Coronavirus : 330 nouveaux décès en 24 heures en France, plus de 25 500 morts au total

La situation continue de s'améliorer dans les services de réanimation, avec 266 patients en moins entre lundi et mardi.

Des radiologues examinent un patient Covid-19, le 5 mai 2020, à l\'hôpital de Valenciennes (Nord).
Des radiologues examinent un patient Covid-19, le 5 mai 2020, à l'hôpital de Valenciennes (Nord). (FRANCOIS LO PRESTI / AFP)
Ce qu'il faut savoir

La France compte 25 531 morts du Covid-19 depuis le début de l'épidémie, mardi 5 mai, a annoncé la direction générale de la santé. C'est 330 de plus que la veille. La situation continue par ailleurs de s'améliorer dans les services de réanimation (266 patients en moins dans ces services), à six jours du début du déconfinement en France. Suivez notre direct. 

Les cinq départements des Hauts-de-France passent à l'orange. La direction générale de la santé a dévoilé, mardi, une nouvelle version de sa carte provisoire du déconfinement. Celle-ci "évolue avec le passage de la région Hauts-de-France à l'orange en raison d'une diminution de la tension hospitalière", explique-t-elle. Au total, il reste 27 départements en rouge (-5) et 24 en orange (+5), tandis que 50 restent en vert. 

 Un Conseil de défense jeudi. Après sa visite dans une école de Poissy (Yvelines), mardi matin, Emmanuel Macron a indiqué que "des décisions seraient prises" jeudi, à l'issue d'un Conseil de défense, sur le plan de déconfinement. 

L'application StopCovid disponible début juin. Après avoir été plusieurs fois repoussé, le dispositif de traçage numérique semble cette fois en bonne voie. Sur BFM Business, mardi matin, le secrétaire d'Etat au Numérique, Cédric O, a annoncé qu'il entrerait en phase de test la semaine prochaine, avant de passer devant les députés le 25 mai et d'être déployé à grande échelle le 2 juin. 

La situation s'aggrave en Russie. La Russie a enregistré, mardi, la plus rapide progression en Europe de la pandémie pour le troisième jour consécutif. Selon les chiffres communiqués par Moscou, 10 102 nouveaux cas ont été détectés en 24 heures, portant le nombre total de contaminations à 155 370. Le bilan officiel des décès attribués au Covid-19 est toutefois de 1 451 morts, avec un taux de mortalité qui semble très faible par rapport à ce qui a été annoncé en Italie, en Espagne ou aux Etats-Unis. 

En Espagne, encore un bilan quotidien inférieur à 200 morts. L'épidémie a fait 185 décès de plus en 24 heures dans le pays, où le bilan quotidien reste inférieur à 200 décès pour la troisième journée consécutive, annonce mardi le ministère de la Santé. Le bilan total s'élève à 25 613 décès pour 219 329 cas.

Retrouvez ici l'intégralité de notre live #CORONAVIRUS

00h03 : On ferme boutique pour la nuit ! Non sans un dernier coup d'œil aux principaux titres de l'actualité.

On compte 330 morts de plus dans l'Hexagone lors des 24 dernières heures, ce qui porte le total à plus de 25 500. Côté carte, les Hauts-de-France basculent en orange, seul changement par rapport à hier.

Au niveau européen, le Royaume-Uni dépasse la barre des 30 000 morts et devient le pays européen le plus touché.

"Est-ce que tu viens pour les vacances ?", chantaient David et Jonathan. Pour Emmanuel Macron, "il est trop tôt" pour dire si les vacances d'été seront possibles.

• Et pendant que nous étions confinés, le mercure a battu des records pour un mois d'avril. Les jours du proverbe "en avril, ne te découvre pas d'un fil" sont comptés.

Rendez-vous demain, à six heures, pour la suite de ce live.

23h59 : Bonsoir @8301jakatak. L'idée, c'est que la carte des départements du 7 mai fixe les conditions de la première phase de déconfinement à partir de la semaine suivante. Le gouvernement s'est ensuite laissé 3 semaines pour évaluer l'efficacité des mesures de déconfinement, avant de décider une 2e phase début juin.

