Covid-19 : les décès liés à la maladie ont chuté de 95% depuis janvier, annonce l'Organisation mondiale de la santé

Toutefois, le chef de l'OMS a précisé mercredi que le virus circule toujours et qu'une infection sur dix se traduit par un "Covid long".
Article rédigé par franceinfo avec AFP
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 1 min
Le chef de l'Organisation mondiale de la santé, Tedros Adhanom Ghebreyesus, à Génève (Suisse), le 6 avril 2023. (FABRICE COFFRINI / AFP)

C'est une donnée encourageante. Le nombre de décès causés par le Covid-19 a chuté de 95% depuis le début de l'année, a annoncé, mercredi 27 avril, l'Organisation mondiale de la santé (OMS). Elle précise toutefois que le virus n'est pas près de disparaitre. "Plusieurs pays constatent un regain et, au cours des quatre dernières semaines, 14 000 personnes ont succombé à cette maladie", a déploré son directeur général, Tedros Adhanom Ghebreyesus.

> > Covid long : après trois ans de pandémie, la recherche n'a pas percé tous les mystères de ces symptômes prolongés

Selon lui, comme le montre l'émergence du variant XBB.1.16, "le virus continue de muter". Il est "toujours capable de provoquer de nouvelles vagues de contaminations et de décès".

Des variants qui inquiètent

L'OMS invite les pays à apprendre à gérer ses conséquences hors des situations d'urgence, comme les effets ressentis par certaines personnes ayant contracté un Covid long, ce qui concerne ailleurs précisé qu'un malade sur dix. Des centaines de millions de personnes pourraient nécessiter des soins de longue durée, estime l'agence onusienne. 

Maria Van Kerkhove, qui dirige la lutte contre le Covid-19 au sein de l'OMS, a ajouté que le variant XBB et ses sous-variants étaient désormais dominants au niveau mondial. Ils sont en mesure d'esquiver les protections immunitaires, ce qui signifie que des personnes vaccinées ou déjà infectées sont susceptibles de contracter de nouveau la maladie.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.