Covid-19 : "S'il faut fermer les écoles", le professeur Cohen préconise "d'allonger, anticiper ou rallonger les vacances scolaires"

Et il faut le faire dans le cadre d'un confinement "strict", sinon les parents ne pourront pas garder les enfants qui iront "dans les cages d'escalier, les uns chez les autres, dans les squares et vous n'allez pas diminuer la contagion", explique le pédiatre.

Article rédigé par
Radio France
Publié
Temps de lecture : 2 min.
Le Pr Robert Cohen (FRANCEINFO)

La France est le pays qui a le moins fermé ses écoles depuis le début de la pandémie de Covid-19. Les derniers chiffres montrent qu'il y a une nette hausse des contaminations ces derniers jours. S'il faut fermer les écoles, "cela doit être fait autour des vacances scolaires", a préconisé jeudi 25 mars sur franceinfo le professeur Robert Cohen, pédiatre infectiologue à l'hôpital intercommunal de Créteil et président du conseil national de la pédiatrie, faisant écho à la proposition de Valérie Pécresse, la présidente de la région Île-de-France d'avancer les vacances de Pâques de 15 jours.

>> Suivez notre direct sur l'épidémie de Covid-19.

franceinfo : Est-ce une bonne chose de laisser les écoles ouvertes ?

Robert Cohen : On a eu raison de garder les écoles ouvertes, mais on ne peut pas complètement imaginer qu'il est impossible de fermer des écoles. Toutes les données que nous avons montrent que ça ne flambe pas plus vite dans les écoles qu'ailleurs. Cela augmente dans les écoles parce que cela augmente dans la société. Les enfants, du fait des nouveaux variants, sont plus contagieux. Ils restent moins contagieux que les adultes au même moment. Cette histoire de fermeture des écoles qu'on nous rabâche, si on avait suivi, rendez-vous compte du drame que cela aurait été, du coût que cela a de fermer les écoles, je parle du coût pour les parents, du coût sanitaire, du coût éducatif.

Certains proposent d'étaler les vacances de Pâques. Est-ce une bonne chose ?

[La fermeture] de l'école c'est la dernière mesure à prendre, mais dans le cas d'un confinement strict l'école fait partie du confinement strict.

"S'il faut fermer les écoles, cela veut dire qu'il faut tout fermer sauf les commerces essentiels alimentaires et autres."

Pr Robert Cohen, pédiatre infectiologue et président du conseil national de la pédiatrie

à franceinfo

Si un confinement est décidé, à l'évidence, il faut profiter des vacances scolaires. Quel est le meilleur moment pour confiner ? C'est probablement allonger, anticiper ou rallonger les vacances scolaires parce que pendant 15 jours les parents ont prévu des modes de garde qui permettent de mieux s'occuper des enfants. Il ne faut pas que ce soit trop long, mais si cet allongement est fait il faut que ce soit strict. Je parle dans le cas d'un confinement. Si on ne le fait pas et qu'on n'est pas confiné où vont aller les enfants ? Vous allez les retrouver dans les cages d'escalier, les uns chez les autres, dans les squares et vous n'allez pas diminuer la contagion. Donc, allonger les vacances dans le cadre d'un confinement strict. Si cela doit être fait c'est autour des vacances scolaires pour limiter l'impact pour les enfants.

Faut-il durcir le protocole dans les cantines ?

Les protocoles sont assez durs. Le problème c'est qu'ils ne sont pas suivis de façon homogène partout parce qu'en fonction des contextes c'est plus ou moins difficile à appliquer. Dans certains endroits, ils ne sont pas ensemble, ou seulement la classe, dans d'autres ils font la queue. Donc ce n'est pas tellement le protocole qu'il faut changer.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.