Je ne sais pas si un département qui passerait en vert dans l'intervalle rejoindrait le wagon des "privilégiés". Cela nous sera sans doute précisé jeudi.

23h55 : Au 7 mai la situation des départements vert et rouge est figée jusqu'au 2 juin ?Ou imaginons si le 18 mai la Moselle ou le Pas de Calais en rouge et orange actuellement passe en vert , alors les mairies devraient organiser l'ouverture des collèges dans les jours qui suivent ?Merci FranceInfo Merci et bravo aux soignants

23h47 : Les organisations patronales et syndicales, l’État et les acteurs des transports en commun d’Île-de-France ont trouvé un accord pour réguler la fréquentation des transports lors de la reprise du travail, à partir du 11 mai. Au programme : le télétravail favorisé, et un étalement des horaires pour ceux qui ne peuvent pas travailler de chez eux. Les détails par ici.

23h40 : Le fabricant de jouets Mattel (qui a à son catalogue la célèbre poupée Barbie) annonce un chiffre d'affaires en baisse de près de 14% qui s'explique notamment par la fermeture des magasins de jouets à travers le monde.

23h27 : Les cinq départements des Hauts-de-France sont passés de rouge à orange ce soir, dans la carte de la DGS. A deux jours de l'échéance fatidique du 7 mai, où la couleur du département déterminera le niveau de déconfinement, l'heure est à l'optimisme. "Nous avons bon espoir pour nos patients et le personnel soignant, que les Hauts-de-France passent au vert", veut croire sur franceinfo Patrick Goldstein, chef du pôle de l’urgence et du Samu au CHU de Lille (Nord).

23h26 : Bonsoir, tout d’abord , merci FI pour votre travail journalistique de qualité. Je l’ai déjà écrit mais comme on n’en parle toujours pas....Concernant la reprise de l’école, je m’étonne encore et toujours de l’absence, dans les discours politiques, les réactions des auditeurs, des ATSEM et animateurs professionnels qui gère le périscolaire et l’accueil de loisirs. Et pourtant ce sont les animateurs qui ont gardé dans les écoles les enfants des personnels soignants durant le confinement et qui vont dès le lundi 11 mai au matin être les premiers à accueillir les enfants. Ce seront les ATSEM qui nettoieront les fesses des enfants aux toilettes... on ne parle jamais de ces catégories professionnelles et pourtant ils participent au bon fonctionnement de l’école et sont indispensables.

23h25 : Un mot d'@Axelle qui rappelle qu'on oublie souvent les Atsem, les agents territoriaux spécialisés des écoles maternelles, qui seront sur le pont eux aussi avec les enseignants et les enfants en maternelle. Voilà qui est fait.

23h23 : L'un des grands rendez-vous de la journée de demain va être la présentation par le ministre de la Culture Franck Riester des mesures de soutien au monde de la culture, à l'agonie depuis deux mois. Libération s'en fait l'écho sur sa une (vous aurez reconnu le célèbre tableau "Le Cri" de Munch).

23h20 : L'école, ce n'est pas que l'enseignement des savoirs; c'est aussi les savoir-faire et les savoir-être, l'attention d'adultes hors du cercle familial, etc. Beaucoup d'enfants vont avoir besoin de retrouver une vie sociale hors de la famille, avoir des acitvités autres que celles accessibles à la maison, ont besoin de retrouver une journée structurée, la vie en société hors parents, parler français, être dans un environnement sûr et bienveillant, écouter et s'écouter entre eux... s'ils apprennent les multiplications quelques mois plus tard que leurs grands frères et grandes soeurs, ce n'est vraiment pas très grave. Par contre, il y a tellement de situations où, pour beaucoup de raisons, l'école apporte beaucoup; garder le contact avec cet environnement est essentiel. Cet.te enfant a-t-il des bleus suspects, est-elle très angoissée? Le corps enseignant est aussi souvent en première ligne pour repérer des problèmes d'élocution, de motricité, d'audition ou de vue. Les enfants de familles où la langue quotidienne n'est pas le français risquent de perdre pied s'ils attendent septembre. D'autres n'ont pu suivre les activités proposées à distance, n'ont pas vraiment eu de contacts avec d'autres enfants pendant des semaines... tout cela aussi, ce sont des choses importantes, et les parents ne peuvent pas tout. Ne pensons pas à l'avenir de nos enfants qu'en termes de savoirs dits traditionnels avec l'idée que leur scolarité est compromise à tout jamais... ce n'est pas le seul enjeu (et peut-être pas le plus important :-)

