Coronavirus : le quotidien loin d'être chamboulé aux États-Unis

Aux États-Unis, plus de 10 900 personnes avaient trouvé la mort à cause du Covid-19 mardi 7 avril. Avec le confinement, le quotidien est bouleversé dans certaines villes, comme New York, mais pas dans l'Amérique pavillonnaire.

FRANCE 2

Il y a quelques jours, Donald Trump prévenait son pays que les États-Unis entraient dans ce qu'il qualifiait de "période horrible", à cause de l'épidémie de coronavirus Covid-19 qui fait des ravages depuis maintenant plusieurs semaines. Mardi 7 avril, les autorités sanitaires avaient recensé près de 400 000 cas de contamination et plus de 10 900 morts à cause du virus. Reste que dans le pays, tous les États ne sont pas frappés de la même manière, et c'est dans les grands centres urbains, comme à New York (État de New York), où l'on dénombre le plus de malades.

L'usage de la voiture limite les risques de contamination

Dans la "vraie Amérique", comme la décrit le correspondant de France Télévision à Washington Loïc de la Mornais, celle des banlieues pavillonnaires où "les maisons, les jardins" et "très peu de vie de quartier expliquent la raison pour laquelle le coronavirus s'est moins développé dans toutes ces régions". Dans ces allées pavillonnaires, pas de commerce de proximité, donc tout se fait en voiture, grâce aux drives, limitant encore plus les risques de contamination.

Le JT
Les autres sujets du JT
Aux États-Unis, plus de 10 900 personnes avaient trouvé la mort à cause du Covid-19 mardi 7 avril. Avec le confinement, le quotidien est bouleversé dans certaines villes, comme New York, mais pas dans l\'Amérique pavillonnaire.
Aux États-Unis, plus de 10 900 personnes avaient trouvé la mort à cause du Covid-19 mardi 7 avril. Avec le confinement, le quotidien est bouleversé dans certaines villes, comme New York, mais pas dans l'Amérique pavillonnaire. (FRANCE 2)