Coronavirus : 330 nouveaux décès en 24 heures en France, plus de 25 500 morts au total

La situation continue de s'améliorer dans les services de réanimation, avec 266 patients en moins entre lundi et mardi.

Des radiologues examinent un patient Covid-19, le 5 mai 2020, à l\'hôpital de Valenciennes (Nord).
Des radiologues examinent un patient Covid-19, le 5 mai 2020, à l'hôpital de Valenciennes (Nord). (FRANCOIS LO PRESTI / AFP)
Ce qu'il faut savoir

La France compte 25 531 morts du Covid-19 depuis le début de l'épidémie, mardi 5 mai, a annoncé la direction générale de la santé. C'est 330 de plus que la veille. La situation continue par ailleurs de s'améliorer dans les services de réanimation (266 patients en moins dans ces services), à six jours du début du déconfinement en France. Suivez notre direct. 

Les cinq départements des Hauts-de-France passent à l'orange. La direction générale de la santé a dévoilé, mardi, une nouvelle version de sa carte provisoire du déconfinement. Celle-ci "évolue avec le passage de la région Hauts-de-France à l'orange en raison d'une diminution de la tension hospitalière", explique-t-elle. Au total, il reste 27 départements en rouge (-5) et 24 en orange (+5), tandis que 50 restent en vert. 

 Un Conseil de défense jeudi. Après sa visite dans une école de Poissy (Yvelines), mardi matin, Emmanuel Macron a indiqué que "des décisions seraient prises" jeudi, à l'issue d'un Conseil de défense, sur le plan de déconfinement. 

L'application StopCovid disponible début juin. Après avoir été plusieurs fois repoussé, le dispositif de traçage numérique semble cette fois en bonne voie. Sur BFM Business, mardi matin, le secrétaire d'Etat au Numérique, Cédric O, a annoncé qu'il entrerait en phase de test la semaine prochaine, avant de passer devant les députés le 25 mai et d'être déployé à grande échelle le 2 juin. 

La situation s'aggrave en Russie. La Russie a enregistré, mardi, la plus rapide progression en Europe de la pandémie pour le troisième jour consécutif. Selon les chiffres communiqués par Moscou, 10 102 nouveaux cas ont été détectés en 24 heures, portant le nombre total de contaminations à 155 370. Le bilan officiel des décès attribués au Covid-19 est toutefois de 1 451 morts, avec un taux de mortalité qui semble très faible par rapport à ce qui a été annoncé en Italie, en Espagne ou aux Etats-Unis. 

En Espagne, encore un bilan quotidien inférieur à 200 morts. L'épidémie a fait 185 décès de plus en 24 heures dans le pays, où le bilan quotidien reste inférieur à 200 décès pour la troisième journée consécutive, annonce mardi le ministère de la Santé. Le bilan total s'élève à 25 613 décès pour 219 329 cas.

Retrouvez ici l'intégralité de notre live #CORONAVIRUS

20h14 : @Dijonnais Mes camarades de France 3 Bourgogne-Franche-Comté se sont penchés sur la question, et c'est effectivement au niveau de la réanimation que ça coince. "Avec désormais près de 65 % des capacités initiales de réanimation occupées par des patients Covid-19 ce mardi 5 mai, la Bourgogne Franche-Comté pourrait bientôt passer en jaune. Elle se rapproche également de la "zone verte" fixée sous le seuil des 60 %", écrivent mes confrères.





(FRANCE 3 BOURGOGNE-FRANCHE-COMTE)

20h12 : Bonjour Pierre, merci beaucoup pour votre travail, ainsi qu'à vos collègues.N'y a-t-il pas une erreur de couleur pour la région Bourgogne Franche Comté ? L'ARS indique 135 patients en réanimation pour 200 places (il me semble) à ce jour soit moins de 80% pourtant toujours rouge. Y'a-t-il une latence entre la diminution et le changement de couleur ?

20h14 : Le bilan de l'épidémie de coronavirus aux Etats-Unis a dépassé les 70 000 morts, selon les calculs de l'agence Reuters. Selon un modèle de recherche de l'Université de Washington régulièrement cité par des responsables de la Maison Blanche, le bilan de l'épidémie dépassera 134 000 morts d'ici le 4 août.

20h07 : Il est 20 heures, l'heure d'applaudir les soignants et de féliciter le point sur l'actu d'être à peu près à l'heure. A peu près hein.