23h20 : On continue le débat (assez apaisé et constructif, je vous en remercie) sur l'école et la réouverture dans des conditions très particulières des établissements scolaires la semaine prochaine;

23h17 : Le taux global d’occupation des prisons est passé sous la barre symbolique des 100% pour la première fois depuis des décennies, sous la pression de l’urgence sanitaire. La contrôleure générale des lieux de privation de liberté, Adeline Hazan, a saisi la ministre de la Justice pour lui demander de prendre des mesures afin de résorber définitivement la surpopulation carcérale en France. Plus de détails par ici.

23h06 : A J-6 avant le retour en classe, les directeurs doivent faire des choix en vue de la rentrée. France 2 a rencontré des directeurs d'établissement anxieux dans l'Ain et le Pas-de-Calais.




(FRANCE 2)

23h01 : La Bourse de New York finit dans le vert ce soir, profitant de l'envolée des prix du pétrole et de la confiance des investisseurs en un redémarrage de l'activité économique aux Etats-Unis. Le Dow Jones gagne 0,56% à la clôture quand le Nasdaq grimpe de 1,13%.

22h50 : À Avrieu, village de l'Aveyron, on vit un confinement un peu plus tranquille que dans les grandes villes. Le recours aux technologies numériques a même permis de favoriser les circuits courts, utiles en temps de confinement. Reportage (bucolique) de France 2.




(FRANCE 2)

22h43 : Nous avons de notre côté très prudemment indiqué que nous étions prêts à remettre nos enfants (MS) à l’école à compter du 25 mai. Idéalement en réalité j’aimerai qu’ils puissent y retourner une fois par semaine, pas plus, juste pour garder un lien et de débriefer de leurs journées en télé école... c’est dur de les impliquer si à distance à cet âge.

22h42 : Papa de 3 enfants j'en ai assez de lire des commentaires négatifs sur la rentrée du 11 mai. Notre ecole nous a envoyé des messages rassurants et c'est avec un certain enthousiasme que nous allons accompagner nos enfants à priori à partir du 14 mai. Il faut de toute façon apprendre à vivre et travailler avec ce virus car les prévisions pour l'automne des spécialistes nous annoncent de nouveaux pics et donc une saisonnalité

22h42 : Bonsoir Pierre. Beaucoup de réaction "anti école" (puisque les autres seraient les pro école). Ma femme et moi sommes indépendants. Soignants libéraux. Nous avons, dans une démarche civique et sans attendre les consignes, fermé notre cabinet. Zéro revenu depuis le début du confinement pour nous. Mais impossible de reprendre si nos enfants retournent pas à l'école. Il est facile pour les enseignants (qui n'ont pas perdu un centime à. Rester chez eux) de crier au scandale. Mais les soignants qui ont pour certains exercé un droit de retrait ont largement été décriés en leur temps. Que chacun fasse son métier....

22h42 : Et bien moi, je suis enseignante et je ne partage pas du tout votre avis concernant cette "garderie". Les enfants ont besoin de retourner à l'école, pour entendre parler d'autre chose que de l'épidémie. Je fais partie de la cellule de crise de mon collège pour organiser la reprise et avec beaucoup de bonne volonté, l'aide de l'association de parents d'élèves, nous allons reprendre l'enseignement. Et les enfants seront contents de s'évader de cet univers d'adultes anxiogène et de se concentrer sur autre chose! Marre de cette propagande anti-école, pessimiste!

