en lien avec le Covid-19. Ce nombre était à son maximum le 13 avril, avec 10 patients en réanimation. Ramené à la population, le nombre de personnes en réanimation dans ce département est très inférieur à la moyenne nationale. Cette donnée est particulièrement intéressante car elle "reflète la cinétique de l'épidémie et son impact le plus préoccupant", selon Jérôme Salomon, directeur général de la santé.

Nombre de malades du Covid-19 en réanimation pour 100 000 habitants. (FRANCEINFO)

Le nombre total de décès liés au coronavirus dans les hôpitaux de ce département s’élève à 22 depuis le début de l’épidémie, soit 12,7 décès pour 100 000 habitants. À titre de comparaison, la moyenne nationale est de 28,9 décès à l'hôpital liés au Covid-19 pour 100 000 habitants. Dans le même temps, 69 personnes sont retournées à domicile dans le département.

Enfin, le nombre de décès totaux, toutes causes confondues, sur la période du 1er mars au 20 avril 2020 dans le département du Lot représente une surmortalité de 1% par rapport à 2019, selon l'Insee. Au niveau national, cette surmortalité est de 27%.

Revenir à la liste des départements

Lot-et-Garonne (47)

Au 28 mai, le département du Lot-et-Garonne était classé vert par le gouvernement. Cette couleur a été attribuée au regard de trois critères : la circulation active du virus, la tension hospitalière en réanimation et la capacité en tests. La couleur du département détermine certaines modalités du déconfinement depuis le 11 mai, comme l'ouverture ou non des collèges, des parcs et jardins.

Dans ce département, 2 personnes étaient toujours hospitalisées au 1er juillet, dont 0 en réanimation, en lien avec le Covid-19. Ce nombre était à son maximum le 29 mars, avec 8 patients en réanimation. Ramené à la population, le nombre de personnes en réanimation dans ce département est très inférieur à la moyenne nationale. Cette donnée est particulièrement intéressante car elle "reflète la cinétique de l'épidémie et son impact le plus préoccupant", selon Jérôme Salomon, directeur général de la santé.

Nombre de malades du Covid-19 en réanimation pour 100 000 habitants. (FRANCEINFO)

Le nombre total de décès liés au coronavirus dans les hôpitaux de ce département s’élève à 10 depuis le début de l’épidémie, soit 3 décès pour 100 000 habitants. À titre de comparaison, la moyenne nationale est de 28,9 décès à l'hôpital liés au Covid-19 pour 100 000 habitants. Dans le même temps, 78 personnes sont retournées à domicile dans le département.

Enfin, le nombre de décès totaux, toutes causes confondues, sur la période du 1er mars au 20 avril 2020 dans le département du Lot-et-Garonne représente une surmortalité de 8% par rapport à 2019, selon l'Insee. Au niveau national, cette surmortalité est de 27%.

Revenir à la liste des départements

Lozère (48)

Au 28 mai, le département de la Lozère était classé vert par le gouvernement. Cette couleur a été attribuée au regard de trois critères : la circulation active du virus, la tension hospitalière en réanimation et la capacité en tests. La couleur du département détermine certaines modalités du déconfinement depuis le 11 mai, comme l'ouverture ou non des collèges, des parcs et jardins.

Dans ce département, 0 personnes étaient toujours hospitalisées au 1er juillet, dont 0 en réanimation, en lien avec le Covid-19. Ce nombre était à son maximum le 1 avril, avec 2 patients en réanimation. Ramené à la population, le nombre de personnes en réanimation dans ce département est très inférieur à la moyenne nationale. Cette donnée est particulièrement intéressante car elle "reflète la cinétique de l'épidémie et son impact le plus préoccupant", selon Jérôme Salomon, directeur général de la santé.

Le nombre total de décès liés au coronavirus dans les hôpitaux de ce département s’élève à 1 depuis le début de l’épidémie, soit 1,3 décès pour 100 000 habitants. À titre de comparaison, la moyenne nationale est de 28,9 décès à l'hôpital liés au Covid-19 pour 100 000 habitants. Dans le même temps, 24 personnes sont retournées à domicile dans le département.

Enfin, le nombre de décès totaux, toutes causes confondues, sur la période du 1er mars au 20 avril 2020 dans le département de la Lozère représente une surmortalité de 4% par rapport à 2019, selon l'Insee. Au niveau national, cette surmortalité est de 27%.

Revenir à la liste des départements

Maine-et-Loire (49)

Au 28 mai, le département du Maine-et-Loire était classé vert par le gouvernement. Cette couleur a été attribuée au regard de trois critères : la circulation active du virus, la tension hospitalière en réanimation et la capacité en tests. La couleur du département détermine certaines modalités du déconfinement depuis le 11 mai, comme l'ouverture ou non des collèges, des parcs et jardins.

Dans ce département, 53 personnes étaient toujours hospitalisées au 1er juillet, dont 1 en réanimation, en lien avec le Covid-19. Ce nombre était à son maximum le 5 avril, avec 55 patients en réanimation. Ramené à la population, le nombre de personnes en réanimation dans ce département est très inférieur à la moyenne nationale. Cette donnée est particulièrement intéressante car elle "reflète la cinétique de l'épidémie et son impact le plus préoccupant", selon Jérôme Salomon, directeur général de la santé.

Nombre de malades du Covid-19 en réanimation pour 100 000 habitants. (FRANCEINFO)

Le nombre total de décès liés au coronavirus dans les hôpitaux de ce département s’élève à 141 depuis le début de l’épidémie, soit 17,3 décès pour 100 000 habitants. À titre de comparaison, la moyenne nationale est de 28,9 décès à l'hôpital liés au Covid-19 pour 100 000 habitants. Dans le même temps, 596 personnes sont retournées à domicile dans le département.

Enfin, le nombre de décès totaux, toutes causes confondues, sur la période du 1er mars au 20 avril 2020 dans le département du Maine-et-Loire représente une surmortalité de 13% par rapport à 2019, selon l'Insee. Au niveau national, cette surmortalité est de 27%.

Revenir à la liste des départements

Manche (50)

Au 28 mai, le département de la Manche était classé vert par le gouvernement. Cette couleur a été attribuée au regard de trois critères : la circulation active du virus, la tension hospitalière en réanimation et la capacité en tests. La couleur du département détermine certaines modalités du déconfinement depuis le 11 mai, comme l'ouverture ou non des collèges, des parcs et jardins.

Dans ce département, 35 personnes étaient toujours hospitalisées au 1er juillet, dont 0 en réanimation, en lien avec le Covid-19. Ce nombre était à son maximum le 6 avril, avec 24 patients en réanimation. Ramené à la population, le nombre de personnes en réanimation dans ce département est très inférieur à la moyenne nationale. Cette donnée est particulièrement intéressante car elle "reflète la cinétique de l'épidémie et son impact le plus préoccupant", selon Jérôme Salomon, directeur général de la santé.

Nombre de malades du Covid-19 en réanimation pour 100 000 habitants. (FRANCEINFO)

Le nombre total de décès liés au coronavirus dans les hôpitaux de ce département s’élève à 47 depuis le début de l’épidémie, soit 9,6 décès pour 100 000 habitants. À titre de comparaison, la moyenne nationale est de 28,9 décès à l'hôpital liés au Covid-19 pour 100 000 habitants. Dans le même temps, 141 personnes sont retournées à domicile dans le département.

Enfin, le nombre de décès totaux, toutes causes confondues, sur la période du 1er mars au 20 avril 2020 dans le département de la Manche représente une surmortalité de 17% par rapport à 2019, selon l'Insee. Au niveau national, cette surmortalité est de 27%.

Revenir à la liste des départements

Marne (51)

Au 28 mai, le département de la Marne était classé vert par le gouvernement. Cette couleur a été attribuée au regard de trois critères : la circulation active du virus, la tension hospitalière en réanimation et la capacité en tests. La couleur du département détermine certaines modalités du déconfinement depuis le 11 mai, comme l'ouverture ou non des collèges, des parcs et jardins.

Dans ce département, 82 personnes étaient toujours hospitalisées au 1er juillet, dont 5 en réanimation, en lien avec le Covid-19. Ce nombre était à son maximum le 7 avril, avec 71 patients en réanimation. Ramené à la population, le nombre de personnes en réanimation dans ce département est inférieur à la moyenne nationale. Cette donnée est particulièrement intéressante car elle "reflète la cinétique de l'épidémie et son impact le plus préoccupant", selon Jérôme Salomon, directeur général de la santé.

Nombre de malades du Covid-19 en réanimation pour 100 000 habitants. (FRANCEINFO)

Le nombre total de décès liés au coronavirus dans les hôpitaux de ce département s’élève à 265 depuis le début de l’épidémie, soit 46,8 décès pour 100 000 habitants. À titre de comparaison, la moyenne nationale est de 28,9 décès à l'hôpital liés au Covid-19 pour 100 000 habitants. Dans le même temps, 991 personnes sont retournées à domicile dans le département.

Enfin, le nombre de décès totaux, toutes causes confondues, sur la période du 1er mars au 20 avril 2020 dans le département de la Marne représente une surmortalité de 43% par rapport à 2019, selon l'Insee. Au niveau national, cette surmortalité est de 27%.

Revenir à la liste des départements

Haute-Marne (52)

Au 28 mai, le département de la Haute-Marne était classé vert par le gouvernement. Cette couleur a été attribuée au regard de trois critères : la circulation active du virus, la tension hospitalière en réanimation et la capacité en tests. La couleur du département détermine certaines modalités du déconfinement depuis le 11 mai, comme l'ouverture ou non des collèges, des parcs et jardins.

Dans ce département, 27 personnes étaient toujours hospitalisées au 1er juillet, dont 0 en réanimation, en lien avec le Covid-19. Ce nombre était à son maximum le 23 avril, avec 23 patients en réanimation. Ramené à la population, le nombre de personnes en réanimation dans ce département est très inférieur à la moyenne nationale. Cette donnée est particulièrement intéressante car elle "reflète la cinétique de l'épidémie et son impact le plus préoccupant", selon Jérôme Salomon, directeur général de la santé.

Nombre de malades du Covid-19 en réanimation pour 100 000 habitants. (FRANCEINFO)

Le nombre total de décès liés au coronavirus dans les hôpitaux de ce département s’élève à 87 depuis le début de l’épidémie, soit 50,8 décès pour 100 000 habitants. À titre de comparaison, la moyenne nationale est de 28,9 décès à l'hôpital liés au Covid-19 pour 100 000 habitants. Dans le même temps, 247 personnes sont retournées à domicile dans le département.

Enfin, le nombre de décès totaux, toutes causes confondues, sur la période du 1er mars au 20 avril 2020 dans le département de la Haute-Marne représente une surmortalité de 28% par rapport à 2019, selon l'Insee. Au niveau national, cette surmortalité est de 27%.

Revenir à la liste des départements

Mayenne (53)

Au 28 mai, le département de la Mayenne était classé vert par le gouvernement. Cette couleur a été attribuée au regard de trois critères : la circulation active du virus, la tension hospitalière en réanimation et la capacité en tests. La couleur du département détermine certaines modalités du déconfinement depuis le 11 mai, comme l'ouverture ou non des collèges, des parcs et jardins.

