Cet article date de plus de deux ans.

Coronavirus : les touristes désertent Rome

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 1 min.
Italie : les touristes désertent Rome
FRANCE 2
Article rédigé par
A. Mikoczy, C. Orsoni, J. Petitfrère, A. Delayre - France 2
France Télévisions

Malgré les mesures de restriction, l’Italie ne parvient pas à stopper la deuxième vague de Covid-19. Le pays tourne au ralenti, un désastre pour le tourisme qui représente 13% du PIB.

En Italie, où le bilan de l’épidémie a franchi la barre des 60 000 morts, dimanche 6 décembre, malgré les restrictions en vigueur, la deuxième vague de Covid-19 paralyse aussi le secteur du tourisme. À Rome, les voyageurs se font rares devant la fontaine de Trevi au bassin vide, qui rassemble d’ordinaire 20 millions de visiteurs par an. Une tranquillité appréciée des quelques visiteurs. "Tout est beaucoup simple, on n’a pas à faire la queue pendant des heures, c’est beaucoup plus plaisant", confirme un Français. 

Une situation "dramatique" pour les entreprises

Les restaurateurs et commerçants de la ville, eux, ne cachent pas leur détresse. "Si l’on compare à l’année dernière ou celle d’avant, la situation est dramatique, le chiffre d’affaires est proche de zéro", se désole une maroquinière. À Rome, le tourisme représente 20% de l’activité économique. Si la situation actuelle donne lieu à de belles images, elle est néanmoins financièrement préoccupante. 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.