Covid-19 : les Etats-Unis accordent une autorisation permanente au remdesivir pour les malades hospitalisés

Son fabricant Gilead a annoncé avoir reçu l'autorisation pour le médicament, sous la marque Veklury, soulignant que c'était le seul traitement spécifique contre le Covid-19 ainsi autorisé après une procédure de vérification plus rigoureuse et définitive.

L\'antiviral remdesivir fabriqué par Gilead, photographié au Centre médical universitaire de Hambourg-Eppendorf, en Allemagne, le 8 avril 2020.
L'antiviral remdesivir fabriqué par Gilead, photographié au Centre médical universitaire de Hambourg-Eppendorf, en Allemagne, le 8 avril 2020. (POOL NEW / REUTERS)
Ce qu'il faut savoir

L'Agence américaine des médicaments a accordé, jeudi 22 octobre, une autorisation permanente au médicament antiviral remdesivir pour les malades hospitalisés du Covid-19, confirmant l'autorisation conditionnelle accordée en mai, selon son fabricant Gilead.

Ce dernier a annoncé avoir reçu l'autorisation pour le médicament, sous la marque Veklury, soulignant que c'était le seul traitement spécifique contre le Covid-19 ainsi autorisé après une procédure de vérification plus rigoureuse et définitive. L'Europe et d'autres pays ont également autorisé temporairement le remdesivir depuis le printemps.

 Un nouveau record de contaminations. La France a enregistré pour la première fois plus de 40 000 contaminations au Covid-19 en 24 heures et se rapproche du seuil symbolique du million de cas détectés, selon Santé publique France, jeudi. 

Au total, 54 départements et la Polynésie sous couvre-feu à partir de samedi à 0 heure. Le chef du gouvernement a annoncé que 38 nouveaux départements ainsi que la Polynésie allaient être placés en alerte maximale et donc sous couvre-feu entre 21 heures et 6 heures pour endiguer l'épidémie en France, dès samedi à 0 heure. Au total, 54 départements sont concernés : l'Ain, les Hautes-Alpes, les Alpes-Maritimes, l'Ardèche, les Ardennes, l'Ariège, l'Aube, l'Aveyron, les Bouches-du-Rhône, le Calvados, la Haute-Corse, la Corse-du-Sud, la Côte-d'Or, la Drôme, le Gard, la Haute-Garonne, l'Hérault, l'Ille-et-Vilaine, l'Indre-et-Loire, l'Isère, le Jura, la Loire, la Haute-Loire, le Loiret, la Lozère, le Maine-et-Loire, la Marne, la Meurthe-et-Moselle, le Nord, l'Oise, le Pas-de-Calais, le Puy-de-Dôme, les Pyrénées-Atlantiques, les Hautes-Pyrénées, les Pyrénées-Orientales, le Bas-Rhin, le Rhône, la Saône-et-Loire, la Savoie, la Haute-Savoie, Paris, la Seine-Maritime, la Seine-et-Marne, les Yvelines, le Tarn, le Tarn-et-Garonne, le Var, le Vaucluse, la Haute-Vienne, l'Essonne, les Hauts-de-Seine, la Seine-Saint-Denis, le Val-de-Marne, le Val-d'Oise. S'y ajoute la Polynésie.

 Un soutien économique renforcé. Les acteurs du spectacle vivant et du cinéma vont recevoir respectivement 85 millions et 30 millions d'euros d'aides supplémentaires pour traverser la crise sanitaire, a annoncé la ministre de la Culture, Roselyne Bachelot, lors de la conférence de presse. Par ailleurs, les mesures de soutien économique "seront étendues à l'ensemble des départements basculant sous régime du couvre-feu", a annoncé le Premier ministre. Il a notamment cité le fonds de solidarité, les exonérations de cotisations sociales et le prolongement de prêts garantis par l'Etat.

Un couvre-feu plutôt bien respecté. Les forces de l'ordre ont effectué depuis samedi dernier "32 033 contrôles et prononcé 4 777 verbalisations pour non respect du couvre-feu", a rapporté Jean Castex lors de sa conférence de presse sur l'épidémie.