Dans ce département, 8 personnes étaient toujours hospitalisées au 1er juillet, dont 0 en réanimation, en lien avec le Covid-19. Ce nombre était à son maximum le 8 avril, avec 15 patients en réanimation. Ramené à la population, le nombre de personnes en réanimation dans ce département est très inférieur à la moyenne nationale. Cette donnée est particulièrement intéressante car elle "reflète la cinétique de l'épidémie et son impact le plus préoccupant", selon Jérôme Salomon, directeur général de la santé.

Nombre de malades du Covid-19 en réanimation pour 100 000 habitants. (FRANCEINFO)

Le nombre total de décès liés au coronavirus dans les hôpitaux de ce département s’élève à 44 depuis le début de l’épidémie, soit 14,4 décès pour 100 000 habitants. À titre de comparaison, la moyenne nationale est de 28,9 décès à l'hôpital liés au Covid-19 pour 100 000 habitants. Dans le même temps, 180 personnes sont retournées à domicile dans le département.

Enfin, le nombre de décès totaux, toutes causes confondues, sur la période du 1er mars au 20 avril 2020 dans le département de la Mayenne représente une surmortalité de 13% par rapport à 2019, selon l'Insee. Au niveau national, cette surmortalité est de 27%.

Revenir à la liste des départements

Meurthe-et-Moselle (54)

Au 28 mai, le département de Meurthe-et-Moselle était classé vert par le gouvernement. Cette couleur a été attribuée au regard de trois critères : la circulation active du virus, la tension hospitalière en réanimation et la capacité en tests. La couleur du département détermine certaines modalités du déconfinement depuis le 11 mai, comme l'ouverture ou non des collèges, des parcs et jardins.

Dans ce département, 86 personnes étaient toujours hospitalisées au 1er juillet, dont 6 en réanimation, en lien avec le Covid-19. Ce nombre était à son maximum le 3 avril, avec 180 patients en réanimation. Ramené à la population, le nombre de personnes en réanimation dans ce département est inférieur à la moyenne nationale. Cette donnée est particulièrement intéressante car elle "reflète la cinétique de l'épidémie et son impact le plus préoccupant", selon Jérôme Salomon, directeur général de la santé.

Nombre de malades du Covid-19 en réanimation pour 100 000 habitants. (FRANCEINFO)

Le nombre total de décès liés au coronavirus dans les hôpitaux de ce département s’élève à 356 depuis le début de l’épidémie, soit 48,5 décès pour 100 000 habitants. À titre de comparaison, la moyenne nationale est de 28,9 décès à l'hôpital liés au Covid-19 pour 100 000 habitants. Dans le même temps, 1184 personnes sont retournées à domicile dans le département.

Enfin, le nombre de décès totaux, toutes causes confondues, sur la période du 1er mars au 20 avril 2020 dans le département de Meurthe-et-Moselle représente une surmortalité de 31% par rapport à 2019, selon l'Insee. Au niveau national, cette surmortalité est de 27%.

Revenir à la liste des départements

Meuse (55)

Au 28 mai, le département de la Meuse était classé vert par le gouvernement. Cette couleur a été attribuée au regard de trois critères : la circulation active du virus, la tension hospitalière en réanimation et la capacité en tests. La couleur du département détermine certaines modalités du déconfinement depuis le 11 mai, comme l'ouverture ou non des collèges, des parcs et jardins.

Dans ce département, 6 personnes étaient toujours hospitalisées au 1er juillet, dont 0 en réanimation, en lien avec le Covid-19. Ce nombre était à son maximum le 10 avril, avec 24 patients en réanimation. Ramené à la population, le nombre de personnes en réanimation dans ce département est très inférieur à la moyenne nationale. Cette donnée est particulièrement intéressante car elle "reflète la cinétique de l'épidémie et son impact le plus préoccupant", selon Jérôme Salomon, directeur général de la santé.

Nombre de malades du Covid-19 en réanimation pour 100 000 habitants. (FRANCEINFO)

Le nombre total de décès liés au coronavirus dans les hôpitaux de ce département s’élève à 103 depuis le début de l’épidémie, soit 56,2 décès pour 100 000 habitants. À titre de comparaison, la moyenne nationale est de 28,9 décès à l'hôpital liés au Covid-19 pour 100 000 habitants. Dans le même temps, 493 personnes sont retournées à domicile dans le département.

Enfin, le nombre de décès totaux, toutes causes confondues, sur la période du 1er mars au 20 avril 2020 dans le département de la Meuse représente une surmortalité de 36% par rapport à 2019, selon l'Insee. Au niveau national, cette surmortalité est de 27%.

Revenir à la liste des départements

Morbihan (56)

Au 28 mai, le département du Morbihan était classé vert par le gouvernement. Cette couleur a été attribuée au regard de trois critères : la circulation active du virus, la tension hospitalière en réanimation et la capacité en tests. La couleur du département détermine certaines modalités du déconfinement depuis le 11 mai, comme l'ouverture ou non des collèges, des parcs et jardins.

Dans ce département, 27 personnes étaient toujours hospitalisées au 1er juillet, dont 1 en réanimation, en lien avec le Covid-19. Ce nombre était à son maximum le 13 avril, avec 35 patients en réanimation. Ramené à la population, le nombre de personnes en réanimation dans ce département est très inférieur à la moyenne nationale. Cette donnée est particulièrement intéressante car elle "reflète la cinétique de l'épidémie et son impact le plus préoccupant", selon Jérôme Salomon, directeur général de la santé.

Nombre de malades du Covid-19 en réanimation pour 100 000 habitants. (FRANCEINFO)

Le nombre total de décès liés au coronavirus dans les hôpitaux de ce département s’élève à 92 depuis le début de l’épidémie, soit 12 décès pour 100 000 habitants. À titre de comparaison, la moyenne nationale est de 28,9 décès à l'hôpital liés au Covid-19 pour 100 000 habitants. Dans le même temps, 424 personnes sont retournées à domicile dans le département.

Enfin, le nombre de décès totaux, toutes causes confondues, sur la période du 1er mars au 20 avril 2020 dans le département du Morbihan représente une surmortalité de 10% par rapport à 2019, selon l'Insee. Au niveau national, cette surmortalité est de 27%.

Revenir à la liste des départements

Moselle (57)

Au 28 mai, le département de la Moselle était classé vert par le gouvernement. Cette couleur a été attribuée au regard de trois critères : la circulation active du virus, la tension hospitalière en réanimation et la capacité en tests. La couleur du département détermine certaines modalités du déconfinement depuis le 11 mai, comme l'ouverture ou non des collèges, des parcs et jardins.

Dans ce département, 270 personnes étaient toujours hospitalisées au 1er juillet, dont 19 en réanimation, en lien avec le Covid-19. Ce nombre était à son maximum le 1 avril, avec 181 patients en réanimation. Ramené à la population, le nombre de personnes en réanimation dans ce département est supérieur à la moyenne nationale. Cette donnée est particulièrement intéressante car elle "reflète la cinétique de l'épidémie et son impact le plus préoccupant", selon Jérôme Salomon, directeur général de la santé.

Nombre de malades du Covid-19 en réanimation pour 100 000 habitants. (FRANCEINFO)

Le nombre total de décès liés au coronavirus dans les hôpitaux de ce département s’élève à 830 depuis le début de l’épidémie, soit 79,7 décès pour 100 000 habitants. À titre de comparaison, la moyenne nationale est de 28,9 décès à l'hôpital liés au Covid-19 pour 100 000 habitants. Dans le même temps, 2348 personnes sont retournées à domicile dans le département.

Enfin, le nombre de décès totaux, toutes causes confondues, sur la période du 1er mars au 20 avril 2020 dans le département de la Moselle représente une surmortalité de 63% par rapport à 2019, selon l'Insee. Au niveau national, cette surmortalité est de 27%.

Revenir à la liste des départements

Nièvre (58)

Au 28 mai, le département de la Nièvre était classé vert par le gouvernement. Cette couleur a été attribuée au regard de trois critères : la circulation active du virus, la tension hospitalière en réanimation et la capacité en tests. La couleur du département détermine certaines modalités du déconfinement depuis le 11 mai, comme l'ouverture ou non des collèges, des parcs et jardins.

Dans ce département, 7 personnes étaient toujours hospitalisées au 1er juillet, dont 1 en réanimation, en lien avec le Covid-19. Ce nombre était à son maximum le 19 avril, avec 11 patients en réanimation. Ramené à la population, le nombre de personnes en réanimation dans ce département est inférieur à la moyenne nationale. Cette donnée est particulièrement intéressante car elle "reflète la cinétique de l'épidémie et son impact le plus préoccupant", selon Jérôme Salomon, directeur général de la santé.

Nombre de malades du Covid-19 en réanimation pour 100 000 habitants. (FRANCEINFO)

Le nombre total de décès liés au coronavirus dans les hôpitaux de ce département s’élève à 27 depuis le début de l’épidémie, soit 13,5 décès pour 100 000 habitants. À titre de comparaison, la moyenne nationale est de 28,9 décès à l'hôpital liés au Covid-19 pour 100 000 habitants. Dans le même temps, 91 personnes sont retournées à domicile dans le département.

Enfin, le nombre de décès totaux, toutes causes confondues, sur la période du 1er mars au 20 avril 2020 dans le département de la Nièvre représente une surmortalité de 15% par rapport à 2019, selon l'Insee. Au niveau national, cette surmortalité est de 27%.

Revenir à la liste des départements

Nord (59)

Au 28 mai, le département du Nord était classé vert par le gouvernement. Cette couleur a été attribuée au regard de trois critères : la circulation active du virus, la tension hospitalière en réanimation et la capacité en tests. La couleur du département détermine certaines modalités du déconfinement depuis le 11 mai, comme l'ouverture ou non des collèges, des parcs et jardins.

Dans ce département, 405 personnes étaient toujours hospitalisées au 1er juillet, dont 30 en réanimation, en lien avec le Covid-19. Ce nombre était à son maximum le 7 avril, avec 279 patients en réanimation. Ramené à la population, le nombre de personnes en réanimation dans ce département est supérieur à la moyenne nationale. Cette donnée est particulièrement intéressante car elle "reflète la cinétique de l'épidémie et son impact le plus préoccupant", selon Jérôme Salomon, directeur général de la santé.

Nombre de malades du Covid-19 en réanimation pour 100 000 habitants. (FRANCEINFO)

Le nombre total de décès liés au coronavirus dans les hôpitaux de ce département s’élève à 620 depuis le début de l’épidémie, soit 23,7 décès pour 100 000 habitants. À titre de comparaison, la moyenne nationale est de 28,9 décès à l'hôpital liés au Covid-19 pour 100 000 habitants. Dans le même temps, 2214 personnes sont retournées à domicile dans le département.

Enfin, le nombre de décès totaux, toutes causes confondues, sur la période du 1er mars au 20 avril 2020 dans le département du Nord représente une surmortalité de 20% par rapport à 2019, selon l'Insee. Au niveau national, cette surmortalité est de 27%.