• On compte 330 morts de plus dans l'Hexagone lors des 24 dernières heures, ce qui porte le total à plus de 25 500. Côté carte, les Hauts-de-France basculent en orange, seul changement par rapport à hier.

• Au niveau européen, le Royaume-Uni dépasse la barre des 30 000 morts et devient le pays européen le plus touché.

"Est-ce que tu viens pour les vacances ?", chantaient David et Jonathan. Pour Emmanuel Macron, "il est trop tôt" pour dire si les vacances d'été seront possibles.

• Et pendant que nous étions confinés, le mercure a battu des records pour un mois d'avril. Les jours du proverbe "en avril, ne te découvre pas d'un fil" sont comptés.

20h00 : @hum Si on se souvient que c'était 3 000 par jour avant le confinement, on peut peut-être voir plutôt le verre à moitié plein ?

19h59 : 1000 nouvelles admissions par jour, ça fait bcp pour un peuple confiné non?

19h56 : @Guéries ou mortes ? Je ne sais pas, mais vous noterez que le nombre de personnes sorties des services de réanimation est supérieur au nombre de décès du jour, hôpital et Ehpad confondus. Rappelons aussi, ça fait du bien, que 53 000 personnes hospitalisées sont depuis rentrées chez elles.

19h54 : Une question me tarabuste depuis un moment: sur les 266 personnes sorties de réanimation aujourd'hui (ou bien est-ce 266+111?) combien sont mortes et combien sont guéries? Parce que sortir de réa dans un cercueil, c'est pas tout à fait la même chose que de rentrer chez soi.

19h50 : Au niveau des chiffres à l'hôpital, 24 775 personnes s'y trouvent toujours pour une infection au COVID-19. On compte aujourd'hui 987 nouvelles admissions lors des dernières 24 heures.

19h47 : Et voilà celle de la tension hospitalière, comprenez de l'embouteillage des services de réanimation.

19h53 : Voilà les deux cartes qui permettent d'arriver à la carte finale : d'abord, celle de la circulation du virus, mesurée par le taux de personnes atteintes par le coronavirus se présentant aux urgences.

20h54 : La région Hauts-de-France (donc les départements du Nord, du Pas-de-Calais, de la Somme, de l'Aisne et de l'Oise) passe en orange sur la carte du déconfinement, en raison de la baisse de la tension hospitalière.


19h51 : En outre-mer (Guadeloupe, Guyane, La Réunion, Martinique,Mayotte), on relève 89 hospitalisations, dont 20 en réanimation.

20h14 : Voici les dernières informations concernant les patients en réanimation : "6 406 patients sont hospitalisés en réanimation (126% de taux d’occupation par rapport à la capacitéinitiale), dont 3 430 atteints de COVID-19. 111 nouveaux cas graves ont été admis, le solde reste négatif enréanimation, avec 266 malades de COVID-19 en moins" , écrit la direction générale de la santé.

19h56 : Le bilan de l'épidémie de coronavirus dans l'Hexagone vient de tomber : on compte 25 531 décès (330 de plus qu'hier) dont 16 060 dans les hôpitaux et 9 471 dans les Ehpad.

19h38 : Bonsoir Pierre, Comme les pro-école ne se dénoncent pas je veux bien m'y coller. Nous souhaitons que notre fils retourne à l'école même s'il n'est "que" en PS de maternelle. Il n'arrive pas à se concentrer à la maison, n'a pas d'espace pour se défouler (en appartement), fils unique donc aucune interraction avec d'autres enfants. Je ne pense pas qu'il soit plus dangereux pour lui d'aller à l'école maintenant que la semaine du 9 mars avant le confinement. La consolidation des études tend à montrer que les enfants ne sont pas vecteurs et très peu infectés. Ce n'est pas un choix pour notre travail ou pour se décharger mais pour son équilibre, ses apprentissages et son bien être. Cela restera bien sûr conditionné au feu vert du pédiatre et à l'organisation mise en place par son école. Si on nous explique que cela s'apparente à une garderie alors il restera à la maison. Si la maîtresse estime que la poursuite des apprentissages est possible il retournera à l'école mais sans aller à la cantine et sans y faire la sieste.Je crois que chaque situation est différente, pour chaque enfant, chaque école, chaque classe, chaque enseignants. On connait des maîtresses qui veulent reprendre les cours et d'autres non. Des médecins pensent que c'est sans danger (collège des pédiatres tout de même) et d'autres s'opposent à la reprise. Chacun doit agir en conscience entre deux potentielles mauvaises décisions et trouver ce qui lui semble le plus adapté pour ses enfants, sans jugement sur les choix des autres et avec bienvaillance pour tous.Bonne soirée et bon courage à tous

19h38 : Dans les commentaires, justement @Ecole mon amour justifie sa décision de renvoyer son enfant en classe.