22h42 : Contre offensive des pro-école dans les commentaires, qui avancent à leur tour des arguments solides.

22h41 : Le cours du plexiglas n'a pas encore rattrapé celui de l'or, mais c'est l'un des matériaux les plus convoités du moment. France 2 revient sur cette ruée.

(FRANCE 2)

22h39 : @Covid Africa Effectivement, l'Afrique qui représente 17% de la population mondiale ne concentre que 1,1% des cas. Jeune Afrique liste les différentes hypothèses qui pourraient expliquer cette anomalie (le climat, la jeunesse de la population, la faible densité de population, l'expérience des épidémies...). Dans Le Monde, les spécialistes tiennent un discours prudent, affirmant que le continent est loin d'être tiré d'affaire.

22h36 : Bonjour. Peu d’information COVID sur l’Afrique où était prédit une catastrophe! Il semblerait su tout côté fait l’Afrique soit épargnée. Des infos? Une explication à ce phénomène?Merci

22h53 : Et pendant ce temps, Disney chiffre à un plus d'un milliard de dollars l'impact du coronavirus sur ses activités, rapporte le Hollywood Reporter. Chiffre arrêté au premier trimestre, ça risque d'être bien plus au total.

22h30 : Tant qu'on y est, je vous annonce aussi près de 3 000 suppressions d'emplois au sein de la compagnie Virgin Atlantic, spécialisée dans les liaisons transatlantiques vers les Etats-Unis.

22h29 : Selon la chaîne américaine CNBC, Airbnb s'apprête à licencier un quart de ses effectifs, soit près de 2 000 personnes.

22h20 : C'est un dommage collatéral du confinement que je n'avais pas envisagé. Depuis combien de temps n'êtes-vous pas allé faire le plein ? Voilà. Confinement oblige, la consommation en carburants a drastiquement baissé et les garagistes ont moins de clients. France 2 se penche sur un secteur en panne sèche (vous l'avez ?).




(FRANCE 2)

22h18 : La cote d'Emmanuel Macron chute de 6 points en un mois, alors que celle d'Edouard Philippe grimpe de 3 points et dépasse celle du chef de l'Etat en pleine crise sanitaire, selon un sondage Ifop-Fiducial publié dans Paris-Match et par Sud Radio. Le président lâche près de la moitié du gain de 13 points de popularité qu'il avait engrangé le mois dernier.

22h17 : Bonjour FI ! J'ai lu une intervention d'une personne qui trouvait malheureux d'avoir été dissuadée de remettre ses enfants à l'école car, pour elle, l'école n'est pas juste un mode de garde et permet d'apprendre. C'est vrai en temps normal. Là, très concrètement, avec tout ce qu'on doit mettre en place au niveau sanitaire, ce sera de la garderie. Les enseignants ont en réalité beaucoup moins la possibilité de proposer des apprentissages aux élèves que pendant le confinement (même si c'est vrai que, pendant le confinement, toutes les familles ne peuvent pas suivre à distance donc ça pose aussi problème). La socialisation sera aussi très limitée, vu le protocole. Pour les enfants qui peuvent rester chez eux, ils auront beaucoup plus la possibilité de socialiser si les parents s'arrangent avec les parents des copains (ça doit être autorisé en déconfinement, a priori). Le protocole sanitaire est d'ailleurs impossible dans la pratique. Les enseignants qui s'opposent à la réouverture sont, parmi mes collègues, pour la grande majorité, des enseignants qui se sont démenés pendant le confinement (quitte, parfois, à prendre des risques pour eux-mêmes en voulant aider les familles...) et qui ont souvent participé volontairement à l'accueil des enfants des personnels prioritaires pendant le confinement. Ce n'est pas une mauvaise volonté de leur part là, mais une simple conscience de la réalité. Ce sera une garderie, avec des mesures sanitaires potentiellement anxiogènes (à 3 ans, c'est pas forcément facile de vivre sans aucun contact physique et d'être entouré d'adultes avec des masques en permanence), et il n'est pas certain que toutes les mesures sanitaires soient applicables sur le terrain, même si on fera au mieux avec les moyens qu'on a. Si certains parents veulent remettre leurs enfants à l'école (ou n'ont pas le choix...), ils ont le droit de choisir ce mode de garde. Mais c'est bien un mode de garde, et pas un acte qui favorise l'apprentissage ou les relations aux autres (au passage, les groupes classes vont être éclatés dans beaucoup d'écoles, du moins dans les grandes villes). Je crois qu'il est important d'arrêter de faire croire aux parents qu'il y aura beaucoup de pédagogie. C'est la moindre des choses que les parents soient au courant de la réalité, pour que ceux qui ont le choix choisissent en connaissance de cause et pour que ceux qui n'ont pas le choix sachent au moins à quoi s'attendre. Pour préciser, je suis personnel de l'EN mais pas enseignante, et je suis amenée à côtoyer différentes écoles avec un constat similaire partout. Pour rassurer quand même un peu : on fera bien sûr au mieux pour les enfants et on ne les laissera pas tomber !

