Carte Covid-19 : découvrez quels sont les 54 départements concernés par le couvre-feu

Le couvre-feu, qui concernait huit départements et huit métropoles, est étendu à partir de samedi. Voici la nouvelle carte des départements concernés.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.

Extension du couvre-feu. C'est la principale annonce faite, jeudi 22 octobre, par Jean Castex, lors d'une conférence de presse. Pour lutter contre la deuxième vague de l'épidémie de Covid-19, le gouvernement a décidé d'imposer le couvre-feu à 54 départements et à la Polynésie française. Ces mesures ne concernaient jusque-là que les huit départements d'Ile-de-France, ainsi que huit métropoles. 

>> DIRECT. Covid-19 : suivez les annonces du gouvernement et les réactions qu'elles provoquent

Au total, 46 millions de personnes se retrouvent ainsi astreintes à un confinement nocturne, entre 21 heures et 6 heures. La mesure entre en vigueur à minuit, dans la nuit du vendredi 23 au samedi 24 octobre, pour une durée de six semaines. Voici la carte des départements concernés par ces mesures.

Les 54 départements concernés par le couvre-feu sont l'Ain, les Hautes-Alpes, les Alpes-Maritimes, l'Ardèche, les Ardennes, l'Ariège, l'Aube, l'Aveyron, les Bouches-du-Rhône, le Calvados, la Haute-Corse, la Corse-du-Sud, la Côte-d'Or, la Drôme, le Gard, la Haute-Garonne, l'Hérault, l'Ille-et-Vilaine, l'Indre-et-Loire, l'Isère, le Jura, la Loire, la Haute-Loire, le Loiret, la Lozère, le Maine-et-Loire, la Marne, la Meurthe-et-Moselle, le Nord, l'Oise, le Pas-de-Calais, le Puy-de-Dôme, les Pyrénées-Atlantiques, les Hautes-Pyrénées, les Pyrénées-Orientales, le Bas-Rhin, le Rhône, la Saône-et-Loire, la Savoie, la Haute-Savoie, Paris, la Seine-Maritime, la Seine-et-Marne, les Yvelines, le Tarn, le Tarn-et-Garonne, le Var, le Vaucluse, la Haute-Vienne, l'Essonne, les Hauts-de-Seine, la Seine-Saint-Denis, le Val-de-Marne, le Val-d'Oise. S'ajoute à cette liste la Polynésie française.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.