Coronavirus : un couvre-feu plutôt bien respecté

Publié
Durée de la vidéo : 3 min.
Coronavirus : un couvre-feu plutôt bien respecté
France 2
Article rédigé par
J. Bigard, P. Moisson, O. martin, B. Six, A. Lay, V. Bachtik, F. Badaire, T. Simonet, M. Mouamma, P.-J. Perrin, F. Menin, M. Marini - France 2
France Télévisions

Le couvre-feu mis en place en Île-de-France et dans huit métropoles, pour freiner la propagation du coronavirus, a été plutôt bien respecté, samedi 17 octobre, à partir de 21 heures. 

Lorsque les neuf coups du couvre-feu ont retenti à Lille (Nord), Lyon (Rhône) ou encore Paris, samedi 17 octobre, les rues étaient quasi désertes. 20 millions de Français sont concernés par cette mesure décidée pour freiner la propagation du Covid-19 en Île-de-France et dans huit métropoles. “Ça change un peu, c’est parfait. Comme ça, je fais mes livraisons rapidement”, décrit un livreur, en regardant les Champs-Élysée vides, dans l’édition du 20 Heures du dimanche 18 octobre.

“Il faut y aller et vite”

Tout le monde avait anticipé. Même les horaires des spectacles avaient été décalés, pour terminer plus tôt. “On va aller se coucher parce qu’il est bientôt 9 heures et on commence à être fatigué, là”, plaisante le comédien Bernard Campan. La fermeture des restaurants a également été précipitée. Sitôt le dessert avalé, qu’il est déjà l’heure de filer. “On se dépêche de rentrer chez nous”, confirme une cliente. “Il faut y aller et vite”, confirme une autre. 

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Covid-19

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.