Déconfinement : Edouard Philippe reporte le débat sur l'application StopCovid "compte tenu des incertitudes"

Le Premier ministre a annoncé, mardi, que cet outil de traçage numérique fera l'objet d'un débat spécifique à l'Assemblée nationale.

A Paris, pendant le confinement lié à l\'épidémie de coronavirus, le 12 avril 2020.
A Paris, pendant le confinement lié à l'épidémie de coronavirus, le 12 avril 2020. (THOMAS MOREL-FORT / HANS LUCAS)

L'application StopCovid reste en mode "pause". Devant les députés, à qui il présentait le plan de déconfinement de la France, mardi 28 avril, le Premier ministre a indiqué que le gouvernement reportait à plus tard le débat et le vote sur le projet sensible du traçage des données mobiles. Cela se fera lorsque l'application "fonctionnera et avant sa mise en œuvre", a dit le Premier ministre pour expliquer cette décision.

>> Suivez la présentation du plan de déconfinement dans notre direct

Les questions de libertés publiques "me paraissent fondées. Elles doivent être posées. Elles doivent être débattues", a souligné le chef du gouvernement devant l'Assemblée nationale, au sujet de cette application qui doit permettre de freiner la propagation du coronavirus en France... mais qui suscite des critiques jusqu'au sein de la majorité.

Pour l'heure, compte tenu des incertitudes sur cette application, je serais bien en peine de vous dire si elle marche, et comment elle fonctionnera précisément. Il me semble donc que ce débat est prématuré.Edouard Philippedevant les députés

"Mais je confirme mon engagement : lorsque l'application en cours de développement fonctionnera et avant sa mise en oeuvre, nous organiserons un débat spécifique, suivi d'un vote spécifique", a-t-il assuré. Inspiré d'outils déployés dans des pays comme Singapour, ce dispositif de traçage numérique doit permettre d'alerter les personnes qui ont été en contact avec des malades du coronavirus.