Revenir à la liste des départements

Oise (60)

Au 28 mai, le département de l'Oise était classé vert par le gouvernement. Cette couleur a été attribuée au regard de trois critères : la circulation active du virus, la tension hospitalière en réanimation et la capacité en tests. La couleur du département détermine certaines modalités du déconfinement depuis le 11 mai, comme l'ouverture ou non des collèges, des parcs et jardins.

Dans ce département, 229 personnes étaient toujours hospitalisées au 1er juillet, dont 8 en réanimation, en lien avec le Covid-19. Ce nombre était à son maximum le 12 avril, avec 73 patients en réanimation. Ramené à la population, le nombre de personnes en réanimation dans ce département est inférieur à la moyenne nationale. Cette donnée est particulièrement intéressante car elle "reflète la cinétique de l'épidémie et son impact le plus préoccupant", selon Jérôme Salomon, directeur général de la santé.

Nombre de malades du Covid-19 en réanimation pour 100 000 habitants. (FRANCEINFO)

Le nombre total de décès liés au coronavirus dans les hôpitaux de ce département s’élève à 407 depuis le début de l’épidémie, soit 49,2 décès pour 100 000 habitants. À titre de comparaison, la moyenne nationale est de 28,9 décès à l'hôpital liés au Covid-19 pour 100 000 habitants. Dans le même temps, 1083 personnes sont retournées à domicile dans le département.

Enfin, le nombre de décès totaux, toutes causes confondues, sur la période du 1er mars au 20 avril 2020 dans le département de l'Oise représente une surmortalité de 55% par rapport à 2019, selon l'Insee. Au niveau national, cette surmortalité est de 27%.

Revenir à la liste des départements

Orne (61)

Au 28 mai, le département de l'Orne était classé vert par le gouvernement. Cette couleur a été attribuée au regard de trois critères : la circulation active du virus, la tension hospitalière en réanimation et la capacité en tests. La couleur du département détermine certaines modalités du déconfinement depuis le 11 mai, comme l'ouverture ou non des collèges, des parcs et jardins.

Dans ce département, 32 personnes étaient toujours hospitalisées au 1er juillet, dont 1 en réanimation, en lien avec le Covid-19. Ce nombre était à son maximum le 7 avril, avec 15 patients en réanimation. Ramené à la population, le nombre de personnes en réanimation dans ce département est très inférieur à la moyenne nationale. Cette donnée est particulièrement intéressante car elle "reflète la cinétique de l'épidémie et son impact le plus préoccupant", selon Jérôme Salomon, directeur général de la santé.

Nombre de malades du Covid-19 en réanimation pour 100 000 habitants. (FRANCEINFO)

Le nombre total de décès liés au coronavirus dans les hôpitaux de ce département s’élève à 39 depuis le début de l’épidémie, soit 14,1 décès pour 100 000 habitants. À titre de comparaison, la moyenne nationale est de 28,9 décès à l'hôpital liés au Covid-19 pour 100 000 habitants. Dans le même temps, 230 personnes sont retournées à domicile dans le département.

Enfin, le nombre de décès totaux, toutes causes confondues, sur la période du 1er mars au 20 avril 2020 dans le département de l'Orne représente une surmortalité de 6% par rapport à 2019, selon l'Insee. Au niveau national, cette surmortalité est de 27%.

Revenir à la liste des départements

Pas-de-Calais (62)

Au 28 mai, le département du Pas-de-Calais était classé vert par le gouvernement. Cette couleur a été attribuée au regard de trois critères : la circulation active du virus, la tension hospitalière en réanimation et la capacité en tests. La couleur du département détermine certaines modalités du déconfinement depuis le 11 mai, comme l'ouverture ou non des collèges, des parcs et jardins.

Dans ce département, 180 personnes étaient toujours hospitalisées au 1er juillet, dont 21 en réanimation, en lien avec le Covid-19. Ce nombre était à son maximum le 9 avril, avec 126 patients en réanimation. Ramené à la population, le nombre de personnes en réanimation dans ce département est supérieur à la moyenne nationale. Cette donnée est particulièrement intéressante car elle "reflète la cinétique de l'épidémie et son impact le plus préoccupant", selon Jérôme Salomon, directeur général de la santé.

Nombre de malades du Covid-19 en réanimation pour 100 000 habitants. (FRANCEINFO)

Le nombre total de décès liés au coronavirus dans les hôpitaux de ce département s’élève à 308 depuis le début de l’épidémie, soit 21,1 décès pour 100 000 habitants. À titre de comparaison, la moyenne nationale est de 28,9 décès à l'hôpital liés au Covid-19 pour 100 000 habitants. Dans le même temps, 1286 personnes sont retournées à domicile dans le département.

Enfin, le nombre de décès totaux, toutes causes confondues, sur la période du 1er mars au 20 avril 2020 dans le département du Pas-de-Calais représente une surmortalité de 7% par rapport à 2019, selon l'Insee. Au niveau national, cette surmortalité est de 27%.

Revenir à la liste des départements

Puy-de-Dôme (63)

Au 28 mai, le département du Puy-de-Dôme était classé vert par le gouvernement. Cette couleur a été attribuée au regard de trois critères : la circulation active du virus, la tension hospitalière en réanimation et la capacité en tests. La couleur du département détermine certaines modalités du déconfinement depuis le 11 mai, comme l'ouverture ou non des collèges, des parcs et jardins.

Dans ce département, 17 personnes étaient toujours hospitalisées au 1er juillet, dont 2 en réanimation, en lien avec le Covid-19. Ce nombre était à son maximum le 5 avril, avec 41 patients en réanimation. Ramené à la population, le nombre de personnes en réanimation dans ce département est très inférieur à la moyenne nationale. Cette donnée est particulièrement intéressante car elle "reflète la cinétique de l'épidémie et son impact le plus préoccupant", selon Jérôme Salomon, directeur général de la santé.

Nombre de malades du Covid-19 en réanimation pour 100 000 habitants. (FRANCEINFO)

Le nombre total de décès liés au coronavirus dans les hôpitaux de ce département s’élève à 42 depuis le début de l’épidémie, soit 6,4 décès pour 100 000 habitants. À titre de comparaison, la moyenne nationale est de 28,9 décès à l'hôpital liés au Covid-19 pour 100 000 habitants. Dans le même temps, 175 personnes sont retournées à domicile dans le département.

Enfin, le nombre de décès totaux, toutes causes confondues, sur la période du 1er mars au 20 avril 2020 dans le département du Puy-de-Dôme représente une stagnation par rapport à 2019, selon l'Insee. Au niveau national, cette surmortalité est de 27%.

Revenir à la liste des départements

Pyrénées-Atlantiques (64)

Au 28 mai, le département des Pyrénées-Atlantiques était classé vert par le gouvernement. Cette couleur a été attribuée au regard de trois critères : la circulation active du virus, la tension hospitalière en réanimation et la capacité en tests. La couleur du département détermine certaines modalités du déconfinement depuis le 11 mai, comme l'ouverture ou non des collèges, des parcs et jardins.

Dans ce département, 0 personnes étaient toujours hospitalisées au 1er juillet, dont 0 en réanimation, en lien avec le Covid-19. Ce nombre était à son maximum le 3 avril, avec 30 patients en réanimation. Ramené à la population, le nombre de personnes en réanimation dans ce département est très inférieur à la moyenne nationale. Cette donnée est particulièrement intéressante car elle "reflète la cinétique de l'épidémie et son impact le plus préoccupant", selon Jérôme Salomon, directeur général de la santé.

Nombre de malades du Covid-19 en réanimation pour 100 000 habitants. (FRANCEINFO)

Le nombre total de décès liés au coronavirus dans les hôpitaux de ce département s’élève à 27 depuis le début de l’épidémie, soit 4 décès pour 100 000 habitants. À titre de comparaison, la moyenne nationale est de 28,9 décès à l'hôpital liés au Covid-19 pour 100 000 habitants. Dans le même temps, 224 personnes sont retournées à domicile dans le département.

Enfin, le nombre de décès totaux, toutes causes confondues, sur la période du 1er mars au 20 avril 2020 dans le département des Pyrénées-Atlantiques représente une sous-mortalité de -1% par rapport à 2019, selon l'Insee. Au niveau national, cette surmortalité est de 27%.

Revenir à la liste des départements

Hautes-Pyrénées (65)

Au 28 mai, le département des Hautes-Pyrénées était classé vert par le gouvernement. Cette couleur a été attribuée au regard de trois critères : la circulation active du virus, la tension hospitalière en réanimation et la capacité en tests. La couleur du département détermine certaines modalités du déconfinement depuis le 11 mai, comme l'ouverture ou non des collèges, des parcs et jardins.

Dans ce département, 4 personnes étaient toujours hospitalisées au 1er juillet, dont 2 en réanimation, en lien avec le Covid-19. Ce nombre était à son maximum le 9 avril, avec 7 patients en réanimation. Ramené à la population, le nombre de personnes en réanimation dans ce département est inférieur à la moyenne nationale. Cette donnée est particulièrement intéressante car elle "reflète la cinétique de l'épidémie et son impact le plus préoccupant", selon Jérôme Salomon, directeur général de la santé.

Nombre de malades du Covid-19 en réanimation pour 100 000 habitants. (FRANCEINFO)

Le nombre total de décès liés au coronavirus dans les hôpitaux de ce département s’élève à 27 depuis le début de l’épidémie, soit 11,9 décès pour 100 000 habitants. À titre de comparaison, la moyenne nationale est de 28,9 décès à l'hôpital liés au Covid-19 pour 100 000 habitants. Dans le même temps, 154 personnes sont retournées à domicile dans le département.

Enfin, le nombre de décès totaux, toutes causes confondues, sur la période du 1er mars au 20 avril 2020 dans le département des Hautes-Pyrénées représente une surmortalité de 4% par rapport à 2019, selon l'Insee. Au niveau national, cette surmortalité est de 27%.

Revenir à la liste des départements

Pyrénées-Orientales (66)

Au 28 mai, le département des Pyrénées-Orientales était classé vert par le gouvernement. Cette couleur a été attribuée au regard de trois critères : la circulation active du virus, la tension hospitalière en réanimation et la capacité en tests. La couleur du département détermine certaines modalités du déconfinement depuis le 11 mai, comme l'ouverture ou non des collèges, des parcs et jardins.

Dans ce département, 0 personnes étaient toujours hospitalisées au 1er juillet, dont 0 en réanimation, en lien avec le Covid-19. Ce nombre était à son maximum le 30 mars, avec 37 patients en réanimation. Ramené à la population, le nombre de personnes en réanimation dans ce département est très inférieur à la moyenne nationale. Cette donnée est particulièrement intéressante car elle "reflète la cinétique de l'épidémie et son impact le plus préoccupant", selon Jérôme Salomon, directeur général de la santé.

Nombre de malades du Covid-19 en réanimation pour 100 000 habitants. (FRANCEINFO)

Le nombre total de décès liés au coronavirus dans les hôpitaux de ce département s’élève à 34 depuis le début de l’épidémie, soit 7,1 décès pour 100 000 habitants. À titre de comparaison, la moyenne nationale est de 28,9 décès à l'hôpital liés au Covid-19 pour 100 000 habitants. Dans le même temps, 278 personnes sont retournées à domicile dans le département.

