Déconfinement : les covoitureurs pourront emprunter, dès lundi, les voies réservées aux transports et aux taxis sur deux autoroutes franciliennes

Les axes concernés sont les autoroutes A1 et A6A. Le ministère de la Transition écologie a également précisé les "obligations sanitaires" : un seul passager est admis, il ne peut s'assoir à côté du conducteur et tous deux doivent porter un masque.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 1 min.
Vue aérienne d'une portion de l'A6A, dans le Val-de-Marne. (COLIN MATTHIEU / HEMIS.FR / AFP)

Avec le déconfinement, les autorités françaises s'attendent à de nouveaux bouchons sur les routes de France et particulièrement en Ile-de-France. C'est pour tenter de les réduire que le ministère de la Transition écologique a annoncé, dimanche 10 mai, que les covoitureurs pourront emprunter dès lundi des voies réservées sur deux autoroutes franciliennes.

>> Evolution de l'épidémie, déconfinement... Retrouvez les dernières informations dans notre direct

Le ministère de la Transition écologique pointe dans un communiqué le risque d'un "report vers un usage individuel de la voiture au quotidien, de nature à saturer rapidement les axes routiers". Pour limiter ce phénomène, les voies d'ordinaire réservées aux transports en commun et aux taxis sur les autoroutes A1 et A6A pourront temporairement être empruntées par les véhicules de covoiturage.

Le ministère souligne que "la mise en œuvre du covoiturage doit cependant être adaptée au contexte de lutte contre l'épidémie de coronavirus". Il cite "plusieurs obligations sanitaires" : un seul passager est admis, il ne peut s'assoir à côté du conducteur et tous deux doivent porter un masque.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.