Covid-19 : l’art urbain pour rendre hommage "aux premiers de corvée"

Artiste majeur de l’art urbain, Christian Guémy, alias C215, est invité dans le 23h de franceinfo mercredi 10 juin.

franceinfo

Auteur d’une fresque en hommage à Aïcha Issadounène, cette caissière de Seine-Saint-Denis décédée du Covid-19 à l’âge de 52 ans, l'artiste de rue Christian Guémy, alias C215, revient sur franceinfo mercredi 10 juin sur son geste engagé. "J’étais chez moi, comme tout le monde, confortablement installé et je me suis rendu compte de la panique de tout le personnel des hypermarchés dans lesquels je m’approvisionnais. Ils étaient très, très mal. Les masques sont arrivés après", explique l’artiste.

"Chaque époque porte ses héros"

Et d’ajouter : "Par culpabilité, j’ai décidé de faire quelque chose. J’ai d’abord décidé de peindre des amoureux masqués pour collecter de l’argent pour les hôpitaux. Et quand j’ai appris le décès d’Aïcha, parce que c’était quelqu’un d’extraordinaire, je me suis engagé à faire son portrait. Les artistes sont là pour donner une mémoire à ce qui se passe et pour donner à nos époques des héros. Et chaque époque porte ses héros. La succession des oeuvres d’art est là pour témoigner des époques qui se succèdent. Chaque oeuvre est un témoignage qui nous éclaire sur une période."

Le JT
Les autres sujets du JT
Un passant devant la fresque dévoilée d\'Aïcha Issadounène par C215 à Saint-Ouen.
Un passant devant la fresque dévoilée d'Aïcha Issadounène par C215 à Saint-Ouen. (VICTOR VASSEUR / FRANCE-INFO)