Une nouvelle version de StopCovid. La mise à jour de l'application pour endiguer l'épidémie de Covid-19 est désormais disponible. Cédric O, le secrétaire d'Etat à la Transition numérique, a dévoilé les grandes lignes de TousAntiCovid lors de la conférence de presse du gouvernement. Celle-ci est d'ailleurs perturbée, jeudi soir, en raison d'un trop grand nombre de téléchargements.

Retrouvez ici l'intégralité de notre live #COVID_19

00h01 : On termine ce direct avec le point sur l'actualité.

Plus de 40 000 nouveaux cas ont été enregistrés en 24 heures sur le territoire, annonce Santé publique France. C'est un record. On approche du million de cas recensés depuis le début de l'épidémie.


• Couvre-feu étendu, nouvelle application TousAntiCovid, aides à la culture... Voici ce qu'il faut retenir de la conférence de presse du gouvernement.

Découvrez la carte indiquant quels sont les 54 départements concernés par le couvre-feu.


A peine une semaine avant l'attentat de Conflans-Sainte-Honorine (Yvelines), le compte Twitter de l'assassin de Samuel Paty avait pourtant été signalé aux services antiterroristes. Selon les informations de franceinfo, Abdoullakh Anzorov a en effet posté, le 10 octobre, un message sur son compte Twitter, immédiatement identifié comme contrevenant à la loi et transmis à la plateforme du ministère de l'Intérieur Pharos.


L'islamologue Tariq Ramadan, déjà poursuivi pour viols sur quatre femmes, a été mis en examen, cette fois pour des faits de viols qui remonteraient à 2013-2014, dénoncés par l'une de ses premières accusatrices, Mounia Rabbouj.

Ce direct reprendra à 6 heures du matin.

23h58 : "Parce que c'est bien beau d'entendre des millions [d'euros]. Mais quand cet argent arrive sur nos comptes ? C'est ça le problème. Moi, j'ai des théâtres aujourd'hui dans mon association qui sont au bord du gouffre."

Loïc Bonnet, le président de l’association des théâtres privés en région, a assuré sur franceinfo, que les annonces faites par la ministre de la Culture, Roselyne Bachelot ne sont pas suffisantes. "On ne retrouvera jamais ce qu'on a déjà perdu pendant le confinement et ce qu'on va perdre là avec toutes ces nouvelles mesures de couvre-feu", a-t-il lancé.

23h09 : L'Agence américaine des médicaments (FDA) a accordé une autorisation pleine au médicament antiviral remdesivir pour les malades hospitalisés du Covid-19. L'Agence confirme l'autorisation conditionnelle accordée en mai, selon son fabricant Gilead. Le médicament était l'un des premiers à avoir démontré une relative efficacité dans des essais rigoureux pour écourter de plusieurs jours le temps de rétablissement des patients hospitalisés, mais son efficacité contre la mortalité n'a pas été prouvée.

22h40 : A 88 ans, Georgette Diogo vient de rentrer chez elle après six mois à lutter contre le virus. Cette grand-mère et arrière-grand-mère témoigne pour France 3 Occitanie. Elle raconte son calvaire qui a débuté en mars dernier : "On m'a intubée et à partir de là, je ne savais plus rien. Ce sont mes filles qui m'ont dit : tu as été endormie, mise dans le coma pendant cinq semaines".

22h21 : L'instauration du couvre-feu dans 38 nouveaux départements était attendue. Notamment dans les Ardennes. "On n'est pas surpris, a réagi sur franceinfo Noël Bourgeois, président divers droite du Conseil départemental des Ardennes, Il me semble que c'est une mesure nécessaire pour protéger nos concitoyens, on doit préserver leur santé. C'est aussi une mesure nécessaire pour préserver notre système de santé", a-t-il ajouté. "Ces mesures, je les partage, elles sont nécessaires", a-t-il assuré.

22h15 : Voici les contenus qui retiennent le plus votre attention sur le site.

• Notre carte indiquant les 54 départements concernés par le couvre-feu.

Notre direct sur la situation sanitaire et l'épidémie.