19h37 : Vous vous posez plein de questions sur le déconfinement ? C'est normal, et je vois que les commentaires sont toujours aussi actifs :-) On a répondu ici aux 34 questions qui reviennent le plus souvent. Courez-y (et revenez poser votre question si vous n'avez pas trouvé la réponse).

19h35 : La Botte a également enregistré 236 nouveaux décès imputés au Covid-19 en l'espace de 24 heures, contre 195 la veille. Cela porte à 29 315 le nombre de morts liées à l'épidémie de coronavirus depuis le 21 février.

06h55 : Il est presque 7 heures, le moment de faire un petit tour par le kiosque à journaux. Libération titre ce matin sur le déconfinement dans les écoles, une véritable "Zizanie" selon le quotidien.


06h51 : Anne Hidalgo annonce "50 km de voies" supplémentaires réservées aux vélos à Paris. La mairie de Paris va "doubler le nombre de places dans les parkings relais et dans les parcs de stationnement aux portes de Paris", avec "2 000 places réparties dans 30 parcs" qui "seront gratuites pour les titulaires du pass Navigo", a-t-elle également indiqué.


07h43 : D'après les données préliminaires communiquées ce matin par la Fédération nationale des constructeurs, la SMMT (Society of Motors Manufacturers and Traders), il ne s'est immatriculé qu'environ 4 000 voitures en avril dans le pays.

06h37 : Les ventes de véhicules neufs en Grande-Bretagne ont dégringolé le mois dernier de 97% en rythme annuel, à leur plus bas depuis... février 1946 !

06h23 : Le nombre total de personnes contaminées par le coronavirus en Allemagne a donc grimpé à 163 860. L'épidémie a désormais causé 6 831 décès dans le pays

07h43 : Il y a eu en Allemagne 685 cas de contamination supplémentaires et 139 nouveaux décès en l'espace de 24 heures, d'après le bilan rapporté ce matin par l'Institut Robert Koch (RKI) pour les maladies infectieuses.

06h10 : Le vélo enregistre la plus forte hausse, 57% de plus au niveau national. Son taux d'utilisation va passer de 7,7% à un peu plus de 12%, selon l'enquête. Une tendance encore plus marquée dans les grandes villes françaises. La marche et le vélo vont augmenter de 10 points après le 11 mai. Selon cette étude toujours, l'utilisation des transports en commun va elle dégringoler de 63%.

06h08 : Selon une étude commandée par Cyclofix, entreprise de réparation de vélos et trottinettes électriques, presque un tiers des Français (29%) vont opter pour des moyens de transports durables après le 11 mai, date du début du déconfinement. La marche et le vélo seront préférés aux transports en commun, à la voiture ou au deux-roues motorisé, dont l'utilisation baisse de 11%.

07h41 : Comme tous les jours, on commence par un premier point sur l'actualité de la matinée.

  • Plus d'un quart de million de personnes ont succombé au nouveau coronavirus depuis son apparition en décembre en Chine, selon un bilan établi par l'AFP. Le reflux apparent de la pandémie incite de plus en plus de pays, en particulier en Europe, à alléger les restrictions imposées aux populations.
  • Emmanuel Macron se rend aujourd'hui dans une école des Yvelines pour tenter de lever les inquiétudes des maires en charge de préparer la périlleuse rentrée du 11 mai.
  • Le chômage partiel restera pris en charge "à taux plein" après le 1er juin dans certains secteurs comme l'hôtellerie et la restauration, tandis que les autres entreprises devront contribuer aux salaires dans des "proportions raisonnables", a indiqué lundi la ministre du Travail, Muriel Pénicaud.
  • Le président vénézuélien Nicolas Maduro a déclaré dans la nuit que les autorités avaient capturé 13 "terroristes", dont deux ressortissants américains qu'il a qualifiés de mercenaires, pour leur implication présumée dans une tentative ratée d'incursion armée destinée selon lui à le chasser du pouvoir.