22h17 : Nouveau témoignage d'enseignant dubitatif quand à la reprise, notamment sur l'intérêt pédagogique de faire revenir les élèves en classe.

22h13 : Cette analyse du Tour à venir par Laurent Jalabert, chez nos camarades de francetv sport, me met l'eau à la bouche !

"L'approche du Tour de France sera complètement différente ! On navigue dans l'inconnu, les coureurs n'ont jamais vécu une situation semblable et avec seulement 5 jours de course, il ne sera pas facile de se calibrer. Ce seront les premières courses auxquelles ils participeront, donc cette Grande Boucle s'annonce comme une 'belle' découverte et je pense que ceux qui auront de la fraîcheur physique et mentale passeront à l'attaque. Ça sera très certainement un Tour pour les opportunistes"

22h12 : @Clara Jazz Selon le premier adjoint à la mairie de Paris, Emmanuel Grégoire, les marchés pourront rouvrir le 12 mai, en tenant compte des gestes barrières. C'est valable pour l'ensemble de l'Hexagone, c'est Edouard Philippe qui l'avait annoncé dans son discours du 28 avril. A priori, je dis bien a priori car les choses changent vite ces temps-ci, ce n'est pas lié à la couleur de votre département sur la carte de la DGS.

22h10 : Bonsoir FI et merci ! Pierre, frère Pierre, je ne vois rien venir ! Même débordé, une petite réponse à ma demande maintes fois renouvelée, question pratique et pécuniaire. Il n'y a pas que le vélo à Paris, si ?! Quid de la réouverture des marchés de plein air parisiens ? Bien à vous.

22h07 : La pandémie de Covid-19 provoquera "sans doute" des "dépassements de coûts" sur le budget des Jeux olympiques de Paris 2024, a reconnu la ministre des Sports Roxana Maracineanu. "Sans doute y aura-t-il des dépassements de coûts mais sachez que tout cela est contrôlé activement par toutes les parties prenantes, toutes les collectivités".

22h04 : Mignonnette affichette : les gestes barrières pour nos petits !

22h03 : Je vous propose une variante de la vidéo rappelant les gestes barrières, avec ce commentaire de @Marie.

22h02 : Qui sont les personnes contaminées par le Covid-19 ? Le profil des malades a-t-il évolué ? A-t-on progressé dans la manière de traiter les patients ? France 2 tente ce soir de répondre à ces trois questions.