Enfin, le nombre de décès totaux, toutes causes confondues, sur la période du 1er mars au 20 avril 2020 dans le département des Pyrénées-Orientales représente une surmortalité de 1% par rapport à 2019, selon l'Insee. Au niveau national, cette surmortalité est de 27%.

Revenir à la liste des départements

Bas-Rhin (67)

Au 28 mai, le département du Bas-Rhin était classé vert par le gouvernement. Cette couleur a été attribuée au regard de trois critères : la circulation active du virus, la tension hospitalière en réanimation et la capacité en tests. La couleur du département détermine certaines modalités du déconfinement depuis le 11 mai, comme l'ouverture ou non des collèges, des parcs et jardins.

Dans ce département, 304 personnes étaient toujours hospitalisées au 1er juillet, dont 7 en réanimation, en lien avec le Covid-19. Ce nombre était à son maximum le 3 avril, avec 283 patients en réanimation. Ramené à la population, le nombre de personnes en réanimation dans ce département est inférieur à la moyenne nationale. Cette donnée est particulièrement intéressante car elle "reflète la cinétique de l'épidémie et son impact le plus préoccupant", selon Jérôme Salomon, directeur général de la santé.

Nombre de malades du Covid-19 en réanimation pour 100 000 habitants. (FRANCEINFO)

Le nombre total de décès liés au coronavirus dans les hôpitaux de ce département s’élève à 659 depuis le début de l’épidémie, soit 58 décès pour 100 000 habitants. À titre de comparaison, la moyenne nationale est de 28,9 décès à l'hôpital liés au Covid-19 pour 100 000 habitants. Dans le même temps, 2492 personnes sont retournées à domicile dans le département.

Enfin, le nombre de décès totaux, toutes causes confondues, sur la période du 1er mars au 20 avril 2020 dans le département du Bas-Rhin représente une surmortalité de 62% par rapport à 2019, selon l'Insee. Au niveau national, cette surmortalité est de 27%.

Revenir à la liste des départements

Haut-Rhin (68)

Au 28 mai, le département du Haut-Rhin était classé vert par le gouvernement. Cette couleur a été attribuée au regard de trois critères : la circulation active du virus, la tension hospitalière en réanimation et la capacité en tests. La couleur du département détermine certaines modalités du déconfinement depuis le 11 mai, comme l'ouverture ou non des collèges, des parcs et jardins.

Dans ce département, 234 personnes étaient toujours hospitalisées au 1er juillet, dont 12 en réanimation, en lien avec le Covid-19. Ce nombre était à son maximum le 3 avril, avec 163 patients en réanimation. Ramené à la population, le nombre de personnes en réanimation dans ce département est supérieur à la moyenne nationale. Cette donnée est particulièrement intéressante car elle "reflète la cinétique de l'épidémie et son impact le plus préoccupant", selon Jérôme Salomon, directeur général de la santé.

Nombre de malades du Covid-19 en réanimation pour 100 000 habitants. (FRANCEINFO)

Le nombre total de décès liés au coronavirus dans les hôpitaux de ce département s’élève à 814 depuis le début de l’épidémie, soit 105 décès pour 100 000 habitants. À titre de comparaison, la moyenne nationale est de 28,9 décès à l'hôpital liés au Covid-19 pour 100 000 habitants. Dans le même temps, 2872 personnes sont retournées à domicile dans le département.

Enfin, le nombre de décès totaux, toutes causes confondues, sur la période du 1er mars au 20 avril 2020 dans le département du Haut-Rhin représente une surmortalité de 135% par rapport à 2019, selon l'Insee. Au niveau national, cette surmortalité est de 27%.

Revenir à la liste des départements

Rhône (69)

Au 28 mai, le département du Rhône était classé vert par le gouvernement. Cette couleur a été attribuée au regard de trois critères : la circulation active du virus, la tension hospitalière en réanimation et la capacité en tests. La couleur du département détermine certaines modalités du déconfinement depuis le 11 mai, comme l'ouverture ou non des collèges, des parcs et jardins.

Dans ce département, 161 personnes étaient toujours hospitalisées au 1er juillet, dont 13 en réanimation, en lien avec le Covid-19. Ce nombre était à son maximum le 5 avril, avec 304 patients en réanimation. Ramené à la population, le nombre de personnes en réanimation dans ce département est inférieur à la moyenne nationale. Cette donnée est particulièrement intéressante car elle "reflète la cinétique de l'épidémie et son impact le plus préoccupant", selon Jérôme Salomon, directeur général de la santé.

Nombre de malades du Covid-19 en réanimation pour 100 000 habitants. (FRANCEINFO)

Le nombre total de décès liés au coronavirus dans les hôpitaux de ce département s’élève à 651 depuis le début de l’épidémie, soit 34,5 décès pour 100 000 habitants. À titre de comparaison, la moyenne nationale est de 28,9 décès à l'hôpital liés au Covid-19 pour 100 000 habitants. Dans le même temps, 2944 personnes sont retournées à domicile dans le département.

Enfin, le nombre de décès totaux, toutes causes confondues, sur la période du 1er mars au 20 avril 2020 dans le département du Rhône représente une surmortalité de 39% par rapport à 2019, selon l'Insee. Au niveau national, cette surmortalité est de 27%.

Revenir à la liste des départements

Haute-Saône (70)

Au 28 mai, le département de la Haute-Saône était classé vert par le gouvernement. Cette couleur a été attribuée au regard de trois critères : la circulation active du virus, la tension hospitalière en réanimation et la capacité en tests. La couleur du département détermine certaines modalités du déconfinement depuis le 11 mai, comme l'ouverture ou non des collèges, des parcs et jardins.

Dans ce département, 18 personnes étaient toujours hospitalisées au 1er juillet, dont 0 en réanimation, en lien avec le Covid-19. Ce nombre était à son maximum le 27 mars, avec 23 patients en réanimation. Ramené à la population, le nombre de personnes en réanimation dans ce département est très inférieur à la moyenne nationale. Cette donnée est particulièrement intéressante car elle "reflète la cinétique de l'épidémie et son impact le plus préoccupant", selon Jérôme Salomon, directeur général de la santé.

Nombre de malades du Covid-19 en réanimation pour 100 000 habitants. (FRANCEINFO)

Le nombre total de décès liés au coronavirus dans les hôpitaux de ce département s’élève à 77 depuis le début de l’épidémie, soit 33 décès pour 100 000 habitants. À titre de comparaison, la moyenne nationale est de 28,9 décès à l'hôpital liés au Covid-19 pour 100 000 habitants. Dans le même temps, 291 personnes sont retournées à domicile dans le département.

Enfin, le nombre de décès totaux, toutes causes confondues, sur la période du 1er mars au 20 avril 2020 dans le département de la Haute-Saône représente une surmortalité de 42% par rapport à 2019, selon l'Insee. Au niveau national, cette surmortalité est de 27%.

Revenir à la liste des départements

Saône-et-Loire (71)

Au 28 mai, le département de Saône-et-Loire était classé vert par le gouvernement. Cette couleur a été attribuée au regard de trois critères : la circulation active du virus, la tension hospitalière en réanimation et la capacité en tests. La couleur du département détermine certaines modalités du déconfinement depuis le 11 mai, comme l'ouverture ou non des collèges, des parcs et jardins.

Dans ce département, 25 personnes étaient toujours hospitalisées au 1er juillet, dont 3 en réanimation, en lien avec le Covid-19. Ce nombre était à son maximum le 6 avril, avec 38 patients en réanimation. Ramené à la population, le nombre de personnes en réanimation dans ce département est inférieur à la moyenne nationale. Cette donnée est particulièrement intéressante car elle "reflète la cinétique de l'épidémie et son impact le plus préoccupant", selon Jérôme Salomon, directeur général de la santé.

Nombre de malades du Covid-19 en réanimation pour 100 000 habitants. (FRANCEINFO)

Le nombre total de décès liés au coronavirus dans les hôpitaux de ce département s’élève à 201 depuis le début de l’épidémie, soit 36,3 décès pour 100 000 habitants. À titre de comparaison, la moyenne nationale est de 28,9 décès à l'hôpital liés au Covid-19 pour 100 000 habitants. Dans le même temps, 743 personnes sont retournées à domicile dans le département.

Enfin, le nombre de décès totaux, toutes causes confondues, sur la période du 1er mars au 20 avril 2020 dans le département de Saône-et-Loire représente une surmortalité de 17% par rapport à 2019, selon l'Insee. Au niveau national, cette surmortalité est de 27%.

Revenir à la liste des départements

Sarthe (72)

Au 28 mai, le département de la Sarthe était classé vert par le gouvernement. Cette couleur a été attribuée au regard de trois critères : la circulation active du virus, la tension hospitalière en réanimation et la capacité en tests. La couleur du département détermine certaines modalités du déconfinement depuis le 11 mai, comme l'ouverture ou non des collèges, des parcs et jardins.

Dans ce département, 32 personnes étaient toujours hospitalisées au 1er juillet, dont 0 en réanimation, en lien avec le Covid-19. Ce nombre était à son maximum le 3 avril, avec 25 patients en réanimation. Ramené à la population, le nombre de personnes en réanimation dans ce département est très inférieur à la moyenne nationale. Cette donnée est particulièrement intéressante car elle "reflète la cinétique de l'épidémie et son impact le plus préoccupant", selon Jérôme Salomon, directeur général de la santé.

Nombre de malades du Covid-19 en réanimation pour 100 000 habitants. (FRANCEINFO)

Le nombre total de décès liés au coronavirus dans les hôpitaux de ce département s’élève à 84 depuis le début de l’épidémie, soit 15 décès pour 100 000 habitants. À titre de comparaison, la moyenne nationale est de 28,9 décès à l'hôpital liés au Covid-19 pour 100 000 habitants. Dans le même temps, 359 personnes sont retournées à domicile dans le département.

Enfin, le nombre de décès totaux, toutes causes confondues, sur la période du 1er mars au 20 avril 2020 dans le département de la Sarthe représente une surmortalité de 15% par rapport à 2019, selon l'Insee. Au niveau national, cette surmortalité est de 27%.

Revenir à la liste des départements

Savoie (73)

Au 28 mai, le département de la Savoie était classé vert par le gouvernement. Cette couleur a été attribuée au regard de trois critères : la circulation active du virus, la tension hospitalière en réanimation et la capacité en tests. La couleur du département détermine certaines modalités du déconfinement depuis le 11 mai, comme l'ouverture ou non des collèges, des parcs et jardins.

Dans ce département, 19 personnes étaient toujours hospitalisées au 1er juillet, dont 0 en réanimation, en lien avec le Covid-19. Ce nombre était à son maximum le 4 avril, avec 36 patients en réanimation. Ramené à la population, le nombre de personnes en réanimation dans ce département est très inférieur à la moyenne nationale. Cette donnée est particulièrement intéressante car elle "reflète la cinétique de l'épidémie et son impact le plus préoccupant", selon Jérôme Salomon, directeur général de la santé.

