Coronavirus : le calvaire des malades aux symptômes persistants

Alors que l'épidémie de Covid-19 n'est pas totalement maîtrisée en France, un sujet préoccupe les médecins. Environ 250 000 personnes pourraient souffrir d'un Covid persistant.

FRANCE 3

La vie de Marie-Aude Visine a basculé le 27 février dernier. Depuis, elle est en arrêt maladie. "Le fait de monter un escalier devient un effort, le fait de faire les tâches de la vie quotidienne est un effort et génère des pics de température. Je développe des intolérances alimentaires, j'ai des douleurs articulaires fortes", explique cette habitante d'Essey-lès-Nancy (Meurthe-et-Moselle).

Pas d'hospitalisation

Le 20 mars, cette quadragénaire en détresse respiratoire se retrouve aux urgences Covid-19 au CHRU de Nancy. Une radio des poumons est effectuée, mais rien ne justifie une hospitalisation pour les médecins. "Ils ne comprenaient pas que 23 jours après avoir contracté la maladie, j'arrive chez eux dans cet état-là", précise Marie-Aude Visine. Les symptômes persistent pourtant, transformant le quotidien de cette femme en un long parcours du combattant pour chaque geste à effectuer.

Le JT
Les autres sujets du JT
Le personnel de santé travaille dans le service de soins intensifs de l\'hôpital Saint-Louis de l\'AP-HP (Assistance Publique - Hopitaux de Paris) à Paris, le 28 mai 2020.
Le personnel de santé travaille dans le service de soins intensifs de l'hôpital Saint-Louis de l'AP-HP (Assistance Publique - Hopitaux de Paris) à Paris, le 28 mai 2020. (MARTIN BUREAU / AFP)