Coronavirus : la prudence reste de mise en France

Si le déconfinement va entrer dans sa seconde phase en France, l’épidémie de coronavirus représente toujours une menace importante. Il faut rester vigilant.

FRANCEINFO

L’évolution du déconfinement en France ne doit pas pour autant signifier que l’épidémie de coronavirus fait peu à peu partie du passé. "Le virus continue à circuler, doucement. En plus, on ne mesure pas très bien où il est et combien il est présent, parce que les indicateurs dont le gouvernement dispose visiblement ne sont pas très bons. On nous donne le nombre de contaminations mais ce sont les cas connus. On sait qu’il y a des cas asymptomatiques qui ne sont pas détectés et qui contaminent d’autres gens, c’est ça le problème", analyse Catherine Hill, épidémiologiste.

Des chiffres à mettre en perspective

Au vu des derniers résultats, le déconfinement peut passer à l’étape suivante. Pour autant, certains résultats récents sont à relativiser. "On détecte des foyers, on fait un peu plus de tests, alors le pourcentage de tests positifs diminue. Mais ce n’est pas parce qu’il y a mois de gens positifs, c’est parce qu’on ratisse plus large. On dépiste les cas contacts et certains sont négatifs. Ce qu’il faudrait, c’est tester beaucoup plus", estime Catherine Hill.

Le JT
Les autres sujets du JT
Une infirmière dans le secteur Covid-19 du CHU de Nantes (Loire-Atlantique), le 19 mai 2020. 
Une infirmière dans le secteur Covid-19 du CHU de Nantes (Loire-Atlantique), le 19 mai 2020.  (LOIC VENANCE / AFP)