Cet article date de plus d'un an.

Déconfinement : l'application StopCovid pourrait être disponible le 2 juin, annonce le secrétaire d'Etat au Numérique

Invité de BFM Business mardi, Cédric O a déclaré que l'application de traçage numérique entrerait "en phase de test la semaine prochaine".

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Un smartphone avec l'application de traçage numérique StopCovid, le 26 avril 2020, en Alsace. (MAXPPP)

Après avoir été plusieurs fois repoussée, l'application StopCovid semble cette fois en bonne voie. Le secrétaire d'Etat au Numérique a annoncé sur BFM Business, mardi 5 mai, que le dispositif de traçage numérique entrerait en phase de test la semaine prochaine, avant de passer devant les députés le 25 mai, et pourrait être déployé à grande échelle le 2 juin.

>> Levée du confinement, évolution de la circulation du virus... Suivez les dernières informations en direct

"Nous entrerons dès la semaine prochaine en phase de test, a détaillé Cédric O à propos de cet outil souhaité par le gouvernement pour lutter contre la propagation du coronavirus. C'est-à-dire que nous reproduirons des situations réelles pour vérifier que l'application fonctionne bien."

"Il faudra également que la Cnil [Commission nationale informatique et libertés] puisse se reprononcer comme cela a été annoncé", sur cette application très controversée. "On a encore une roadmap technique importante, il faut vraiment passer les tests qui vont commencer dans le courant de la semaine prochaine, faire en sorte que sur le terrain ça marche bien, ça notifie pas trop, c'est bien interconnecté avec l'ensemble du système sanitaire mais aujourd'hui on peut se dire qu'on sera prêt pour le 2 juin", a-t-il aussi expliqué.

Cédric O a enfin expliqué avoir "refusé de passer par les solutions d'Apple et de Google". "Pas parce que ce sont des grands méchants loups, que nous avons refusé de passer par leurs solutions", se permet-il de préciser. "Nous aurons une solution qui fonctionnera de manière très satisfaisante sur l'ensemble des téléphones et nous considérons que la maîtrise du système de santé, la lutte contre le coronavirus, c'est l'affaire des Etats (...) pas forcément celle des grandes entreprises américaines".

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.