(FRANCE 2)

21h57 : Enseignante en maternelle, cela fait plusieurs jours que nous réfléchissons avec mes collègues sur l'organisation concrète de notre retour en classe.Les enfants devant se laver les mains en arrivant à l'école, avant de passer aux toilettes, après être passé aux toilettes, en revenant de récréation et avant de repartir à la maison, et enfin désinfection entre chaque classe, nous devons faire l'emploi du temps des toilettes et nous adapter à cela avant de penser à ce que nous allons enseigner aux enfants.Sans parler des autres problèmes comme l'accueil et les sorties échelonnés, les premiers arrivent à 8h15, les derniers à 9h00 pour éviter de se croiser dans les couloirs ; la pression de la mairie pour prendre le plus d'élèves possible, les récréation chacun dans son coin.C'est une drôle d'école que les enfants vont retrouver la semaine prochaine...

21h56 : Nouveau témoignage d'enseignante déboussolée dans les commentaires.

21h56 : Dans les centres de rétention administrative, des étrangers en situation irrégulière sont en attente d’expulsion alors que les frontières sont fermées. Les mesures barrières n'y sont pas toujours appliquées. La contrôleure des lieux de privation de liberté demande la fermeture de tous les centres. L'oeil du 20h a pu visiter l'un d'eux.




(FRANCE 2)

21h53 : Bonsoir @Bernard, je vais faire court, il en a le droit (sous réserve d'un tas de choses, comme l'accès aux transports en commun si vous n'avez pas de voiture, et pour lesquels le gouvernement envisage de créer des horaires priorisés, ou d'un accord entre votre entreprise et la région pour maintenir le télétravail, ce qui est envisagé en zone très urbaine).

21h51 : Mon employeur nous impose de revenir travailler sur site le 11 mai alors que je suis informaticien et que le télétravail est pratiqué depuis le début du confinement.

21h49 : Les amateurs de bière écraseront une petite larme (houblonnée) en lisant ce qui suit : les Brasseurs de France indiquent qu'au moins 10 millions de litres de bière vont être détruits, parce que non consommés à temps en raison du confinement. Si cela semble peu au regard des 22 millions d'hectolitres produits pour 2020 (à peu de chose près), ils représentent plusieurs millions d'euros de pertes pour des brasseurs parfois fragiles financièrement.

21h46 : Pour information, le Groupe Up a diffusé ce matin une infolettre dans laquelle je lis "À ce jour, des discussions sont toujours en cours entre les pouvoirs publics et les différentes parties prenantes en vue de modifier provisoirement le plafond d’utilisation des titres restaurant." . Je crains que vous ne deviez encore attendre quelques jours et que ce fameux plafond ne soit déplafonné qu'après déconfinement. Cette mesure eût pourtant permis aux salariés télétravailleurs de ne pas encombrer les commerces pour fractionneur leurs achats alimentaires...

21h44 : - Soeur Anne, soeur Anne, ne vois tu pas venir ce décret portant sur l'augmentation du plafond des tickets restos en supermarché qui fait l'objet d'une quinzaine de questions par jour ?

- Rien, je ne vois que le Journal officiel qui rougeoie et le site légifrance qui verdoie.

21h41 : Bonsoir France Info. Merci pour le lourd travail quotidien que vous effectuez.J’ai posé ma question plusieurs fois et je n’ai pas de réponse pour le moment.Savez vous si le déplafonnement des tickets restaurant à hauteur de 95€ dans les hypermarchés est acté?Merci

21h39 : Combien d’enfants reprendront le chemin de l’école, lundi 11 mai ? Combien de professeurs accepteront-ils de les accueillir en respectant toutes les consignes de sécurité ? La réouverture des établissements vire au casse-tête. France 2 résume ce que l'on sait de ce retour en classe.



(FRANCE 2)

21h28 : @Sandrine J'ai longtemps fait la même erreur que vous - même Emmanuel Macron l'a fait dans une allocution - mais les hôtels ne sont techniquement pas obligés de fermer. Ils le font faute de clientèle, mais ce sont les restaurants et les bars (et donc ces parties si elles figurent dans l'enceinte d'un hôtel) qui doivent baisser le rideau par décision du gouvernement.

21h27 : Bonjour On ne parle pas des hôtels à quand l ouverture Merci