Coronavirus : une vente aux enchères avec des objets d'athlètes organisée par la ville de Lyon pour financer la lutte contre l'épidémie

Il est possible de s'offrir un maillot collector du basketteur Tony Parker ou une paire de crampons de la footballeuse Amandine Henry.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min.
De nombreux objets appartenant à des sportifs sont en vente sur le site agorastore.fr, partenaire de la ville de Lyon dans cette opération. (AGORASTORE.FR)

Les sportifs se montrent solidaires. La ville de Lyon a annoncé, lundi 20 avril, le lancement d'une vente aux enchères caritative d'objets ayant appartenu à des sportifs de haut niveau, afin de financer la lutte contre l'épidémie de Covid-19. Plus d'une cinquantaine de sportifs ont accepté d'offrir "des objets ayant un lien avec leur carrière" pour "essayer de lever des fonds et accompagner la fondation des Hospices civils de Lyon" face à la crise sanitaire, a détaillé lors d'une conférence de presse l'ancien gymnaste Yann Cucherat, adjoint au maire de Lyon chargé des sports.

Le maillot collector du basketteur Tony Parker, la raquette de la joueuse de tennis Caroline Garcia, le casque à pois de meilleur grimpeur du cycliste Romain Bardet, une photo dédicacée de Frédéric Michalak ou encore la paire de crampons de la footballeuse Amandine Henry : l'intégralité des lots est consultable en ligne à l'adresse sur la plateforme Agorastore.fr, partenaire de la mairie de Lyon dans cette opération.

Des lots "uniques et inestimables"

Combien espérer de la vente, dont les fonds seront intégralement reversés à la fondation des Hospices Civils de Lyon qui fédèrent les hôpitaux de l'agglomération ? "L'estimation est très dure car il n'y a pas de valeur objective pour un certain nombre de lots" qui sont "uniques et inestimables au premier sens du terme", a répondu Olivier Nataf, cofondateur d'Agorastore.fr, plateforme qui se consacre habituellement à la vente d'équipements professionnels ou de biens immobiliers.

"Pour autant, on devrait facilement atteindre plusieurs dizaines de milliers d'euros", a-t-il avancé, estimant qu'il était même "possible d'aller chercher plus loin si la mobilisation est grande" lors de ces "enchères citoyennes". Les fonds collectés serviront à soutenir la fondation des Hospices Civils de Lyon "qui est déjà en train de lever de l'argent" notamment pour financer l'acquisition d'équipements médicaux complémentaires et la recherche sur le coronavirus, a souligné Yann Cucherat.

Les enchères débuteront mercredi et s'achèveront le 4 mai. La distribution des lots sera gérée par la ville de Lyon. Les sportifs qui le souhaitent peuvent encore rejoindre l'opération et faire des dons.

La sélection de franceinfo sur le coronavirus

• Synthèse. Droit de visite en Ehpad, port du masque, écoles... Ce qu'il faut retenir de la conférence de presse d'Edouard Philippe et d'Olivier Véran

• Eclairage. L'article à lire pour comprendre les enjeux autour de l'application StopCovid développée par la France

• Infographie. Ce qu'il faut faire (et ne pas faire) avec votre masque

• Enquête. Crainte de faillites, consignes de temporisation… Comment les banquiers gèrent les entreprises en difficulté

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.