Cet article date de plus d'un an.

Coronavirus : Orange prévoit de rouvrir près de la moitié de ses boutiques "dans les 8/10 jours qui vont suivre le 11 mai"

Stéphane Richard, le PDG d'Orange, annonce par ailleurs baisser de 30% les dividendes et non les supprimer et ajoute qu'il serait "irresponsable" de ne pas utiliser le tracking s'il peut "aider à combattre le virus".

Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min.
Stéphane Richard, le PDG d'Orange, le 13 février 2020. (ERIC PIERMONT / AFP)

Stéphane Richard, le PDG d'Orange, a l'intention de rouvrir "progressivement" une partie des boutiques après le début du déconfinement, a-t-il annoncé vendredi 17 avril sur France Inter.

>> Coronavirus : les dernières informations sur la pandémie dans notre direct.

"On a 560 boutiques sur le territoire français aujourd'hui. Notre ambition est d'en ouvrir environ 200 dans les 8/10 jours qui vont suivre le 11 mai", a annoncé Stéphane Richard qui précise que cela se fera "sur la base du volontariat" des salariés. Selon lui, il faut s'assurer que toutes les mesures soient prises "pour respecter strictement les règles sanitaires d'abord pour nos salariés puis pour nos clients"

Pas de suppression des dividendes chez Orange

Le PDG d'Orange est également revenu sur la décision du groupe de non pas "arrêter la distribution des dividendes" mais de réduire leur montant de 30%. La plupart des entreprises ont recours au chômage partiel pour leurs employés, qui vont percevoir 80% de leur salaire payé par l'État. Le ministre de l'Économie, Bruno Le Maire a donc appelé les entreprises à faire un effort et à ne pas verser de dividendes aux actionnaires. "La situation économique du groupe ne justifiait pas une telle mesure", a estimé Stéphane Richard sur France Inter. Selon lui, le non-versement de dividendes serait même "complètement incompréhensible et injuste" 

Nos actionnaires, ce sont beaucoup d'individus, de retraités, et même de familles. Ce ne sont pas de grands fonds de pension américains ou des spéculateurs, ce sont des gens comme vous et moi qui comptent sur ce revenu.

Stéphane Richard, le PDG d'Orange

à France Inter

La décision de baisser les dividendes de 30% est "une mesure responsable et équilibrée"

Enfin, Stéphane Richard s'est exprimé sur le tracking. "La question, c'est : est-ce que la technologie peut aider à combattre le virus ? Si on pense que peut-être que oui, franchement ça serait irresponsable de fermer a priori cette voie pour des raisons qui relèvent davantage du fantasme que d'autre chose", a déclaré le patron d'Orange. Il faut selon lui mettre en place des garanties pour son utilisation. "Il faut que cette application fonctionne sur la base du consentement, donc il ne s'agit pas de l'imposer à qui que ce soit, mais bien de proposer aux Français de la télécharger, s'ils le souhaitent et s'ils en sont d'accord", a-t-il précisé.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Covid-19

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.