Cet article sur la députée La France Insoumise Clémentine Autain, invitée de franceinfo. Elle s'est insurgée sur le plateau : "Mais qu'est-ce que c'est que ce pays qui a perdu la tête ?", a déclaré la parlementaire.

21h51 : La prochaine draft de la NBA, prévue le 18 novembre, se déroulera par visioconférence en raison de la crise sanitaire, a annoncé la Ligue nord-américaine. Le commissaire de la NBA Adam Silver et son adjoint Mark Tatum se rendront dans les studios de la chaîne ESPN, dans le Connecticut, afin d'annoncer les sélections des joueurs pour les premier et deuxième tours.

21h41 : L'arrivée de la 6e étape du Tour d'Espagne au col du Tourmalet, prévue dimanche, est annulée en raison des décisions du gouvernement français en lien avec la pandémie de coronavirus, a annoncé l'organisation de la Vuelta. Les coureurs ne traverseront donc pas les Pyrénées-Atlantiques et les Hautes-Pyrénées, car ils font partie des 38 nouveaux départements où le couvre-feu va être étendu vendredi soir.

20h25 : "On avait eu le sentiment d'être un peu oubliés avant l'allocution du président Macron, d'où un sentiment d'injustice. J'ai le sentiment que le Premier ministre et le ministre de la Culture ont remis les choses dans l'ordre en faisant un peu de concertation et un peu de psychologie vis-à-vis d'un secteur encore très rudement touché."

Avec les aides annoncées lors de la conférence de presse, le théâtre va donc pouvoir poursuivre son activité "à condition que le couvre-feu ne soit pas trop avancé. Ce qu'on peut envisager de faire en jouant à 19 heures avec un couvre-feu à 21 heures serait tout à fait impossible si le couvre-feu était ramené à 18 heures ou 19 heures, ça serait vraiment signe de fermeture pour nous", a affirmé Bertrand Thamin sur franceinfo.

20h19 : On peut donc dresser la liste des villes de plus de 10 000 habitants les plus touchées. Ainsi, le taux d'incidence le plus élevé est relevé dans la banlieue de Saint-Etienne, au Chambon-Feugerolles (Loire), suivi par Roubaix (Nord) et Briançon (Hautes-Alpes).



(FRANCEINFO)

20h19 : Les chiffres du taux d'incidence (le nombre de personnes contaminées sur une semaine pour 100 000 habitants) par commune ont été publiés par l'agence Santé publique France. Les données mises en ligne sur le portail de données sanitaires Geodes, de Santé publique France, permettent donc de dessiner une carte de France de l'épidémie. Que voici. Vous pouvez rechercher une commune et connaître son taux d'incidence à la date du 18 octobre dans cet article.



(FRANCEINFO)

20h07 : La situation sanitaire continue de se dégrader en France avec 41 622 nouveaux cas de Covid-19 enregistrés en 24 heures, soit 15 000 de plus que la veille, selon les chiffres publiés par Santé publique France. C'est un nouveau record, on s'approche du million de cas depuis le début de l'épidémie (999 043 cas). Par ailleurs, la France a enregistré 165 nouveaux décès liés au Covid-19, dans les dernières 24 heures, selon l'agence sanitaire. Le virus a désormais fait 34 210 morts dans le pays.

23h11 : Il est l'heure de faire le point sur l'actualité.

Plus de 40 000 nouveaux cas ont été enregistrés en 24 heures sur le territoire, annonce Santé publique France. C'est un record. Suivez notre direct.

Découvrez la carte indiquant quels sont les 54 départements concernés par le couvre-feu.

Un adolescent de 12 ans a fait le tour des médias après son témoignage "empli de clairvoyance et étonnant de maturité", écrit franceinfo. Problème : à aucun moment les représentants légaux du garçon, placé auprès de l'aide sociale à l'enfance, n'ont donné l'autorisation aux médias de diffuser son image. Pourquoi ? Comment ? On vous explique tout dans cet article.

