Covid-19 : l'évolution du PIB au dernier trimestre risque d'être négative, annonce le ministre de l'Economie

Cette rechute probable de l'économie française "n'est pas une surprise", a indiqué vendredi sur Europe 1 Bruno Le Maire. L'éventualité a été intégrée dans la prévision gouvernementale de contraction du produit intérieur brut de 10% pour 2020.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Le ministre de l'Economie et des Finances, Bruno Le Maire, le 19 octobre 2020,au palais de l'Elysée.  (XOS? BOUZAS / HANS LUCAS / AFP)

Une conséquence de la deuxième vague de l'épidémie de Covid-19, et du couvre-feu instauré dans 54 départements. L'évolution du produit intérieur brut (PIB) français risque d'être négative au dernier trimestre, a prévenu le ministre de l'Economie et des Finances, Bruno Le Maire, vendredi 23 octobre sur Europe 1.

"De la même manière qu'au quatrième trimestre nous risquons d'avoir un chiffre de croissance négatif, je vous dis qu'il y aura un fort rebond de l'économie française en 2021 et que nous pourrons retrouver en 2022 notre chiffre de développement économique de 2019", a détaillé Bruno le Maire.

"Nous savions que l'épidémie pouvait repartir"

Cette rechute probable de l'économie française "n'est pas une surprise", a ajouté le ministre. L'éventualité a été intégrée dans la prévision gouvernementale de contraction du PIB de 10% pour 2020. "Nous savions que l'épidémie pouvait repartir et (...) il y a beaucoup d'incertitudes internationales", a précisé Bruno Le Maire. 

Jeudi, le Premier ministre, Jean Castex, a annoncé un élargissement des mesures de couvre-feu "à 38 nouveaux départements et à la Polynésie". Au total, "ce sont 54 départements qui seront soumis à couvre-feu, soit 46 millions de citoyens", a précisé le chef du gouvernement. 

Jean Castex a aussi indiqué que les mesures de soutien économique pour les métropoles déjà sous couvre-feu (fonds de solidarité, exonérations de cotisations et chômage partiel) seraient étendues à tous les territoires concernés. Le coût total des mesures de couvre-feu devrait s'élever à plus de deux milliards d'euros pour les finances publiques, a prévenu Bruno Le Maire vendredi.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.