Royaume-Uni : Paris juge "discriminatoire" le maintien de la quarantaine pour les arrivées de France

Les voyageurs complètement vaccinés contre le Covid-19 dans l'Union européenne et aux Etats-Unis seront à partir de lundi exemptés de quarantaine au Royaume-Uni. Une mesure d'ouverture qui ne concerne pas les Français.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Le secrétaire d'État aux Affaires européennes Clément Beaune arrivant à l'Elysée, le 5 juillet 2021. (XOSE BOUZAS / HANS LUCAS / AFP)

"C'est excessif et incompréhensible". Le secrétaire d'Etat aux Affaires européennes, Clément Beaune, n'a pas caché son agacement jeudi 29 juillet sur LCI. Il pointe du doigt et regrette le maintien d'une quarantaine au Royaume-Uni pour les voyageurs vaccinés contre le Covid-19 arrivant de France, alors que les autres ressortissants de l'UE et des Etats-Unis pourront y rentrer.

>> Vaccination, quatrième vague, loi sanitaire… Les dernières infos sur le Covid-19 sont dans notre direct

Seule condition : montrer un test PCR négatif deux jours après l'arrivée. "Ce n'est pas fondé scientifiquement", a ajouté le secrétaire d'Etat. "C'est une décision discriminatoire à l'égard des Français puisque tous les Européens, même des pays qui ont des situations sanitaires plus difficiles que la nôtre au titre du variant Delta ou autre ne sont plus concernés par cette quarantaine", a-t-il ajouté.

Londres a exclu la France "au nom du variant Beta, le fameux variant sud-africain, qui représente moins de 5% des cas en France" et qui concerne surtout des territoires d'outre-mer, comme La Réunion, a déploré Clément Beaune. 

Les Européens toujours interdits de séjour aux Etats-Unis

Le secrétaire d'Etat français a aussi regretté que les frontières des Etats-Unis restent fermées aux voyageurs en provenance de l'UE alors que les touristes américains sont de nouveau admis en Europe. "On aurait dû, au niveau européen, garder dans notre manche l'atout de cette réciprocité pour mieux négocier avec les Américains. L'Europe globalement aurait dû mener une négociation peut-être un peu plus dure", a-t-il dit.

Tandis que les pays de l'UE ont décidé de rouvrir leurs propres frontières aux Américains, à condition qu'ils soient vaccinés contre le Covid-19 ou présentent un test négatif, les voyageurs en provenance de l'espace Schengen, du Royaume-Uni et d'Irlande ne peuvent eux plus entrer aux Etats-Unis depuis mars 2020.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Covid-19

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.