Cet article date de plus de trois ans.

Coronavirus : un supermarché de Cherbourg réserve la vente de masques aux clients porteurs d’une carte de fidélité

Un supermarché de Cherbourg-en-Cotentin (Manche) crée la polémique en décidant  de réserver la vente de masques à ses clients réguliers, détenteurs d’une carte de fidélité, rapporte mardi France Bleu Cotentin.

Article rédigé par France Info - avec France Bleu Cotentin
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min
Les masques jetables sont autorisés à la vente dans les supermarchés depuis le 4 mai 2020. (STEPHANE DE SAKUTIN / AFP)

L’Intermarché des Fourches a contacté la semaine dernière ses clients réguliers pour leur proposer de réserver par Internet leur boîte de 50 masques chirurgicaux à prix coûtant, a appris mardi 5 mai France Bleu Cotentin. La réservation des masques est désormais achevée et les bénéficiaires ont jusqu'à samedi pour venir les chercher à l'accueil du magasin selon un planning établi à l'avance pour éviter les "embouteillages". Des masques que les autres clients ne trouvent pas en rayon et auxquels ils n’ont pas droit.

>> Coronavirus : suivez l'évolution de la crise sanitaire dans notre direct

Cette démarche a provoqué un tollé sur les réseaux sociaux à l’encontre de la grande distribution, déjà accusée ces derniers jours d’avoir constitué des "stocks cachés" de masques à usage unique. Les internautes reprochent le fait de transformer un produit devenu indispensable en récompense, comme un produit d’appel réservé aux "bons" clients. "Pouvoir se protéger est donc une bonification commerciale !" dénonce un client, qui remarque aussi que les personnes âgées les plus vulnérables au virus sont les moins familières avec une réservation via Internet.

Une démarche légale 

L’Intermarché des Fourches précise que cette opération s’inscrit dans le cadre des offres privilèges auxquelles donne droit la carte de fidélité. Dans les faits, si cette pratique fait réagir, elle n'a rien d’illégal. Mais un manquement peut s’observer par rapport aux recommandations transmises par la préfecture de la Manche concernant la vente des masques, qui demande de privilégier de petits conditionnements pour éviter la constitution de stocks. D’autres grandes surfaces ont par exemple limité l’achat à deux paquets de cinq masques par client. Et pas uniquement ceux porteurs d’une carte de fidélité.

Dans un communiqué publié ce week-end, les enseignes Intermarché et Netto (groupement Les Mousquetaires) avaient indiqué s'être fait livrer, entre le 13 avril et le 2 mai, 50 millions de masques à usage unique, vendus par boîtes de 50, soit un million de boîtes pour 2 100 magasins, mises en vente depuis cette semaine.

Une politique nationale de l'enseigne

Invité de franceinfo, mercredi 6 mai, le président d'Intermarché et de Netto Thierry Cotillard, a reconnu "un système de réservation en avant-première pour les clients titulaires d'une carte de fidélité, mais seulement pendant trois jours : "Il y a eu un système de réservation en avant-première pour nos clients porteurs de cartes" la "semaine dernière de mercredi à vendredi", explique-t-il, précisant que 300 000 personnes se sont inscrites et que 15 millions de masques ont ainsi été pré-vendus à des clients fidèles. En revanche, depuis samedi 2 mai, "tout le monde peut réserver. Ça n'aurait pas de sens de réserver ça à nos clients fidèles. Ce qui s'est passé sur Cherbourg, c'est une erreur de communication, je pense que la personne à l'accueil n'avait pas l'information", juge le président du réseau de distribution. 

Thierry Cotillard explique que le groupe "a mis un système de réservation parce qu'on a pensé qu'il fallait une distribution responsable. Ce dont on avait peur - on sait qu'il y a une vraie attente sur les masques et on avait peur des mouvements de foule à un moment où on est encore confiné."

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.