Nombre de malades du Covid-19 en réanimation pour 100 000 habitants. (FRANCEINFO)

Le nombre total de décès liés au coronavirus dans les hôpitaux de ce département s’élève à 70 depuis le début de l’épidémie, soit 16 décès pour 100 000 habitants. À titre de comparaison, la moyenne nationale est de 28,9 décès à l'hôpital liés au Covid-19 pour 100 000 habitants. Dans le même temps, 395 personnes sont retournées à domicile dans le département.

Enfin, le nombre de décès totaux, toutes causes confondues, sur la période du 1er mars au 20 avril 2020 dans le département de la Savoie représente une surmortalité de 15% par rapport à 2019, selon l'Insee. Au niveau national, cette surmortalité est de 27%.

Revenir à la liste des départements

Haute-Savoie (74)

Au 28 mai, le département de la Haute-Savoie était classé vert par le gouvernement. Cette couleur a été attribuée au regard de trois critères : la circulation active du virus, la tension hospitalière en réanimation et la capacité en tests. La couleur du département détermine certaines modalités du déconfinement depuis le 11 mai, comme l'ouverture ou non des collèges, des parcs et jardins.

Dans ce département, 79 personnes étaient toujours hospitalisées au 1er juillet, dont 2 en réanimation, en lien avec le Covid-19. Ce nombre était à son maximum le 6 avril, avec 95 patients en réanimation. Ramené à la population, le nombre de personnes en réanimation dans ce département est très inférieur à la moyenne nationale. Cette donnée est particulièrement intéressante car elle "reflète la cinétique de l'épidémie et son impact le plus préoccupant", selon Jérôme Salomon, directeur général de la santé.

Nombre de malades du Covid-19 en réanimation pour 100 000 habitants. (FRANCEINFO)

Le nombre total de décès liés au coronavirus dans les hôpitaux de ce département s’élève à 166 depuis le début de l’épidémie, soit 19,7 décès pour 100 000 habitants. À titre de comparaison, la moyenne nationale est de 28,9 décès à l'hôpital liés au Covid-19 pour 100 000 habitants. Dans le même temps, 842 personnes sont retournées à domicile dans le département.

Enfin, le nombre de décès totaux, toutes causes confondues, sur la période du 1er mars au 20 avril 2020 dans le département de la Haute-Savoie représente une surmortalité de 29% par rapport à 2019, selon l'Insee. Au niveau national, cette surmortalité est de 27%.

Revenir à la liste des départements

Paris (75)

Au 28 mai, le département de Paris était classé orange par le gouvernement. Cette couleur a été attribuée au regard de trois critères : la circulation active du virus, la tension hospitalière en réanimation et la capacité en tests. La couleur du département détermine certaines modalités du déconfinement depuis le 11 mai, comme l'ouverture ou non des collèges, des parcs et jardins.

Dans ce département, 556 personnes étaient toujours hospitalisées au 1er juillet, dont 60 en réanimation, en lien avec le Covid-19. Ce nombre était à son maximum le 8 avril, avec 855 patients en réanimation. Ramené à la population, le nombre de personnes en réanimation dans ce département est supérieur à la moyenne nationale. Cette donnée est particulièrement intéressante car elle "reflète la cinétique de l'épidémie et son impact le plus préoccupant", selon Jérôme Salomon, directeur général de la santé.

Nombre de malades du Covid-19 en réanimation pour 100 000 habitants. (FRANCEINFO)

Le nombre total de décès liés au coronavirus dans les hôpitaux de ce département s’élève à 1750 depuis le début de l’épidémie, soit 81 décès pour 100 000 habitants. À titre de comparaison, la moyenne nationale est de 28,9 décès à l'hôpital liés au Covid-19 pour 100 000 habitants. Dans le même temps, 6041 personnes sont retournées à domicile dans le département.

Enfin, le nombre de décès totaux, toutes causes confondues, sur la période du 1er mars au 20 avril 2020 dans le département de Paris représente une surmortalité de 74% par rapport à 2019, selon l'Insee. Au niveau national, cette surmortalité est de 27%.

Revenir à la liste des départements

Seine-Maritime (76)

Au 28 mai, le département de la Seine-Maritime était classé vert par le gouvernement. Cette couleur a été attribuée au regard de trois critères : la circulation active du virus, la tension hospitalière en réanimation et la capacité en tests. La couleur du département détermine certaines modalités du déconfinement depuis le 11 mai, comme l'ouverture ou non des collèges, des parcs et jardins.

Dans ce département, 90 personnes étaient toujours hospitalisées au 1er juillet, dont 4 en réanimation, en lien avec le Covid-19. Ce nombre était à son maximum le 7 avril, avec 116 patients en réanimation. Ramené à la population, le nombre de personnes en réanimation dans ce département est très inférieur à la moyenne nationale. Cette donnée est particulièrement intéressante car elle "reflète la cinétique de l'épidémie et son impact le plus préoccupant", selon Jérôme Salomon, directeur général de la santé.

Nombre de malades du Covid-19 en réanimation pour 100 000 habitants. (FRANCEINFO)

Le nombre total de décès liés au coronavirus dans les hôpitaux de ce département s’élève à 181 depuis le début de l’épidémie, soit 14,5 décès pour 100 000 habitants. À titre de comparaison, la moyenne nationale est de 28,9 décès à l'hôpital liés au Covid-19 pour 100 000 habitants. Dans le même temps, 734 personnes sont retournées à domicile dans le département.

Enfin, le nombre de décès totaux, toutes causes confondues, sur la période du 1er mars au 20 avril 2020 dans le département de la Seine-Maritime représente une surmortalité de 15% par rapport à 2019, selon l'Insee. Au niveau national, cette surmortalité est de 27%.

Revenir à la liste des départements

Seine-et-Marne (77)

Au 28 mai, le département de Seine-et-Marne était classé orange par le gouvernement. Cette couleur a été attribuée au regard de trois critères : la circulation active du virus, la tension hospitalière en réanimation et la capacité en tests. La couleur du département détermine certaines modalités du déconfinement depuis le 11 mai, comme l'ouverture ou non des collèges, des parcs et jardins.

Dans ce département, 269 personnes étaient toujours hospitalisées au 1er juillet, dont 39 en réanimation, en lien avec le Covid-19. Ce nombre était à son maximum le 14 avril, avec 209 patients en réanimation. Ramené à la population, le nombre de personnes en réanimation dans ce département est supérieur à la moyenne nationale. Cette donnée est particulièrement intéressante car elle "reflète la cinétique de l'épidémie et son impact le plus préoccupant", selon Jérôme Salomon, directeur général de la santé.

Nombre de malades du Covid-19 en réanimation pour 100 000 habitants. (FRANCEINFO)

Le nombre total de décès liés au coronavirus dans les hôpitaux de ce département s’élève à 682 depuis le début de l’épidémie, soit 47,8 décès pour 100 000 habitants. À titre de comparaison, la moyenne nationale est de 28,9 décès à l'hôpital liés au Covid-19 pour 100 000 habitants. Dans le même temps, 2592 personnes sont retournées à domicile dans le département.

Enfin, le nombre de décès totaux, toutes causes confondues, sur la période du 1er mars au 20 avril 2020 dans le département de Seine-et-Marne représente une surmortalité de 82% par rapport à 2019, selon l'Insee. Au niveau national, cette surmortalité est de 27%.

Revenir à la liste des départements

Yvelines (78)

Au 28 mai, le département des Yvelines était classé orange par le gouvernement. Cette couleur a été attribuée au regard de trois critères : la circulation active du virus, la tension hospitalière en réanimation et la capacité en tests. La couleur du département détermine certaines modalités du déconfinement depuis le 11 mai, comme l'ouverture ou non des collèges, des parcs et jardins.

Dans ce département, 371 personnes étaient toujours hospitalisées au 1er juillet, dont 21 en réanimation, en lien avec le Covid-19. Ce nombre était à son maximum le 8 avril, avec 193 patients en réanimation. Ramené à la population, le nombre de personnes en réanimation dans ce département est supérieur à la moyenne nationale. Cette donnée est particulièrement intéressante car elle "reflète la cinétique de l'épidémie et son impact le plus préoccupant", selon Jérôme Salomon, directeur général de la santé.

Nombre de malades du Covid-19 en réanimation pour 100 000 habitants. (FRANCEINFO)

Le nombre total de décès liés au coronavirus dans les hôpitaux de ce département s’élève à 518 depuis le début de l’épidémie, soit 35,6 décès pour 100 000 habitants. À titre de comparaison, la moyenne nationale est de 28,9 décès à l'hôpital liés au Covid-19 pour 100 000 habitants. Dans le même temps, 2170 personnes sont retournées à domicile dans le département.

Enfin, le nombre de décès totaux, toutes causes confondues, sur la période du 1er mars au 20 avril 2020 dans le département des Yvelines représente une surmortalité de 73% par rapport à 2019, selon l'Insee. Au niveau national, cette surmortalité est de 27%.

Revenir à la liste des départements

Deux-Sèvres (79)

Au 28 mai, le département des Deux-Sèvres était classé vert par le gouvernement. Cette couleur a été attribuée au regard de trois critères : la circulation active du virus, la tension hospitalière en réanimation et la capacité en tests. La couleur du département détermine certaines modalités du déconfinement depuis le 11 mai, comme l'ouverture ou non des collèges, des parcs et jardins.

Dans ce département, 3 personnes étaient toujours hospitalisées au 1er juillet, dont 0 en réanimation, en lien avec le Covid-19. Ce nombre était à son maximum le 10 avril, avec 12 patients en réanimation. Ramené à la population, le nombre de personnes en réanimation dans ce département est très inférieur à la moyenne nationale. Cette donnée est particulièrement intéressante car elle "reflète la cinétique de l'épidémie et son impact le plus préoccupant", selon Jérôme Salomon, directeur général de la santé.

Nombre de malades du Covid-19 en réanimation pour 100 000 habitants. (FRANCEINFO)

Le nombre total de décès liés au coronavirus dans les hôpitaux de ce département s’élève à 21 depuis le début de l’épidémie, soit 5,6 décès pour 100 000 habitants. À titre de comparaison, la moyenne nationale est de 28,9 décès à l'hôpital liés au Covid-19 pour 100 000 habitants. Dans le même temps, 66 personnes sont retournées à domicile dans le département.

Enfin, le nombre de décès totaux, toutes causes confondues, sur la période du 1er mars au 20 avril 2020 dans le département des Deux-Sèvres représente une surmortalité de 23% par rapport à 2019, selon l'Insee. Au niveau national, cette surmortalité est de 27%.

Revenir à la liste des départements

Somme (80)

Au 28 mai, le département de la Somme était classé vert par le gouvernement. Cette couleur a été attribuée au regard de trois critères : la circulation active du virus, la tension hospitalière en réanimation et la capacité en tests. La couleur du département détermine certaines modalités du déconfinement depuis le 11 mai, comme l'ouverture ou non des collèges, des parcs et jardins.

Dans ce département, 76 personnes étaient toujours hospitalisées au 1er juillet, dont 5 en réanimation, en lien avec le Covid-19. Ce nombre était à son maximum le 9 avril, avec 77 patients en réanimation. Ramené à la population, le nombre de personnes en réanimation dans ce département est inférieur à la moyenne nationale. Cette donnée est particulièrement intéressante car elle "reflète la cinétique de l'épidémie et son impact le plus préoccupant", selon Jérôme Salomon, directeur général de la santé.

