Covid-19 : l'Angleterre et l'Ecosse exemptent de quarantaine les voyageurs vaccinés dans l'UE et aux Etats-Unis, sauf les Français

Un test PCR restera toutefois obligatoire deux jours après l'arrivée.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Des voyageurs arrivent à l'aéroport de Heathrow à Londres (Royaume-Uni), le 3 juin 2021. (DANIEL LEAL-OLIVAS / AFP)

Les voyageurs complètement vaccinés contre le Covid-19 dans l'Union européenne et aux Etats-Unis seront désormais exemptés de quarantaine en Angleterre et en Ecosse. Cette mesure, pour laquelle militait ardemment le secteur touristique, entrera en vigueur à partir de lundi à 4 heures (6 heures à Paris), a précisé le ministère des Transports (lien en anglais) mercredi 28 juillet, suivi quelques heures plus tard par son équivalent local écossais. Un test PCR restera obligatoire deux jours après l'arrivée. "Nous aidons les gens vivant aux Etats-Unis et dans les pays européens à retrouver leur famille et leurs amis au Royaume-Uni", a souligné le ministre Grant Shapps sur Twitter (lien en anglais).

Pour les pays classés "orange", soit la grande majorité des destinations touristiques, dont l'UE et les Etats-Unis, le Royaume-Uni imposait jusqu'à présent une quarantaine entre cinq et dix jours aux voyageurs et de coûteux tests. Il avait déjà exempté de quarantaine les voyageurs vaccinés par le service de santé britannique, mais pas ceux vaccinés à l'étranger, au grand désespoir des expatriés britanniques dans ces pays pour qui tout retour à la maison est très difficile. Désormais, l'Angleterre et l'Ecosse appliqueront donc la même mesure aux personnes vaccinées dans l'Union européenne ou aux Etats-Unis, pour les arrivées de tous les pays de la liste "orange".

Cela ne s'appliquera toutefois pas aux arrivées de France, a annoncé le gouvernement britannique, en raison de la présence du variant Beta. "Des règles distinctes vont continuer de s'appliquer pour les arrivées de France", a précisé le ministère. 

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Covid-19

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.