Coronavirus : les mesures de précaution pour les ambulanciers

Avec les médecins et les infimiers, les ambulanciers sont eux aussi en première ligne pour faire face à l’épidémie de Covid-19. Un protocole rigoureux a été mis en place pour les protéger lors d’appels pour des cas probables de contamination.

France 2

Des ambulanciers de Pau (Pyrénées-Atlantiques) n’ont pas une minute à perdre. Ils viennent d’être appelés par le Samu pour récupérer un patient potentiellement atteint du coronavirus, qui se trouve à quelques kilomètres. Masques, gants, surblouses, mais les leviers de vitesse et les volants sont aussi protégés. Ce rituel est devenu leur quotidien depuis le début de l’épidémie. "C’est la première fois que l’on utilise autant de matériel pour se protéger", assure un ambulancier.

Une double tâche

Toujours par paires, les ambulanciers vont chercher le malade chez lui et réalisent un premier bilan médical. Circonstances exceptionnelles, si l’individu ne présente pas un état grave, ils ont quand même interdiction de monter à l’arrière avec lui. L’ambulance dépose le malade aux urgences dédiées au Covid-19 de l’hôpital de Pau. Il sera pris en charge par des médecins. Le travail des ambulanciers ne s’arrête pas là. Ils doivent ensuite décontaminer chaque recoin de leur véhicule. 

 

Le JT
Les autres sujets du JT
Un patient atteint du Covid-19 transporté dans une ambulance aux urgences de Mulhouse (Haut-Rhin), le 24 mars 2020.
Un patient atteint du Covid-19 transporté dans une ambulance aux urgences de Mulhouse (Haut-Rhin), le 24 mars 2020. (SEBASTIEN BOZON / AFP)