Nombre de malades du Covid-19 en réanimation pour 100 000 habitants. (FRANCEINFO)

Le nombre total de décès liés au coronavirus dans les hôpitaux de ce département s’élève à 222 depuis le début de l’épidémie, soit 39 décès pour 100 000 habitants. À titre de comparaison, la moyenne nationale est de 28,9 décès à l'hôpital liés au Covid-19 pour 100 000 habitants. Dans le même temps, 722 personnes sont retournées à domicile dans le département.

Enfin, le nombre de décès totaux, toutes causes confondues, sur la période du 1er mars au 20 avril 2020 dans le département de la Somme représente une surmortalité de 22% par rapport à 2019, selon l'Insee. Au niveau national, cette surmortalité est de 27%.

Revenir à la liste des départements

Tarn (81)

Au 28 mai, le département du Tarn était classé vert par le gouvernement. Cette couleur a été attribuée au regard de trois critères : la circulation active du virus, la tension hospitalière en réanimation et la capacité en tests. La couleur du département détermine certaines modalités du déconfinement depuis le 11 mai, comme l'ouverture ou non des collèges, des parcs et jardins.

Dans ce département, 3 personnes étaient toujours hospitalisées au 1er juillet, dont 1 en réanimation, en lien avec le Covid-19. Ce nombre était à son maximum le 7 avril, avec 27 patients en réanimation. Ramené à la population, le nombre de personnes en réanimation dans ce département est très inférieur à la moyenne nationale. Cette donnée est particulièrement intéressante car elle "reflète la cinétique de l'épidémie et son impact le plus préoccupant", selon Jérôme Salomon, directeur général de la santé.

Nombre de malades du Covid-19 en réanimation pour 100 000 habitants. (FRANCEINFO)

Le nombre total de décès liés au coronavirus dans les hôpitaux de ce département s’élève à 23 depuis le début de l’épidémie, soit 5,9 décès pour 100 000 habitants. À titre de comparaison, la moyenne nationale est de 28,9 décès à l'hôpital liés au Covid-19 pour 100 000 habitants. Dans le même temps, 121 personnes sont retournées à domicile dans le département.

Enfin, le nombre de décès totaux, toutes causes confondues, sur la période du 1er mars au 20 avril 2020 dans le département du Tarn représente une sous-mortalité de -13% par rapport à 2019, selon l'Insee. Au niveau national, cette surmortalité est de 27%.

Revenir à la liste des départements

Tarn-et-Garonne (82)

Au 28 mai, le département du Tarn-et-Garonne était classé vert par le gouvernement. Cette couleur a été attribuée au regard de trois critères : la circulation active du virus, la tension hospitalière en réanimation et la capacité en tests. La couleur du département détermine certaines modalités du déconfinement depuis le 11 mai, comme l'ouverture ou non des collèges, des parcs et jardins.

Dans ce département, 3 personnes étaient toujours hospitalisées au 1er juillet, dont 1 en réanimation, en lien avec le Covid-19. Ce nombre était à son maximum le 9 avril, avec 11 patients en réanimation. Ramené à la population, le nombre de personnes en réanimation dans ce département est très inférieur à la moyenne nationale. Cette donnée est particulièrement intéressante car elle "reflète la cinétique de l'épidémie et son impact le plus préoccupant", selon Jérôme Salomon, directeur général de la santé.

Nombre de malades du Covid-19 en réanimation pour 100 000 habitants. (FRANCEINFO)

Le nombre total de décès liés au coronavirus dans les hôpitaux de ce département s’élève à 6 depuis le début de l’épidémie, soit 2,3 décès pour 100 000 habitants. À titre de comparaison, la moyenne nationale est de 28,9 décès à l'hôpital liés au Covid-19 pour 100 000 habitants. Dans le même temps, 42 personnes sont retournées à domicile dans le département.

Enfin, le nombre de décès totaux, toutes causes confondues, sur la période du 1er mars au 20 avril 2020 dans le département du Tarn-et-Garonne représente une sous-mortalité de -14% par rapport à 2019, selon l'Insee. Au niveau national, cette surmortalité est de 27%.

Revenir à la liste des départements

Var (83)

Au 28 mai, le département du Var était classé vert par le gouvernement. Cette couleur a été attribuée au regard de trois critères : la circulation active du virus, la tension hospitalière en réanimation et la capacité en tests. La couleur du département détermine certaines modalités du déconfinement depuis le 11 mai, comme l'ouverture ou non des collèges, des parcs et jardins.

Dans ce département, 86 personnes étaient toujours hospitalisées au 1er juillet, dont 3 en réanimation, en lien avec le Covid-19. Ce nombre était à son maximum le 6 avril, avec 62 patients en réanimation. Ramené à la population, le nombre de personnes en réanimation dans ce département est très inférieur à la moyenne nationale. Cette donnée est particulièrement intéressante car elle "reflète la cinétique de l'épidémie et son impact le plus préoccupant", selon Jérôme Salomon, directeur général de la santé.

Nombre de malades du Covid-19 en réanimation pour 100 000 habitants. (FRANCEINFO)

Le nombre total de décès liés au coronavirus dans les hôpitaux de ce département s’élève à 134 depuis le début de l’épidémie, soit 12,4 décès pour 100 000 habitants. À titre de comparaison, la moyenne nationale est de 28,9 décès à l'hôpital liés au Covid-19 pour 100 000 habitants. Dans le même temps, 965 personnes sont retournées à domicile dans le département.

Enfin, le nombre de décès totaux, toutes causes confondues, sur la période du 1er mars au 20 avril 2020 dans le département du Var représente une surmortalité de 11% par rapport à 2019, selon l'Insee. Au niveau national, cette surmortalité est de 27%.

Revenir à la liste des départements

Vaucluse (84)

Au 28 mai, le département du Vaucluse était classé vert par le gouvernement. Cette couleur a été attribuée au regard de trois critères : la circulation active du virus, la tension hospitalière en réanimation et la capacité en tests. La couleur du département détermine certaines modalités du déconfinement depuis le 11 mai, comme l'ouverture ou non des collèges, des parcs et jardins.

Dans ce département, 5 personnes étaient toujours hospitalisées au 1er juillet, dont 0 en réanimation, en lien avec le Covid-19. Ce nombre était à son maximum le 5 avril, avec 24 patients en réanimation. Ramené à la population, le nombre de personnes en réanimation dans ce département est très inférieur à la moyenne nationale. Cette donnée est particulièrement intéressante car elle "reflète la cinétique de l'épidémie et son impact le plus préoccupant", selon Jérôme Salomon, directeur général de la santé.

Nombre de malades du Covid-19 en réanimation pour 100 000 habitants. (FRANCEINFO)

Le nombre total de décès liés au coronavirus dans les hôpitaux de ce département s’élève à 38 depuis le début de l’épidémie, soit 6,6 décès pour 100 000 habitants. À titre de comparaison, la moyenne nationale est de 28,9 décès à l'hôpital liés au Covid-19 pour 100 000 habitants. Dans le même temps, 256 personnes sont retournées à domicile dans le département.

Enfin, le nombre de décès totaux, toutes causes confondues, sur la période du 1er mars au 20 avril 2020 dans le département du Vaucluse représente une surmortalité de 3% par rapport à 2019, selon l'Insee. Au niveau national, cette surmortalité est de 27%.

Revenir à la liste des départements

Vendée (85)

Au 28 mai, le département de la Vendée était classé vert par le gouvernement. Cette couleur a été attribuée au regard de trois critères : la circulation active du virus, la tension hospitalière en réanimation et la capacité en tests. La couleur du département détermine certaines modalités du déconfinement depuis le 11 mai, comme l'ouverture ou non des collèges, des parcs et jardins.

Dans ce département, 18 personnes étaient toujours hospitalisées au 1er juillet, dont 0 en réanimation, en lien avec le Covid-19. Ce nombre était à son maximum le 9 avril, avec 23 patients en réanimation. Ramené à la population, le nombre de personnes en réanimation dans ce département est très inférieur à la moyenne nationale. Cette donnée est particulièrement intéressante car elle "reflète la cinétique de l'épidémie et son impact le plus préoccupant", selon Jérôme Salomon, directeur général de la santé.

Nombre de malades du Covid-19 en réanimation pour 100 000 habitants. (FRANCEINFO)

Le nombre total de décès liés au coronavirus dans les hôpitaux de ce département s’élève à 40 depuis le début de l’épidémie, soit 5,9 décès pour 100 000 habitants. À titre de comparaison, la moyenne nationale est de 28,9 décès à l'hôpital liés au Covid-19 pour 100 000 habitants. Dans le même temps, 252 personnes sont retournées à domicile dans le département.

Enfin, le nombre de décès totaux, toutes causes confondues, sur la période du 1er mars au 20 avril 2020 dans le département de la Vendée représente une surmortalité de 9% par rapport à 2019, selon l'Insee. Au niveau national, cette surmortalité est de 27%.

Revenir à la liste des départements

Vienne (86)

Au 28 mai, le département de la Vienne était classé vert par le gouvernement. Cette couleur a été attribuée au regard de trois critères : la circulation active du virus, la tension hospitalière en réanimation et la capacité en tests. La couleur du département détermine certaines modalités du déconfinement depuis le 11 mai, comme l'ouverture ou non des collèges, des parcs et jardins.

Dans ce département, 1 personnes étaient toujours hospitalisées au 1er juillet, dont 0 en réanimation, en lien avec le Covid-19. Ce nombre était à son maximum le 13 avril, avec 29 patients en réanimation. Ramené à la population, le nombre de personnes en réanimation dans ce département est très inférieur à la moyenne nationale. Cette donnée est particulièrement intéressante car elle "reflète la cinétique de l'épidémie et son impact le plus préoccupant", selon Jérôme Salomon, directeur général de la santé.

Nombre de malades du Covid-19 en réanimation pour 100 000 habitants. (FRANCEINFO)

Le nombre total de décès liés au coronavirus dans les hôpitaux de ce département s’élève à 39 depuis le début de l’épidémie, soit 8,9 décès pour 100 000 habitants. À titre de comparaison, la moyenne nationale est de 28,9 décès à l'hôpital liés au Covid-19 pour 100 000 habitants. Dans le même temps, 148 personnes sont retournées à domicile dans le département.

Enfin, le nombre de décès totaux, toutes causes confondues, sur la période du 1er mars au 20 avril 2020 dans le département de la Vienne représente une surmortalité de 1% par rapport à 2019, selon l'Insee. Au niveau national, cette surmortalité est de 27%.

Revenir à la liste des départements

Haute-Vienne (87)

Au 28 mai, le département de la Haute-Vienne était classé vert par le gouvernement. Cette couleur a été attribuée au regard de trois critères : la circulation active du virus, la tension hospitalière en réanimation et la capacité en tests. La couleur du département détermine certaines modalités du déconfinement depuis le 11 mai, comme l'ouverture ou non des collèges, des parcs et jardins.

