Cet article date de plus de deux ans.

Covid-19 : "On va passer d'écoles ouvertes sans élèves à des écoles ouvertes avec des élèves contaminés", alerte un épidémiologiste

"On n'a jamais cherché à sécuriser vraiment les écoles", dénonce Mahmoud Zureik qui indique que "73 enfants entre 0 et 9 ans", étaient "en réanimation" lundi.

Article rédigé par franceinfo
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min
Un test salivaire de dépistage du Covid réalisé dans une école près de Limoges, le 3 mars 2021 (illustration). (NOLWENN QUIOC / RADIO FRANCE)

Avec le nouveau protocole sanitaire à l'école, "on va passer d'écoles ouvertes mais sans élèves, à des écoles ouvertes avec des élèves contaminés", alerte mardi 11 janvier sur franceinfo Mahmoud Zureik, professeur en épidémiologie et santé publique à l'Université de Versailles-Saint-Quentin-en-Yvelines. Le Premier ministre Jean Castex a assoupli lundi le protocole en place dans les écoles depuis la rentrée de janvier, face aux difficultés du personnel et des parents.

Désormais, plus d'obligation de test antigénique ou PCR si un enfant est cas contact : trois autotests suffiront et ils seront gratuits, grâce à une attestation délivrée par l'école. Une nouvelle procédure qui risque aussi de créer "des disparités très importantes", estime Mahmoud Zureik, dont le bureau professionnel donne sur une école élémentaire dans une zone défavorisée.

"Je me demande quelle est la proportion des parents qui vont télécharger le document pour chercher les autotests, combien vont aller chercher les autotests, combien vont les réaliser, et bien les réaliser, sans que l'on ait expliqué à quel point c'est important."

Mahmoud Zureik, professeur en épidémiologie et santé publique

à franceinfo

"On va ajouter à l'inégalité scolaire et sociale, l'inégalité sanitaire", alerte le professeur en épidémiologie. "Il y aura plus de contaminations dans ces zones-là." Pour Mahmoud Zureik, "on n'a jamais cherché à sécuriser vraiment les écoles." Même si les formes graves restent moins fréquentes chez les enfants, lundi "il y avait 73 enfants entre 0 et 9 ans en réanimation et plus de 300 en hospitalisation" en France, pointe Mahmoud Zureik.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.