• Ce soir, "Envoyé spécial" vous propose une enquête sur les agissements de Lactalis, accusé de mettre du lait de mauvaise qualité dans ses desserts. Lactalis coupe-t-il le lait avec de l'eau, pratique illégale ? L'entreprise fait-elle pression sur des lanceurs d'alerte ? Les usines polluent-elles les rivières avec leurs eaux usées ? Le média d'investigation Disclose a mené l'enquête.

19h56 : La Corse rejoint la liste des départements concernés par un couvre-feu. Cette nouvelle n'enchante pas les restaurateurs sur l'île. "Selon la logique du gouvernement, les gens ne risquent donc pas d'attraper le coronavirus dans un restaurant le midi, mais passé 21 heures, si ? C'est aberrant", peste à France 3 Corse Viastella, Frédéric Ruiz, président des restaurateurs au sein de l'Union des métiers et des industries de l'hôtellerie de Corse.

19h57 : A partir de vendredi minuit, l'Ille-et-Vilaine rejoindra la cohorte des départements placés en couvre-feu de 21 heures à 6 heures du matin. Une annonce qui inquiète les bars et les restaurants. "C'est un hara-kiri économique déclare Pierre Clolus sur France 3 Bretagne, membre du collectif "On va tous trinquer". "On se sent trahis car on devait se concerter avec la préfète d'Ille-et-Vilaine pour obtenir une ouverture jusqu'à 23 heures.On vient de faire des efforts en fermant à 22 heures et on se rend compte que cela ne sert à rien. On est très, très fâchés".

19h40 : "Les mesures que nous prenons – le fonds de solidarité pour les entreprises, les exonérations - avec les annonces faites par le chef du gouvernement ce soir, c'est entre 1,3 et 1,5 milliard d'euros par mois."


"C'est beaucoup d'argent", mais "nous répondons présent", a ainsi défendu le ministre sur BFM Business. Il a souligné que ces dépenses allaient encore plus grever les finances de l'Etat. Il a également estimé qu'il fallait toutefois "faire attention à ce que ce ne soit pas des dépenses durables et pérennes", même si certaines pourraient être prolongées début 2021, en cas de persistance des mesures de restriction.

19h33 : "Peut-être qu'à un moment donné, il faudra s'interroger sur la réussite du déconfinement", avance Rachid Temal, sénateur PS du Val-d'Oise, sur franceinfo, alors que les indicateurs du virus sont repartis à la hausse. "Sur un ou deux ans, essayons d'avoir des visions", ajoute-t-il.

19h23 : "On est dans un contexte épidémique, tant que le vaccin ne sera pas diffusable à grande échelle, nous allons devoir vivre avec la menace du virus (...) Est-ce qu'il n'y avait pas possibilité de prévoir cette seconde vague ? (...) Je ne dis pas que gouverner c'est simple, mais il y a des questions qui se posent sur la gestion de la crise par ce gouvernement", avance sur franceinfo Gilles Platret, maire LR de Chalon-sur-Saône (Saône-et-Loire).

19h19 : "Quand on regarde les chiffres, on comprend le changement de ton du gouvernement (...) La réalité, c'est qu'on a des chiffres qui peuvent devenir extrêmement dangereux (...) Il y a une seule urgence, c'est qu'on fasse tous attention pour que le virus ne s'étende pas", assure Sandra Régol, secrétaire nationale adjointe d'EELV sur franceinfo.

19h16 : Couvre-feu étendu, nouvelle application TousAntiCovid, aides à la culture... Voici ce qu'il faut retenir de la conférence de presse du gouvernement.

18h57 : Vous voulez revoir en intégralité la conférence de presse du Premier ministre Jean Castex et de certains membres de son gouvernement sur la situation sanitaire, voici le replay.




18h56 : Le Premier ministre grec Kyriakos Mitsotakis a annoncé l'instauration d'un couvre-feu à partir de samedi dans la capitale Athènes, la deuxième ville du pays Thessalonique et d'autres zones les plus affectées par la pandémie de coronavirus. Il a également déclaré le port "obligatoire" du masque à l'intérieur comme à l'extérieur à Athènes et dans les zones les plus touchées. "Le masque est le vaccin, avant que le vaccin" n'arrive, a-t-il ajouté lors d'une allocution télévisée.

