Covid-19 : la situation s'aggrave en Polynésie

Publié
Durée de la vidéo : 2 min.
Covid-19 : la situation s'aggrave en Polynésie
Franceinfo
Article rédigé par
A. Chopin, Images AFP et Polynésie la 1ère, L. Dubois - franceinfo
France Télévisions

Les écoles sont toujours fermées en Polynésie française, dimanche 29 août, en raison de l'aggravation de la situation sanitaire. Le centre hospitalier de Polynésie a lancé un appel à l'aide à Emmanuel Macron.

À Papeete, sur l’île de Tahiti (Polynésie française), un hôpital est au bord de la rupture face à l'aggravation de la situation sanitaire liée au Covid-19. Les admissions à des stades critiques de la maladie explosent et le personnel fait tout ce qu'il peut pour tenter d'y faire face, avec 24 lits supplémentaires tout juste installés dans la nef de l'hôpital. Submergée par le variant Delta, la Polynésie subit une vague épidémique sans précédent. Le taux d'incidence atteint plus de 3 000 cas pour 100 000 habitants et le nombre de décès chaque jour y est 36 fois plus important que dans le reste de la France.

Un confinement strict jusqu'au 6 septembre

Les médecins lancent un appel à l'aide en demandant des renforts en ressources humaines, notamment car certaines îles ne comptent aucun médecin et le taux de vaccination est longtemps resté très bas. Un Polynésien sur trois seulement est complètement vacciné, mais la campagne s'accélère et des vaccinodromes mobiles se déplacent au plus près des habitants. Dans le même temps, les principales îles sont soumises à un confinement strict jusqu'au 6 septembre au moins, impliquant également la fermeture des écoles.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.