Covid-19 : "Ce qui me chagrine dans cette crise, c'est que nous n'avons presque aucune information" dit Maxime Minot, député LR de l’Oise

"Nous n'avons aucune information de l'ARS, ni de la préfecture. C'est très fort dommageable", a déclaré sur franceinfo Maxime Minot, député Les Républicains de l'Oise. Il a appelé à ne pas céder à la panique.

Maxime Minot, député Les Républicains de l’Oise, le 23 octobre 2018.
Maxime Minot, député Les Républicains de l’Oise, le 23 octobre 2018. (RADIO FRANCE / FRANCEINFO)

"Ce qui me chagrine dans cette crise, c'est que nous n'avons presque aucune information, même en tant que parlementaire de l'Oise", a réagi jeudi 27 février sur franceinfo, Maxime Minot, député Les Républicains de l’Oise, après l'annonce de vingt nouveaux cas de contamination au Covid-19. Douze cas sont concentrés dans le département de l'Oise.

"Nous n'avons aucune information de l'ARS, ni de la préfecture. C'est très fort dommageable", déplore Maxime Minot. L'élu regrette cette situation qu'il juge "inquiétante", car il estime que "la panique commence à se faire ressentir par la population". Son cabinet parlementaire a été "très sollicité". Il souligne que les commerces de proximité "sont pris d'assaut" et que les pharmacies font face à "des ruptures de gel hydro alcooliques". Maxime Minot appelle à "ne pas céder à cette panique" et à "respecter les consignes qui ont été données". "La responsabilité doit primer", ajoute le député.

200 agents hospitaliers confinés par précaution

L'élu de l'Oise rappelle que le plan blanc a été déclenché dans les hôpitaux de Creil et de Compiègne. Mais il déplore là encore le manque d'information. "On a appris que 200 agents hospitaliers" de ces deux hôpitaux "sont confinés chez eux par précaution". Maxime Minot appelle "le gouvernement, l'ARS, la préfecture à informer la population, et notamment les élus, pour que l'on répercute cela auprès de la population".