18h46 : Lors de la conférence de presse, Olivier Véran a expliqué pourquoi le couvre-feu n'était pas national. Le ministre de la Santé a justifié les différences en avançant "la réalité épidémique" de chaque territoire.




18h51 : Sondage toujours, 84% des Français se disent "inquiets" pour la situation sanitaire globale de leur pays, selon une enquête Odoxa-Dentsu Consulting réalisée pour franceinfo et Le Figaro. Les habitants de quatre autres pays européens (l'Italie, l'Allemagne, l'Espagne et le Royaume-Uni) ont été interrogés. Parmi les pays européens interrogés, l’Espagne est la plus "inquiète" face à la crise sanitaire avec 93% des personnes qui témoignent de ce sentiment.

18h42 : Selon un sondage Odoca-Dentsu Consulting, réalisé pour franceinfo et Le Figaro, 88% des Français disent respecter le couvre-feu et 60% approuvent la mesure. Toutefois, 64% des Français ne font pas confiance à leur gouvernement pour gérer la crise sanitaire provoquée par l'épidémie.

18h29 : Nouvelle précision sur le téléchargement de l'application TousAntiCovid. Le cabinet de Cédric O, le secrétaire d'Etat à la Transition numérique, évoque à France Télévisions "une grosse montée en charge". "Cela va rentrer dans l'ordre", promet-il.

19h27 : Si vous aussi vous essayez de télécharger l'application TousAntiCovid et que vous rencontrez des difficultés, pas d'inquiétude, voici quelques précisions glanées par France Télévisions auprès de la DGS : "On est au courant de cette situation. Il y a actuellement un certain nombre de téléchargements. Il faut continuer de la télécharger. Le serveur et l’application ne sont pas tombés, mais il y a une sorte de file d’attente. Impossible de dire quand ça va revenir à la normale." Il faut continuer d'essayer et prendre son mal en patience, en résumé.

18h23 : Avec un peu de retard en raison de la conférence de presse, voici le point sur l'actualité.

Découvrez la carte indiquant quels sont les 54 départements concernés par le couvre-feu.

Lors de sa conférence de presse, Jean Castex a indiqué que le gouvernement prendrait des mesures plus dures si le résultat du couvre-feu n'est pas probant. Une enveloppe de 115 millions d'euros a été débloquée pour le spectacle vivant et le cinéma, a annoncé Roselyne Bachelot, la ministre de la Culture. Suivez notre direct.

• Le Liban a un nouveau Premier ministre. Après avoir occupé cette fonction à deux reprises, Saad Hariri a été chargé de former le nouveau gouvernement, moins d'un an après sa démission face aux manifestations.

Sept personnes ont été mises en examen dans le cadre de l'enquête sur l'attentat, dont cinq majeurs placés en détention provisoire et deux collégiens relâchés et placés sous contrôle judiciaire. L'un des mineurs a "vrillé" par "appât du gain", selon son avocat.

18h22 : Voici la réponse d'Olivier Véran sur la communication du gouvernement. Le ministre de la Santé a été un peu cinglant vis-à-vis des médias, assurant notamment qu'on "continue d'entendre sur certains plateaux de télévision des gens qui se disent experts en épidémiologie ou en virologie et qui ne le sont pas et qui continuent de proférer des choses totalement fausses".




18h15 : La conférence de presse est maintenant terminée.

18h14 : "Nous avons pris des mesures difficiles, lourdes, qui portent atteinte à notre liberté d'aller et venir. Nous sommes dans un Etat de droit et c'est heureux (...) Je pense que nous anticipons. Nous avons incontestablement tenu compte de la gravité de la situation, pris des dispositions fortes (...) Il faut que ces mesures soient proportionnées et adaptées aux réalités."

18h11 : "Pourquoi le couvre-feu n'est pas national ? Le principe de différenciation territoriale, c'est un principe qui a été plébiscité. D'ailleurs, beaucoup de questions qui ont été posées portaient sur le fait de savoir si on allait effectivement bien continuer à tenir compte de la réalité épidémique dans un territoire ou un autre (...) Saint-Étienne a l'incidence la plus élevée avec 800 cas pour 100 000 habitants. Vous comparez ça avec le Territoire de Belfort ? C'est à 38. (...) Allez appliquer cette mesure sur ces deux territoires (...) La différenciation territoriale permet de répondre à cela."