Dans ce département, 4 personnes étaient toujours hospitalisées au 1er juillet, dont 0 en réanimation, en lien avec le Covid-19. Ce nombre était à son maximum le 9 avril, avec 20 patients en réanimation. Ramené à la population, le nombre de personnes en réanimation dans ce département est très inférieur à la moyenne nationale. Cette donnée est particulièrement intéressante car elle "reflète la cinétique de l'épidémie et son impact le plus préoccupant", selon Jérôme Salomon, directeur général de la santé.

Nombre de malades du Covid-19 en réanimation pour 100 000 habitants. (FRANCEINFO)

Le nombre total de décès liés au coronavirus dans les hôpitaux de ce département s’élève à 25 depuis le début de l’épidémie, soit 6,7 décès pour 100 000 habitants. À titre de comparaison, la moyenne nationale est de 28,9 décès à l'hôpital liés au Covid-19 pour 100 000 habitants. Dans le même temps, 127 personnes sont retournées à domicile dans le département.

Enfin, le nombre de décès totaux, toutes causes confondues, sur la période du 1er mars au 20 avril 2020 dans le département de la Haute-Vienne représente une sous-mortalité de -1% par rapport à 2019, selon l'Insee. Au niveau national, cette surmortalité est de 27%.

Revenir à la liste des départements

Vosges (88)

Au 28 mai, le département des Vosges était classé vert par le gouvernement. Cette couleur a été attribuée au regard de trois critères : la circulation active du virus, la tension hospitalière en réanimation et la capacité en tests. La couleur du département détermine certaines modalités du déconfinement depuis le 11 mai, comme l'ouverture ou non des collèges, des parcs et jardins.

Dans ce département, 28 personnes étaient toujours hospitalisées au 1er juillet, dont 0 en réanimation, en lien avec le Covid-19. Ce nombre était à son maximum le 2 avril, avec 43 patients en réanimation. Ramené à la population, le nombre de personnes en réanimation dans ce département est très inférieur à la moyenne nationale. Cette donnée est particulièrement intéressante car elle "reflète la cinétique de l'épidémie et son impact le plus préoccupant", selon Jérôme Salomon, directeur général de la santé.

Nombre de malades du Covid-19 en réanimation pour 100 000 habitants. (FRANCEINFO)

Le nombre total de décès liés au coronavirus dans les hôpitaux de ce département s’élève à 261 depuis le début de l’épidémie, soit 72,6 décès pour 100 000 habitants. À titre de comparaison, la moyenne nationale est de 28,9 décès à l'hôpital liés au Covid-19 pour 100 000 habitants. Dans le même temps, 717 personnes sont retournées à domicile dans le département.

Enfin, le nombre de décès totaux, toutes causes confondues, sur la période du 1er mars au 20 avril 2020 dans le département des Vosges représente une surmortalité de 96% par rapport à 2019, selon l'Insee. Au niveau national, cette surmortalité est de 27%.

Revenir à la liste des départements

Yonne (89)

Au 28 mai, le département de l'Yonne était classé vert par le gouvernement. Cette couleur a été attribuée au regard de trois critères : la circulation active du virus, la tension hospitalière en réanimation et la capacité en tests. La couleur du département détermine certaines modalités du déconfinement depuis le 11 mai, comme l'ouverture ou non des collèges, des parcs et jardins.

Dans ce département, 22 personnes étaient toujours hospitalisées au 1er juillet, dont 1 en réanimation, en lien avec le Covid-19. Ce nombre était à son maximum le 23 avril, avec 27 patients en réanimation. Ramené à la population, le nombre de personnes en réanimation dans ce département est très inférieur à la moyenne nationale. Cette donnée est particulièrement intéressante car elle "reflète la cinétique de l'épidémie et son impact le plus préoccupant", selon Jérôme Salomon, directeur général de la santé.

Nombre de malades du Covid-19 en réanimation pour 100 000 habitants. (FRANCEINFO)

Le nombre total de décès liés au coronavirus dans les hôpitaux de ce département s’élève à 90 depuis le début de l’épidémie, soit 26,8 décès pour 100 000 habitants. À titre de comparaison, la moyenne nationale est de 28,9 décès à l'hôpital liés au Covid-19 pour 100 000 habitants. Dans le même temps, 349 personnes sont retournées à domicile dans le département.

Enfin, le nombre de décès totaux, toutes causes confondues, sur la période du 1er mars au 20 avril 2020 dans le département de l'Yonne représente une surmortalité de 8% par rapport à 2019, selon l'Insee. Au niveau national, cette surmortalité est de 27%.

Revenir à la liste des départements

Territoire de Belfort (90)

Au 28 mai, le département du Territoire de Belfort était classé vert par le gouvernement. Cette couleur a été attribuée au regard de trois critères : la circulation active du virus, la tension hospitalière en réanimation et la capacité en tests. La couleur du département détermine certaines modalités du déconfinement depuis le 11 mai, comme l'ouverture ou non des collèges, des parcs et jardins.

Dans ce département, 10 personnes étaient toujours hospitalisées au 1er juillet, dont 0 en réanimation, en lien avec le Covid-19. Ce nombre était à son maximum le 2 avril, avec 46 patients en réanimation. Ramené à la population, le nombre de personnes en réanimation dans ce département est très inférieur à la moyenne nationale. Cette donnée est particulièrement intéressante car elle "reflète la cinétique de l'épidémie et son impact le plus préoccupant", selon Jérôme Salomon, directeur général de la santé.

Nombre de malades du Covid-19 en réanimation pour 100 000 habitants. (FRANCEINFO)

Le nombre total de décès liés au coronavirus dans les hôpitaux de ce département s’élève à 187 depuis le début de l’épidémie, soit 132 décès pour 100 000 habitants. À titre de comparaison, la moyenne nationale est de 28,9 décès à l'hôpital liés au Covid-19 pour 100 000 habitants. Dans le même temps, 531 personnes sont retournées à domicile dans le département.

Enfin, le nombre de décès totaux, toutes causes confondues, sur la période du 1er mars au 20 avril 2020 dans le département du Territoire de Belfort représente une surmortalité de 44% par rapport à 2019, selon l'Insee. Au niveau national, cette surmortalité est de 27%.

Revenir à la liste des départements

Essonne (91)

Au 28 mai, le département de l'Essonne était classé orange par le gouvernement. Cette couleur a été attribuée au regard de trois critères : la circulation active du virus, la tension hospitalière en réanimation et la capacité en tests. La couleur du département détermine certaines modalités du déconfinement depuis le 11 mai, comme l'ouverture ou non des collèges, des parcs et jardins.

Dans ce département, 346 personnes étaient toujours hospitalisées au 1er juillet, dont 25 en réanimation, en lien avec le Covid-19. Ce nombre était à son maximum le 13 avril, avec 237 patients en réanimation. Ramené à la population, le nombre de personnes en réanimation dans ce département est supérieur à la moyenne nationale. Cette donnée est particulièrement intéressante car elle "reflète la cinétique de l'épidémie et son impact le plus préoccupant", selon Jérôme Salomon, directeur général de la santé.

Nombre de malades du Covid-19 en réanimation pour 100 000 habitants. (FRANCEINFO)

Le nombre total de décès liés au coronavirus dans les hôpitaux de ce département s’élève à 529 depuis le début de l’épidémie, soit 39,6 décès pour 100 000 habitants. À titre de comparaison, la moyenne nationale est de 28,9 décès à l'hôpital liés au Covid-19 pour 100 000 habitants. Dans le même temps, 2319 personnes sont retournées à domicile dans le département.

Enfin, le nombre de décès totaux, toutes causes confondues, sur la période du 1er mars au 20 avril 2020 dans le département de l'Essonne représente une surmortalité de 99% par rapport à 2019, selon l'Insee. Au niveau national, cette surmortalité est de 27%.

Revenir à la liste des départements

Hauts-de-Seine (92)

Au 28 mai, le département des Hauts-de-Seine était classé orange par le gouvernement. Cette couleur a été attribuée au regard de trois critères : la circulation active du virus, la tension hospitalière en réanimation et la capacité en tests. La couleur du département détermine certaines modalités du déconfinement depuis le 11 mai, comme l'ouverture ou non des collèges, des parcs et jardins.

Dans ce département, 732 personnes étaient toujours hospitalisées au 1er juillet, dont 54 en réanimation, en lien avec le Covid-19. Ce nombre était à son maximum le 8 avril, avec 456 patients en réanimation. Ramené à la population, le nombre de personnes en réanimation dans ce département est très supérieur à la moyenne nationale. Cette donnée est particulièrement intéressante car elle "reflète la cinétique de l'épidémie et son impact le plus préoccupant", selon Jérôme Salomon, directeur général de la santé.

Nombre de malades du Covid-19 en réanimation pour 100 000 habitants. (FRANCEINFO)

Le nombre total de décès liés au coronavirus dans les hôpitaux de ce département s’élève à 1077 depuis le début de l’épidémie, soit 66,6 décès pour 100 000 habitants. À titre de comparaison, la moyenne nationale est de 28,9 décès à l'hôpital liés au Covid-19 pour 100 000 habitants. Dans le même temps, 4294 personnes sont retournées à domicile dans le département.

Enfin, le nombre de décès totaux, toutes causes confondues, sur la période du 1er mars au 20 avril 2020 dans le département des Hauts-de-Seine représente une surmortalité de 122% par rapport à 2019, selon l'Insee. Au niveau national, cette surmortalité est de 27%.

Revenir à la liste des départements

Seine-Saint-Denis (93)

Au 28 mai, le département de la Seine-Saint-Denis était classé orange par le gouvernement. Cette couleur a été attribuée au regard de trois critères : la circulation active du virus, la tension hospitalière en réanimation et la capacité en tests. La couleur du département détermine certaines modalités du déconfinement depuis le 11 mai, comme l'ouverture ou non des collèges, des parcs et jardins.

Dans ce département, 672 personnes étaient toujours hospitalisées au 1er juillet, dont 61 en réanimation, en lien avec le Covid-19. Ce nombre était à son maximum le 10 avril, avec 251 patients en réanimation. Ramené à la population, le nombre de personnes en réanimation dans ce département est très supérieur à la moyenne nationale. Cette donnée est particulièrement intéressante car elle "reflète la cinétique de l'épidémie et son impact le plus préoccupant", selon Jérôme Salomon, directeur général de la santé.

Nombre de malades du Covid-19 en réanimation pour 100 000 habitants. (FRANCEINFO)

Le nombre total de décès liés au coronavirus dans les hôpitaux de ce département s’élève à 986 depuis le début de l’épidémie, soit 58,7 décès pour 100 000 habitants. À titre de comparaison, la moyenne nationale est de 28,9 décès à l'hôpital liés au Covid-19 pour 100 000 habitants. Dans le même temps, 3656 personnes sont retournées à domicile dans le département.

Enfin, le nombre de décès totaux, toutes causes confondues, sur la période du 1er mars au 20 avril 2020 dans le département de la Seine-Saint-Denis représente une surmortalité de 130% par rapport à 2019, selon l'Insee. Au niveau national, cette surmortalité est de 27%.

Revenir à la liste des départements

Val-de-Marne (94)

Au 28 mai, le département du Val-de-Marne était classé orange par le gouvernement. Cette couleur a été attribuée au regard de trois critères : la circulation active du virus, la tension hospitalière en réanimation et la capacité en tests. La couleur du département détermine certaines modalités du déconfinement depuis le 11 mai, comme l'ouverture ou non des collèges, des parcs et jardins.