18h10 : "Quel rôle avons-nous eu les uns les autres dans la période de reprise épidémique vis-à-vis des jeunes ? (…) On continue d'entendre sur certains plateaux de télévision des gens qui se disent experts en épidémiologie ou en virologie et qui ne le sont pas et qui continuent de proférer des choses totalement fausses. J'ai bataillé un peu comme Don Quichotte pendant la période du mois d'août et la rentrée de septembre, pour expliquer que non : ce n'est pas parce que vous êtes jeune que vous ne risquez rien."

18h03 : "J'appelle tous les restaurateurs, les tenanciers de bars, les propriétaires de salles de spectacle, les entreprises des cantines collectives à nous aider, à rappeler incessamment l'utilité de cette application. C'est quelque chose que nous aurons besoin de faire. Nous voulons faire en sorte que nous en parlions et que tout le monde en parle partout, tout le temps."

18h03 : "Nous travaillons à des campagnes spécifiques sur TousAntiCovid, notamment sur les réseaux sociaux. Elles sont en train d'être travaillées par le Service d'information du gouvernement et du ministère de la Santé."

18h01 : "Pour Noël, tous ceux qui ont fait des prédictions jusqu'à maintenant se sont plantés."

18h00 : "Nous espérons que le couvre-feu sera une mesure qui sera de nature à freiner l'épidémie, de préserver et de sauver des milliers de vies. Si jamais la situation ne devait pas être celle-ci, alors aura lieu un conseil de défense et de sécurité nationale, qui se réunit sous l'égide du Premier ministre et du président de la République."

17h57 : Voici la carte des départements concernés par le couvre-feu.

18h00 : Voici les principales annonces de cette conférence de presse :

• A partir de la nuit de vendredi à samedi (à minuit), 54 départements de France métropolitaine et la Polynésie vont être placés sous le régime du couvre-feu entre 21 heures et 6 heures.

• Jean Castex a indiqué que le gouvernement prendrait des mesures plus dures si le résultat du couvre-feu n'est pas probant.

• Une enveloppe de 115 millions d'euros a été débloquée pour le spectacle vivant et le cinéma.

• Depuis le début du couvre-feu, 32 033 contrôles ont été effectués, pour 4 777 contraventions.

17h49 : C'est désormais au tour des journalistes de poser des questions au Premier ministre. Vous pouvez regarder la conférence de presse ici.

17h48 : Jean Castex reprend à nouveau la parole après cette intervention de Roselyne Bachelot. "Cette crise est appelée à durer sans doute plusieurs mois encore, mais si nous faisons ensemble les efforts nécessaires, nous pourrons alléger les contraintes qui pèsent sur notre vie quotidienne", déclare-t-il.

17h47 : "Ce sont au total 115 millions d'euros injectés pour soutenir le spectacle vivant et la culture."

17h51 : "Notre objectif est de faire en sorte que le cinéma ne ferme pas. Pour cela, il faut que les sorties de films soient maintenues. Au total, les mesures pour le secteur cinématographique représentent 30 millions d'euros."

17h52 : "Nous allons proposer au Parlement de prolonger l'exonération de taxes sur les spectacles au premier semestre 2021 pour alléger les charges des entreprises du secteur."

17h44 : "Pour le spectacle vivant musical, le fonds de sauvegarde et de compensation sera doté de 55 millions d'euros supplémentaires."

17h44 : "Pour ne pas que le secteur culturel s'effondre, le gouvernement a décidé de prendre des mesures spécifiques : 85 millions d'euros d'aides pour le spectacle vivant".

17h43 : "Nous avons besoin de culture, peut-être encore plus pendant cette crise."

17h42 : "Je tiens à saluer les efforts faits par les professionnels de la culture, l'Etat sera à leurs côtés pour surmonter cette crise."