Dans ce département, 602 personnes étaient toujours hospitalisées au 1er juillet, dont 21 en réanimation, en lien avec le Covid-19. Ce nombre était à son maximum le 15 avril, avec 344 patients en réanimation. Ramené à la population, le nombre de personnes en réanimation dans ce département est supérieur à la moyenne nationale. Cette donnée est particulièrement intéressante car elle "reflète la cinétique de l'épidémie et son impact le plus préoccupant", selon Jérôme Salomon, directeur général de la santé.

Nombre de malades du Covid-19 en réanimation pour 100 000 habitants. (FRANCEINFO)

Le nombre total de décès liés au coronavirus dans les hôpitaux de ce département s’élève à 1196 depuis le début de l’épidémie, soit 84,7 décès pour 100 000 habitants. À titre de comparaison, la moyenne nationale est de 28,9 décès à l'hôpital liés au Covid-19 pour 100 000 habitants. Dans le même temps, 4049 personnes sont retournées à domicile dans le département.

Enfin, le nombre de décès totaux, toutes causes confondues, sur la période du 1er mars au 20 avril 2020 dans le département du Val-de-Marne représente une surmortalité de 104% par rapport à 2019, selon l'Insee. Au niveau national, cette surmortalité est de 27%.

Revenir à la liste des départements

Val-d'Oise (95)

Au 28 mai, le département du Val-d'Oise était classé orange par le gouvernement. Cette couleur a été attribuée au regard de trois critères : la circulation active du virus, la tension hospitalière en réanimation et la capacité en tests. La couleur du département détermine certaines modalités du déconfinement depuis le 11 mai, comme l'ouverture ou non des collèges, des parcs et jardins.

Dans ce département, 325 personnes étaient toujours hospitalisées au 1er juillet, dont 5 en réanimation, en lien avec le Covid-19. Ce nombre était à son maximum le 9 avril, avec 188 patients en réanimation. Ramené à la population, le nombre de personnes en réanimation dans ce département est très inférieur à la moyenne nationale. Cette donnée est particulièrement intéressante car elle "reflète la cinétique de l'épidémie et son impact le plus préoccupant", selon Jérôme Salomon, directeur général de la santé.

Nombre de malades du Covid-19 en réanimation pour 100 000 habitants. (FRANCEINFO)

Le nombre total de décès liés au coronavirus dans les hôpitaux de ce département s’élève à 705 depuis le début de l’épidémie, soit 56,2 décès pour 100 000 habitants. À titre de comparaison, la moyenne nationale est de 28,9 décès à l'hôpital liés au Covid-19 pour 100 000 habitants. Dans le même temps, 2535 personnes sont retournées à domicile dans le département.

Enfin, le nombre de décès totaux, toutes causes confondues, sur la période du 1er mars au 20 avril 2020 dans le département du Val-d'Oise représente une surmortalité de 99% par rapport à 2019, selon l'Insee. Au niveau national, cette surmortalité est de 27%.

Revenir à la liste des départements

Guadeloupe (971)

Au 28 mai, le département de la Guadeloupe était classé vert par le gouvernement. Cette couleur a été attribuée au regard de trois critères : la circulation active du virus, la tension hospitalière en réanimation et la capacité en tests. La couleur du département détermine certaines modalités du déconfinement depuis le 11 mai, comme l'ouverture ou non des collèges, des parcs et jardins.

Dans ce département, 10 personnes étaient toujours hospitalisées au 1er juillet, dont 4 en réanimation, en lien avec le Covid-19. Ce nombre était à son maximum le 11 avril, avec 20 patients en réanimation. Ramené à la population, le nombre de personnes en réanimation dans ce département est supérieur à la moyenne nationale. Cette donnée est particulièrement intéressante car elle "reflète la cinétique de l'épidémie et son impact le plus préoccupant", selon Jérôme Salomon, directeur général de la santé.

Nombre de malades du Covid-19 en réanimation pour 100 000 habitants. (FRANCEINFO)

Le nombre total de décès liés au coronavirus dans les hôpitaux de ce département s’élève à 15 depuis le début de l’épidémie, soit 4 décès pour 100 000 habitants. À titre de comparaison, la moyenne nationale est de 28,9 décès à l'hôpital liés au Covid-19 pour 100 000 habitants. Dans le même temps, 80 personnes sont retournées à domicile dans le département.

Enfin, le nombre de décès totaux, toutes causes confondues, sur la période du 1er mars au 20 avril 2020 dans le département de la Guadeloupe représente une stagnation par rapport à 2019, selon l'Insee. Au niveau national, cette surmortalité est de 27%.

Revenir à la liste des départements

Martinique (972)

Au 28 mai, le département de la Martinique était classé vert par le gouvernement. Cette couleur a été attribuée au regard de trois critères : la circulation active du virus, la tension hospitalière en réanimation et la capacité en tests. La couleur du département détermine certaines modalités du déconfinement depuis le 11 mai, comme l'ouverture ou non des collèges, des parcs et jardins.

Dans ce département, 14 personnes étaient toujours hospitalisées au 1er juillet, dont 5 en réanimation, en lien avec le Covid-19. Ce nombre était à son maximum le 5 avril, avec 21 patients en réanimation. Ramené à la population, le nombre de personnes en réanimation dans ce département est supérieur à la moyenne nationale. Cette donnée est particulièrement intéressante car elle "reflète la cinétique de l'épidémie et son impact le plus préoccupant", selon Jérôme Salomon, directeur général de la santé.

Nombre de malades du Covid-19 en réanimation pour 100 000 habitants. (FRANCEINFO)

Le nombre total de décès liés au coronavirus dans les hôpitaux de ce département s’élève à 14 depuis le début de l’épidémie, soit 3,9 décès pour 100 000 habitants. À titre de comparaison, la moyenne nationale est de 28,9 décès à l'hôpital liés au Covid-19 pour 100 000 habitants. Dans le même temps, 89 personnes sont retournées à domicile dans le département.

Enfin, le nombre de décès totaux, toutes causes confondues, sur la période du 1er mars au 20 avril 2020 dans le département de la Martinique représente une sous-mortalité de -6% par rapport à 2019, selon l'Insee. Au niveau national, cette surmortalité est de 27%.

Revenir à la liste des départements

Guyane (973)

Au 28 mai, le département de la Guyane était classé orange par le gouvernement. Cette couleur a été attribuée au regard de trois critères : la circulation active du virus, la tension hospitalière en réanimation et la capacité en tests. La couleur du département détermine certaines modalités du déconfinement depuis le 11 mai, comme l'ouverture ou non des collèges, des parcs et jardins.

Dans ce département, 151 personnes étaient toujours hospitalisées au 1er juillet, dont 20 en réanimation, en lien avec le Covid-19. Ce nombre était ainsi à son maximum depuis le début de la crise. patients en réanimation. Ramené à la population, le nombre de personnes en réanimation dans ce département est très supérieur à la moyenne nationale. Cette donnée est particulièrement intéressante car elle "reflète la cinétique de l'épidémie et son impact le plus préoccupant", selon Jérôme Salomon, directeur général de la santé.

Nombre de malades du Covid-19 en réanimation pour 100 000 habitants. (FRANCEINFO)

Le nombre total de décès liés au coronavirus dans les hôpitaux de ce département s’élève à 16 depuis le début de l’épidémie, soit 3,1 décès pour 100 000 habitants. À titre de comparaison, la moyenne nationale est de 28,9 décès à l'hôpital liés au Covid-19 pour 100 000 habitants. Dans le même temps, 392 personnes sont retournées à domicile dans le département.

Enfin, le nombre de décès totaux, toutes causes confondues, sur la période du 1er mars au 20 avril 2020 dans le département de la Guyane représente une sous-mortalité de -35% par rapport à 2019, selon l'Insee. Au niveau national, cette surmortalité est de 27%.

Revenir à la liste des départements

La Réunion (974)

Au 28 mai, le département de La Réunion était classé vert par le gouvernement. Cette couleur a été attribuée au regard de trois critères : la circulation active du virus, la tension hospitalière en réanimation et la capacité en tests. La couleur du département détermine certaines modalités du déconfinement depuis le 11 mai, comme l'ouverture ou non des collèges, des parcs et jardins.

Dans ce département, 17 personnes étaient toujours hospitalisées au 1er juillet, dont 4 en réanimation, en lien avec le Covid-19. Ce nombre était ainsi à son maximum depuis le début de la crise. 31 mars, avec 6 patients en réanimation. Ramené à la population, le nombre de personnes en réanimation dans ce département est très inférieur à la moyenne nationale. Cette donnée est particulièrement intéressante car elle "reflète la cinétique de l'épidémie et son impact le plus préoccupant", selon Jérôme Salomon, directeur général de la santé.

Nombre de malades du Covid-19 en réanimation pour 100 000 habitants. (FRANCEINFO)

Le nombre total de décès liés au coronavirus dans les hôpitaux de ce département s’élève à 2 depuis le début de l’épidémie, soit 0,1 décès pour 100 000 habitants. À titre de comparaison, la moyenne nationale est de 28,9 décès à l'hôpital liés au Covid-19 pour 100 000 habitants. Dans le même temps, 143 personnes sont retournées à domicile dans le département.

Enfin, le nombre de décès totaux, toutes causes confondues, sur la période du 1er mars au 20 avril 2020 dans le département de La Réunion représente une sous-mortalité de -3% par rapport à 2019, selon l'Insee. Au niveau national, cette surmortalité est de 27%.

Revenir à la liste des départements

Mayotte (976)

Au 28 mai, le département de Mayotte était classé orange par le gouvernement. Cette couleur a été attribuée au regard de trois critères : la circulation active du virus, la tension hospitalière en réanimation et la capacité en tests. La couleur du département détermine certaines modalités du déconfinement depuis le 11 mai, comme l'ouverture ou non des collèges, des parcs et jardins.

Dans ce département, 34 personnes étaient toujours hospitalisées au 1er juillet, dont 3 en réanimation, en lien avec le Covid-19. Ce nombre était ainsi à son maximum depuis le début de la crise. Ramené à la population, le nombre de personnes en réanimation dans ce département estsupérieur à la moyenne nationale. Cette donnée est particulièrement intéressante car elle "reflète la cinétique de l'épidémie et son impact le plus préoccupant", selon Jérôme Salomon, directeur général de la santé.

Nombre de malades du Covid-19 en réanimation pour 100 000 habitants. (FRANCEINFO)

Le nombre total de décès liés au coronavirus dans les hôpitaux de ce département s’élève à 28 depuis le début de l’épidémie, soit 9,7 décès pour 100 000 habitants. À titre de comparaison, la moyenne nationale est de 28,9 décès à l'hôpital liés au Covid-19 pour 100 000 habitants. Dans le même temps, 360 personnes sont retournées à domicile dans le département.

Enfin, le nombre de décès totaux, toutes causes confondues, sur la période du 1er mars au 20 avril 2020 dans le département de Mayotte représente une surmortalité de 27% par rapport à 2019, selon l'Insee. Au niveau national, cette surmortalité est de 27%.

Revenir à la liste des départements

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.